COVID-19 : Les conséquences désastreuses sur la restauration

0
343

Si la vie commence progressivement à reprendre son cours, l’ouverture des restaurants et des bars semble encore lointaine. 

Cela fait deux mois que tous les restaurants et bars ont fermé leur porte. L’impact économique dû à la crise sanitaire est inquiétant : la baisse de l’activité (restauration et hôtellerie) s’élève à 91%. A cela s’ajoute la possibilité d’une fermeture définitive pour 25% des restaurants qui n’ont pas pu faire face à la pandémie. 


Face à la difficulté de la situation, de nombreux restaurants trouvent des alternatives : les services de vente à emporter ainsi que les services de livraison se sont amplement développés depuis le mois de mars. Si les revenus de ces ventes restent bien inférieurs à ceux d’une ouverture normale, ils permettent de ne pas avoir une activité totalement nulle. Toutefois, afin d’encadrer cette pratique et de limiter la propagation du virus dans de nombreux foyers, l’État a mis en place un « guide des précautions sanitaires à respecter dans le cadre de livraison de repas à domicile ».


De plus, le ministre de l’économie a instauré un plan de relance pour venir en aide, en partie, au secteur de la restauration. Ce plan repose sur un renforcement des fonds de solidarité et de nouvelles mesures relatives au chômage partiel et aux taxes. 

Depuis la fin du confinement, le gouvernement réfléchit à une potentielle réouverture des bars et des restaurants entre le 2 et le 20 juin dans les départements verts. Pour que ce plan de relance se réalise, plusieurs scénarios ont été imaginés. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a par exemple eu l’idée d’élargir l’espace public des bars et restaurants pour favoriser leur réouverture ainsi qu’un dispositif de « zéro taxe ».

Ainsi, le secteur de la restauration est rudement mis à l’épreuve durant la crise sanitaire COVID-19. Les dispositifs mis en place pour lutter semblent efficaces mais restent toujours insuffisants pour faire face à cette situation inédite. A cela s’ajoute l’arrivée de l’été, et les beaux jours arrivent : les Français sont de plus en plus nostalgiques de leurs moments de convivialités en terrasse.

Article précédentCOVID-19 : Les conséquences de la crise sanitaire sur l’environnement
Article suivantCOVID-19 : Attention les masques seront obligatoires au 1 er août

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici