Covid-19 : Moderna annonce à son tour des retards de livraison

4
5983
Vaccin-Moderna-retards

Après Pfizer et AstraZeneca, c’est au tour du vaccin Moderna. Un quart des doses attendues par la France en février ne seront pas livrées. Le laboratoire rencontre les mêmes difficultés logistiques que ses concurrents. On vous explique.

Problèmes de fabrication

Habituellement, l’outil de production industrielle d’un nouveau vaccin se construit en plusieurs années. Selon le PDG de Moderna, Stéphane Bancel « il faut généralement trois à quatre ans », précise-t-il lors d’une interview donnée la semaine dernière à LCI.

https://twitter.com/pascalperri/status/1354106798874226688?s=20

Cette fois, les laboratoires doivent fabriquer des doses à très grande échelle et dans l’urgence. « Le fait d’avoir une approbation (de commercialisation, ndlr) en moins de douze mois crée un problème commun (à tous les fabricants) : le démarrage des chaînes de production, explique Stéphane Bancel. Ce lancement, souvent lent, a lieu en temps réel, sans stock préalable. Dès qu’il y a un petit dérapage (…), il se voit tout de suite. »

Une production de masse qui n’est pas à la hauteur

Bien qu’ils se soient engagés sur les quantités à livrer, « la production de masse n’est pas à la hauteur de ce qui était attendu, constate de son côté Sylvie Briand, directrice chargée des risques épidémiques et pandémiques à l’OMS, citée par France Info. (…) Les entreprises Pfizer et Moderna avaient fait des investissements depuis quelques mois pour essayer d’augmenter cette production, mais ce n’est évidemment pas suffisant pour l’instant. »

Chez Pfizer par exemple, le retard provient officiellement de travaux de rénovation dans son usine de Puurs en Belgique. Des travaux qui ont justement pour but d’améliorer la cadence de production. Or, c’est sur ce site qu’est fabriquée la plus grande partie des doses commandées par l’Union européenne.

Du côté du suédo-britannique Astra-Zeneca, les raisons du retard semblent plus floues. Pour se justifier, le laboratoire évoque une « baisse de rendement sur l’un de ses sites européens » et « des problèmes liés à la fabrication des substances médicamenteuses ». Pour Bruxelles, Astra-Zeneca réserverait plutôt ses doses au Royaume-Uni. Pays avec lequel il a passé un contrat trois mois avant celui conclu avec l’UE.

En savoir plus :

4 Commentaires

    • Marco, avez vous quelques notions dans les process de fabrication d’un vaccin? votre réponse permettra de comprendre votre degré de compréhension sur le sujet.
      Comme il est dit, ce vaccin a pu être créé plus rapidement en laboratoire, car les pays ont payés par avance les doses livrables. Ce qui a permis aux industriels de créer des chaînes de productions qui s’avèrent pas suffisantes face à la demande, car tout le monde veut sa dose!
      Voila pourquoi Sanofi propose de fabriquer le vaccin d’un concurrent, car ses recherches n’ont pas donné un vaccin valable. Bien sûr que les américains font pression sur leurs industriels, comme nous on fait pression sur les notres pour être livrés avant les africains. Est ce à dire qu’on prend les africains pour des cons, si l’on suit votre raisonnement?

  1. Marco, avez vous quelques notions dans les process de fabrication d’un vaccin? votre réponse permettra de comprendre votre degré de compréhension sur le sujet.
    Comme il est dit, ce vaccin a pu être créé plus rapidement en laboratoire, car les pays ont payés par avance les doses livrables. Ce qui a permis aux industriels de créer des chaînes de productions qui s’avèrent pas suffisantes face à la demande, car tout le monde veut sa dose!
    Voila pourquoi Sanofi propose de fabriquer le vaccin d’un concurrent, car ses recherches n’ont pas donné un vaccin valable. Bien sûr que les américains font pression sur leurs industriels, comme nous on fait pression sur les notres pour être livrés avant les africains. Est ce à dire qu’on prend les africains pour des cons, si l’on suit votre raisonnement?

  2. Tanguy je suis d’accord, mais les américains savait très biens qu’ils ne pourraient pas tenir leurs engagements donc c’est malhonnêtes,maintenant faisons pression avec Sanofi en les menaçant de produire le vaccin d’un concurrent,nous en avons le droit suite aux non respect de leurs engagements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici