Covid-19 : les Français se méfient du vaccin

20
1387
Covid-19 : les Français se méfient du vaccin

50 % des Français n’ont pas l’intention de se faire vacciner contre la Covid-19 selon un sondage réalisé par Odoxa pour franceinfo et le Figaro. Un sondage publié jeudi 12 novembre après l’annonce des laboratoires Pfizer et BioNTech. Seuls 14% des sondés déclarent qu’ils iront se faire vacciner avec certitude. Les Français attendent plus de preuves de l’efficacité du vaccin.

Seuls 17 % pensent que le vaccin permettra de vaincre le virus

Si l’annonce de l’efficacité du vaccin Pfizer et de BioNTech a fait bondir les places boursières, les Français se sont montrés plus prudents.

  • 49% des personnes interrogées estiment que cette information est encore trop récente et fragile pour en déduire quoi que ce soit concernant le combat contre le virus.

  • 33% pensent que c’est une première étape décisive dans la lutte contre l’épidémie mais qu’il faudra encore un ou deux ans avant de venir à bout du coronavirus.

  • 17% sont plus optimistes estimant que cela permettra de vaincre le virus dans les 6 ou 9 mois à venir.

  • 31% disent se renseigner d’abord auprès d’une autre source que le médecin avant d’accepter la vaccination. 53% des Français font toutefois confiance à leur médecin pour se faire vacciner.

  • 60% des Français seraient opposés à ce que le futur vaccin contre le Covid-19 soit rendu obligatoire, 38% y seraient favorables.

Enquête d’Odoxa-Dentsu Consulting réalisée par internet les 10 et 11 novembre 2020 sur un échantillon de 1.005 Français représentatif de la population française.

20 Commentaires

  1. je suis d’accord, il est trop tôt pour accepter un vaccin, et pour ma part, je ne suis pas disposé à accepter ce nouveau vaccin trop récent et non expérimenté.
    le rendre obligatoire pour les personnes âgées va contre la liberté de chacun et serait dictatorial et inconcevable.
    personnellement, je ne me vaccine plus même pour la grippe et me soigne depuis de très nombreuses années par homéopathie, ce qui me va très bien, et de même pour le Covid , j’ai des défenses immunitaires naturelles.
    je pense que ceux qui refusent, 50%, on ne va pas restreindre leurs libertés…
    j’ai 80 ans, pharmacien homéopathe et souhait vivre encore quelques années sans vaccin!!!!!!!!!!!

  2. Je voudrais savoir si une personne qui fabrique trop d’anticorps et a une maladie auto-immune (thyroïde détruite)et des allergies (dont la pénicilline) court un danger d’augmenter son risque d’avoir trop d’anticorps lors d’un vaccin, donc trop d’anticorps veut dire une nouvelle maladie auto-immune, et destruction à nouveau de tissus et d’organes sains. Ou de faire de nouvelles allergies (par expérience, le nombre d’allergies augmente avec le temps).
    Pour ma part, je n’entretiens que le vaccin antitétanique, car vivant à la campagne et cultivant mon jardin, je redoute d’y être confrontée. Je ne me vaccine jamais contre la grippe et ne l’attrape jamais.
    Je ne me vaccinerais contre le COVID-19 que si je suis assurée de ne pas créer une nouvelle maladie auto-immune.
    Avis à ceux qui pensent que le vaccin doit être obligatoire, un vaccin peut être dangereux pour certains terrains.

  3. Je voudrais savoir si une personne qui fabrique trop d’anticorps et a une maladie auto-immune (thyroïde détruite)et des allergies (dont la pénicilline) court un danger d’augmenter son risque d’avoir trop d’anticorps lors d’un vaccin, donc trop d’anticorps veut dire une nouvelle maladie auto-immune, et destruction à nouveau de tissus et d’organes sains. Ou de faire de nouvelles allergies (par expérience, le nombre d’allergies augmente avec le temps).
    Pour ma part, je n’entretiens que le vaccin antitétanique, car vivant à la campagne et cultivant mon jardin, je redoute d’y être confrontée. Je ne me vaccine jamais contre la grippe et ne l’attrape jamais.
    Je ne me vaccinerais contre le COVID-19 que si je suis assurée de ne pas créer une nouvelle maladie auto-immune.
    Avis à ceux qui pensent que le vaccin doit être obligatoire, un vaccin peut être dangereux pour certains terrains.

  4. Je ne veux pas de ce vaccin au titre que monsieur Bil Gestes et associé a ce vaccin pour injecter une puce afin de nous tracer et je ne suis pas d’accord avec le principe

  5. Que pfizer engage sont entières responsabilités en cas de pépins ,pour ma part je vais attendre un vaccin français pour que l’argent reste en france nous en avons besoin.

  6. BLABLABLA Faisons un peux confiance a la FRANCE ok MAI dans notre pays combien de temps il faut pour admettre une peut être reussite ?La papasserie on aime ça Les USA grand pays $$ il faut l’admettre les recherches et réussite de chaque pays est partagée dans le monde FRANCE =RAGE PENICCILINE UK et bien d’autres

  7. Je suis retraitée et j’ai eu une formation d’immulogie, enfin des réactions saines
    Je suis pour les vaccins mais il faut évaluer le risque en fonction de l’individu
    Je me fais vacciner contre la grippe depuis mes 70 ans et depuis bien protégée
    Les contrôles des vaccins je les ai réalisés et ils sont tres lourds mais le risque 0% n’existe pas, quelle que soit les domaines médical , déplacement…
    Pour ce vaccin vous vous posez les bonnes questions, comme avec ce virus il y emballement du système immunitaire, j’attends les resultats pour les sujets avec réactions autoimmunes. Mais je suis optimiste on va avoir d’autres vaccins et on pourra choisir , je ne l’ etais pas avant ces résultats prometteurs
    En tout cas l’approche est très prometteuse pour les futurs vaccins
    L’homéopathie n’a aucun effet sur moi, mais comme une immunité a faible dose existe je pense que certains individus peuvent bien réagir donc on doit avoir le libre choix mais un peu d’accord que les médicaments ne soient pas rembourses

    • Merci à DUBREUIL de donner une réponse médicale à un sujet médical. C’est vraiment lourd de n’entendre que les politiques et les économistes, et de lire des posts qui en profitent pour glisser d’autres sujets comme Bill Gates dont je me moque complètement. On n’entend pas assez les scientifiques et les médecins sur ce sujet qui est d’abord médical. Il s’agit de santé, entendons les professionnels de la santé, et pas les politiques qui préparent leur réélection, ou les économistes qui préparent un livre à vendre dans la foulée ou les décisions d’un obscur conseil de défense ! La Défense et le mot « guerre » employé par notre président sont complètement hors sujet. Rester dans le sujet est une preuve d’honnêteté et d’intelligence.

  8. je me traite en homéopathie pour la grippe depuis plus de 25 ans . Ou c’est valable , ou c’est du pipeau, et la, j’ai eu beaucoup de chance ! ! ! réponse du 14 Nov. a Dupont Jules

  9. Ceux qui veulent rendre le vaccin obligatoire ne font que me conforter dans l’idée que ce vaccin avec ses nano particules ( brevet Bill Gates) a un autre objectif que d’empêcher d’attraper une maladie qui de toutes façons évolue tres vite et rendra tout vaccin inefficace. Mais si tout le monde le refuse, il mettront des nanoparticules dans celui de la grippe. Et la vaccination obligatoire des bébés ( 11 vaccins) est peut-être déjà comme cela. Et les parents n’ont pas le choix s’ils veulent mettre leur enfant à la crèche. Cet autoritarisme, on le vit déjà. Qui s’en est rendu compte ?

  10. Pour ma part j’irai me faire vacciner si les politiques se font vacciner d’abord . Cela est indispensable car s’ils meurent ce ne sera pas une grosse perte et s’ils restent vivants , le vaccin sera bon.

  11. Que voilà une réaction française , ils sont toujours pour ce qui est contre et contre ce qui est pour . Il ne veulent soit disant ne pas se faire vacciner et comme par hasard le vaccin antigrippe devient introuvable . Pour ma part , je mets deux risques en balance , une contamination avec les risques y afférents et avec les risques induits par une vaccination , dans cette balance le fléau penchera pour la vaccination .

  12. Plus de dépistage crée de cas positifs ., le taux de positivité étant à 17%. Un simple calcul montre que les tests rapides antigéniques vont faire augmenter les cas de positivité.
    Jusqu’à 5000 oui mais quand?
    Un vaccin va faire diminuer les risques d’acquérir la maladie covid-10 sans l’éradiquer. Il faudrait aussi savoir combien de temps il restera efficace, comme la grippe c’est tous les ans car le virus évolue et mute.

  13. Bonjour, Aucun vaccin n’a été mis au point en si peu de temps et l’on sait bien que des essais réalisés dans des conditions qui ne sont pas les conditions réelles, sont moins fiables, moins efficaces et potentiellement plus dangereux que ce qui est annoncé. Il faudra voir et rester prudents car rien ne dit que ce virus n’ai pas muté et/ou ne mute pas à nouveau

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici