Covid-19 : quels sont les symptômes d’Omicron?(Décembre 2022)

0
Covid-19 : quels sont les symptômes d’Omicron?(Décembre 2022)
Les différents symptômes d'omicron

Le variant Omicron a été signalé pour la première fois à l’OMS il y a un an le 24 novembre 2021. Il a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud, puis il a touché la Norvège, le Danemark et le Royaume-Uni en premier sur le continent européen. La maladie a été détecté à Londres en décembre 2021. Elle s’est ensuite propagée à Paris puis partout en Europe. Cette variante particulière est de la lignée Pango B.1.1.529.

Santé publique France définit Omicron comme un virus à la transmissibilité élevée, résistant au système immunitaire mais causant des dommages minimes.

En raison de la circulation constante de ce variant du covid, de nouvelles sous-lignées apparaissent dans différentes régions du monde. Le variant BA.5 est actuellement la variation d’Omicron qui circule le plus en France en décembre talloné par BQ1.1. Omicron représentant ainsi 100% des nouveaux cas de covid en France et 49% de BQ1.1 du sous-variant Omicron, selon santé publique France en décembre. Le variant BA.5 étant donc pour le moment la forme d’Omicron la plus représentée avec 51%. Il est ainsi le responsable de la 9ᵉ vague actuelle et fait craindre un hiver difficile pour les hôpitaux. Il existe également d’autres sous-lignés comme  BA.1, BA.3 et BA.4. Actuellement, il est important de se protéger et de connaître les symtômes de BA.5, les cas ayant explosé et très forte augmentation depuis quelques semaines.

Le Variant BA.5 majoritaire en France

Les responsables de la santé surveillent de près la sous-lignée BA.5, qui circule principalement en France. En avril 2022, les sous-lignes BA.2 et BA.5 sont nées. Ces deux lignées ont des marqueurs génétiques similaires à BA.2, mais présentent des protéines considérablement altérées en raison de la mutation R452.

Quels sont les symptômes d’omicron et ses sous variants ?

À chaque variant ses symptômes

Chaque variant du Covid a des symptômes typiques. Le variant delta avait pour symptômes la toux et le nez qui coule en plus d’une forte fièvre. Omicron ne fait pas exception. Une étude parue dans Nature et relayée par le journal régional L’indépendant dresse un calendrier de ces symptômes. Les scientifiques ont analysé plus de 5.000 patients Covid-long.

Les cinq premiers symptômes d’Omicron

Selon les scientifiques du covars, en novembre les symptômes d’omicron majeures en premier sont :

  • Le mal de gorge
  • Le nez qui coule
  • Le nez bouché
  • Le mal de tête
  • Une toux persistante

Ces symptômes d’omicron sont les premiers signalés chez les personnes déjà vaccinées au moins une fois et ceux dès le troisième jour qui suit l’infection. Peuvent s’ajouter ensuite au jour 5, de la toux, des troubles du sommeil et de la fatigue. Le jour 6 de l’infection, les patients peuvent souffrir de maux de tête et de courbatures.

Les symptômes ne s’arrêtent pas à 7 jours

Les scientifiques ont étudié les symptômes d’Omicron sur une longue période. C’est ce qu’on appelle le Covid-long. De nombreux symptômes perdurent au-delà de 7 jours :

  • 7e jour : Perte de l’odorat, incapacité de faire de l’exercice ou d’être actif.

  • 8e jour : Modification du goût, difficultés respiratoires.

  • 9e jour : frissons.

Douleurs au-delà de 10 jours

Les chercheurs ont identifié des douleurs au-delà de 10 jours : douleurs dans la poitrine ou articulaires, difficultés de concentration, épuisement et vertiges. Le Covid-long est encore peu pris en charge même si de plus en plus d’études pointent les conséquences sur la qualité de vie des patients.

Les signes cliniques évocateurs du covid

De manière générale, selon le Haut Conseil de la Santé Publique en juin 2022, les signes cliniques évocateurs du covid en général sont :

  • signe d’infection respiratoire aiguë avec fièvre ou sensation de fièvre,
  • de l’asthénie (grosse fatigue) inexpliquée ;
  • myalgies ;
  • céphalées en dehors d’une pathologie migraineuse connue,
  • anosmie ou hyposmie (perte totale ou partielle de l’odorat)
  • rhinite
  • agueusie ou dysgueusie (perte totale ou altération du goût),
  • odynophagie (difficulté à manger)

 

Le Sous Variant BQ.1.1

Depuis octobre un nouveau sous-variant d’Omicron est arrivé en France. Encore minoritaire comparé à BA.5 ce variant inquiète les scientifiques. Pour cause ses mutations et le fait qu’il circule énormément dans certains pays comme le Nigeria et qu’il est atteint la majorité des pays d’Europe. Ce nouveau sous-variant d’Omicron a la particularité de posséder 3 mutations ce qui fait qu’il est actuellement très résistant à nos anticorps.

Les symptômes de BQ.1.1

Le sous-variant d’Omicron BQ.1.1 aurait la particularité de provoquer des symptômes proches d’une gastro-entérite. C’est-à-dire maux de ventrevomissements et diarrhées, il fait ainsi penser à la gastro-entérite. Pour le moment il est un peu tôt pour les scientifiques du monde entier d’attribuer officiellement ses symptômes au variant du covid BQ.1.1, mais il n’est pas illogique d’après ces derniers que le variant est muté et puisse maintenant s’attaquer aux tissus gastriques. Pour rappel, le variant BQ1.1 gagne du terrain en France et pourrait être le nouveau variant majoritaire en France début 2023.

Période d’incubation d’Omicron

La période d’incubation d’Omicron est le temps qu’il faut pour que les symptômes apparaissent. Le temps d’incubation du covid est passé ainsi de 5 jours en moyenne à 3 avec BA.5 et BQ1.1.

Durer des symptômes des différents sous variants d’Omicron

À noter que la durée des symptômes d’Omicron est de 4 jours mais que cela varie fortement d’un patient à un autre. Pour BA5 la lignée la plus présente en France, le temps est un peu plus long, on parle en général de 7 jours avec un écart type moyen de 3 jours. La durée varie donc entre 3 à 10 jours. Pour la variante BQ1.1 aucune étude n’a encore été réalisée sur la durée de ces symptômes.

Est-ce moins dangereux que d’habitude ?

Il n’y avait aucun signe sérieux associé aux variantes Omicron BA.4 et BA.5. Santé publique France a rapporté le 7 septembre que la comparaison des types de virus en circulation en Afrique du Sud montrait un taux de mortalité de 7,1 % pendant la vague virale BA.4/BA.5 contre un taux de 10,9 % pendant la vague virale BA.1/BA.2. Les données recueillies dans plusieurs hôpitaux d’Afrique du Sud ont montré que la variante Omicron réduisait de 62 % le nombre de patients admis à l’hôpital.

Source : A distinct symptom pattern emerges for COVID-19 long-haul: a nationwide study  Nature, 23 septembre 2022

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_du_covars_du_20.10.2022_sur_le_covid-19.pdf

Cet article traite de : covid symptomes décembre 2022

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici