Covid-19 : plus de surmortalité dans les territoires pauvres

1
824
Surmortalité des personnes les plus pauvres face à la Covid-19

La surmortalité due au Covid-19 affecte davantage les personnes âgées défavorisées issues des quartiers populaires. C’est le constat d’une étude de l’Insee dont les résultats seront publiés courant novembre. La densité à l’intérieur des logements serait l’un des facteurs d’explication à cette surmortalité.

Les logements pointés du doigt

La covid-19 touche davantage les personnes âgées des territoires français défavorisés. C’est le triste constat de l’étude l’Insee. Les auteurs ont comparé les indices de mortalité des années 2018-2019 pour les comparer à ceux de l’année 2020. Avec une base 100 pour les années 2018-2019, les indices de surmortalité «s’envolent, souvent au-delà de 150, dans la moitié Nord du Grand Paris (…) et sur la plus grande partie de la Seine-Saint-Denis», département le plus pauvre de la France métropolitaine.

Un premier élément d’explication est évacué par les auteurs. «Ce n’est pas la densité de population qui importe, mais la densité à l’intérieur des logements», explique dans les colonnes du Figaro Pierre-Régis Burgel. Il est professeur de pneumologie à l’hôpital Cochin et co-auteur de l’étude. Les appartements surpeuplés sont un bon terreau pour le virus qui se transmet au sein d’une même cellule familiale et entre les générations.

Pas de confinement ciblé

Selon les hypothèses des auteurs, les causes sont aussi à chercher côté médical. En effet, les personnes âgées défavorisées bénéficient d’une moins bonne couverture médicale et ont une santé plus souvent fragile.

Toutefois, malgré cette fragilité des aînés face à la Covid-19, le gouvernement se refuse à un confinement ciblé. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement français a ouvertement exprimé ce refus, dimanche au micro d’Europe 1. « Il n’est pas question d’un confinement imposé pour les personnes âgées » a t- il fermement assuré.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici