Covid-19 : Les règles du confinement inchangées

7
1200
Covid-19 : 5 choses à retenir des annonces de Jean Castex
Jean Castex lors d'une précédente conférence de presse.

Hier soir, Jean Castex a fait le point deux semaines après le début du deuxième confinement. Il a affirmé qu’il serait «irresponsable» d’«alléger le dispositif». Les règles ne changent pas «pour les quinze prochains jours» au moins, a indiqué le Premier ministre. Confinement, ouverture des commerces et vacances de Noël : on revient sur 3 points essentiels.

1.Commerces fermées jusqu’au 1erdécembre minimum

Les commerces «non-essentiels» restent fermés. Une mesure nécessaire selon Jean Castex, mettant en garde les Français contre un allègement hâtif des mesures. Une décision «lourde et difficile», mais rouvrir dès maintenant risquerait de «tout compromettre», s’est justifié.

Au 2er décembre, «des premières mesures d’allègement» pourraient être prises, «sur la base d’un protocole renforcé» pour la réouverture des commerces dits « non essentiels ». Si allègement il y a, les bars et restaurants comme les salles de sport, en seront exclus. Ce sont des lieux «où les risques de contamination sont par nature plus élevés», a affirmé Jean Castex.

2.Fléchissement ou non de la pandémie?

On ne peut encore parler de fléchissement. Hier, 4 884 patients se trouvaient en réanimation. Lundi, Santé Publique France enregistrait le bilan quotidien le plus élevé depuis le début de la deuxième vague épidémique, avec 551 morts en 24 heures en milieu hospitalier. « Le pic du mois d’avril » en nombre d’hospitalisation a été dépassé avec 7 700 lits en réanimation et soins intensifs, avec la possibilité de monter jusqu’à 10 400 lits.

« Nous comptons ces derniers jours une hospitalisation toutes les 30 secondes et une admission en réanimation toutes les 3 minutes », a ajouté le Premier ministre sur la situation sanitaire en France.

3.Vacances de Noël en famille ?

Comme depuis le début de ce confinement, le gouvernement adopte une position mi-figue, mi-raisin. Un «allègement» est espéré, mais il ne sera «pas raisonnable d’organiser de grandes fêtes» a déclaré Jean Castex.

« Notre objectif est de pouvoir permettre un nouvel allègement au moment des vacances de Noël afin que les Français puissent passer des fêtes de fin d’année en famille, mais celles-ci ne pourront pas se tenir de la même manière que d’habitude. »
Quant aux Français les plus optimistes qui souhaiteraient déjà réserver leur billet de train, le premier ministre a estimé qu’il était  «un peu tôt».

7 Commentaires

  1. On dit qu’il n’y a pas assez de lits mais on vient de fermer l’hopital de Garches qui avait la Pr Perronne, infectiologue de grande qualité, avant on avait fermé Oloron Sainte Marie qui a de nombreux cas et encore avant l’hopital de Le Blanc, etc… Le gouvernement ne fait rien de bien puisque ce virus se soigne bien mais on interdit des produits efficaces à preuve le Charles De Gaule où tous ont été malades et aucun n’est mort ce qui signifie qu’il existe des traitements efficaces.

  2. bonjour
    cette crise est tres mal gérée il y a plus de monde qu’avant sur les routes .
    dans les pharmacies nous voyons regulierement des personnes qui recoivent des sms de la cpam pour retirer des masques car ils sont positifs et ils viennent eux memes chercher les masques alors que la consigne c’est de ne plus sortir de chez soi
    notre personnel est en danger en permanence sans compter l’impatience des patients concernant les vaccins grippe .

  3. Patience, ces traitres. qui ne pensent qu’à démolir la nation, faisant croire qu’ils veulent sauver des vies, seront un jour. jugés et condamnés. Qu’ils prennent garde qu’un mouvement de colère ne dégénère en révolte. et qu’ils ne finissent au bout d’une corde. Sont ils tellement bêtes pour ignorer qu’une révolution qui gronde peut très mal finir. ou alors ont ils déjà les garanties de pouvoir se trouver à l’abri. Qui donc est derrière tout cela. ou va mener cette manipulation?

    • Philippe de Villiers le dit et le répète « guerre civile » et depuis l’arrivée de macron je l’ai dit (sans bien entendu la souhaiter), mais le problème avec le confinement c’est que beaucoup de gens perdent une partie de leur salaire, d’autres ne vendent rien puisque magasins fermés sans parler des restaurants et bars, cela va faire beaucoup de mécontents même si c’est la seule solution pour venir à bout de ce fléau. Quand les gens vont commencer pour une bien plus grande majorité qu’actuellement à avoir faim cela va faire très vilain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici