Covid-19 : «Pas de besoin urgent» d’une dose de vaccin en plus

6
22866
Covid-19 : «Pas de besoin urgent» d'une dose de vaccin en plus
Une troisième dose en plus n'est pas nécessaire pour les personnes qui ne sont pas fragiles. © Adobe stock

Il n’y a pas «pas de besoin urgent» d’injecter une dose supplémentaire de vaccin pour renforcer l’immunisation contre la Covid-19. Une préconisation qui vaut pour la population en général et non les personnes fragiles. Qui est l’origine de ce message ? Quelles sont les raisons ?

Le centre européen de prévention des maladies hausse le ton

C’est une note publiée mercredi soir par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) : pas de dose supplémentaire de vaccin anti-Covid pour la population en général. «En l’état actuel des connaissances, il n’y a pas de besoin urgent d’administrer des doses «booster» pour les personnes entièrement vaccinées dans la population en général», indique l’ECDC dans un communiqué.

«Distribuer des gilets de sauvetage supplémentaires à des personnes qui en ont déjà un»

OMS, juin 2021

Pour le centre européen, «la priorité doit être de vacciner les personnes éligibles qui n’ont pas encore terminé leur vaccination». Il adopte la même ligne que l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Celle-ci avait dénoncé la mainmise des pays riches sur les vaccins  avec cette recommandation d’une troisième dose. Pour l’OMS, cette 3e dose revient à «distribuer des gilets de sauvetage supplémentaires à des personnes qui en ont déjà un, pendant que nous laissons d’autres personnes se noyer sans le moindre gilet de sauvetage».

Une troisième dose uniquement pour les plus fragiles

En revanche, le centre européen de prévention juge que la troisième dose est utile pour les «personnes avec des systèmes immunitaires gravement affaiblis». A la condition qu’elles n’aient pas atteint un niveau suffisant de protection. Enfin, l’ECDC rappelle que tous les vaccins sont efficaces. «Tous les vaccins autorisés dans l’UE sont actuellement hautement protecteurs contre l’hospitalisation et les formes graves liées au Covid-19».

En savoir plus :

6 Commentaires

  1. Troisième dose en période où il faut faire aussi le vaccin contre pneumocoque et anti grippal ? trois vaccins en 2 mois ? çà commence à faire beaucoup de vaccins ?

  2. Avec 50 millions sur une population 67 millions de vaccinés, si l’on tient compte en plus que les enfants sont peu sujet à développer des cas graves du covid, revacciner les sujets fragiles et les adultes non vaccinés devrait suffire pour contenir le virus pour nous permettre de retrouver une vie normale, sans restriction aucune. Et cela en regardant les chiffres dans les hopitaux:
    -80% des malades sont non vaccinés
    -peu d’enfant de moins de 12 ans.
    se focaliser sur les personnes fragiles et les immunodéprimés permettra d’éviter des morts!

  3. mon mari à eu le covid à été hospitalisé moi j’ài eu aussi un début de covid nous avons donc eu qu’une injection chacun nous faudra t’il une seconde dose????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici