Covid-19 : quand aurons-nous des « vaccinodromes » ?

6
5892
Covid-19 : quand aurons-nous des

Sous la pression de nombreux médecins, Olivier Véran, ministre de la Santé a annoncé sur Twitter que les premiers centres de vaccination appelés aussi « vaccinodromes » allaient ouvrir « avant début février ». Ces centres seront ouverts aux « personnes âgées de 75 ans et plus, puis les 65 ans et plus ». La France rechignent à installer ces vaccinodromes pour deux raisons.

Échec lors de la grippe H1N1

C’est Olivier Véran qui a avoué les deux raisons de la méfiance du gouvernement pour installer des vaccinodromes. Le 28 décembre sur France 2 il évoquait l’échec de la vaccination de masse en 2009 pour prévenir la grippe H1N1. Une campagne de vaccination qui fut un échec dont on parle encore…
Plus récemment, les campagnes de dépistage massif dans quatre villes françaises sont loin d’avoir rencontrées le succès attendu. Des centres dédiés au dépistage furent déployés dans des gymnases ou des grandes salles. En vain. La population ne fut pas au rendez-vous.

Côté Allemagne, 440 « vaccinodromes » vont s’ouvrir progressivement durant le mois de  janvier, selon le journal Süddeutsche Zeitung. Ces centres sont placés sous la responsabilité des différents Länder. Ces autorités régionales supervisent toutes les étapes, de la construction à la gestion.

Le Royaume-Uni a une longueur d’avance

  1. Il a commencé sa vaccination plus tôt que les autres.
  2. Il a procédé à une vaccination massive avec plus de 800.000 doses déjà injectées depuis le 8 décembre.
  3. Son taux de personnes vaccinées est très haut :  1,18 personne vaccinée pour 100 habitants.
  4. C’est le premier à approuver le vaccin d’AstraZeneca.

D’un autre côté, c’est aussi sur l’Ile de sa Majesté qu’a été découvert le premier variant du virus détecté….

6 Commentaires

  1. Aucun recul sur les vaccins et on veut faire des vaccinodromes. La population française serait elle du bétail ? Sûrement quand on voit des gens se précipiter sur des injections avec une foi aveugle dans les messages des labos qui ne risquent rien en cas d’effets secondaires graves et ce par contrat avec les autorités. Les eugenistes qui veulent supprimer la moitié de la population pour sauver la terre vont-ils gagner ?

  2. Pourquoi dans d’autres pays étrangers la population se fait vacciner en masse, les français sont-ils peureux, ils préfèrent attendre des confinements ou des couvres feux qui ne servent à rien puisque l’épidémie progresse toujours.

  3. Compte tenu de la logistique nécessaire pour déployer les vaccins à ARN messager comme celui de Pfizer ou de Moderna de mon point de vue il n’y a pas d’autres solutions que d’avoir des centres de vaccination. Je trouve injuste de déclarer que la campagne de vaccination de 2009 Avait été un échec. Le problème de mon point de vue n’était pas lié aux centres de vaccination mais tout simplement au fait que la propagation de la pandémie s’était considérablement atténuée. C’est un très mauvais procès que l’on fait aux « vaccinodromes » de l’époque. Ces centres de vaccination sont nécessaires pour pouvoir atteindre très rapidement les objectifs d’immunité collective. Il y a beaucoup de gens volontaires pour se faire vacciner il est donc important que l’on s’occupe d’ eux. Ce qui ne veulent pas sont libres de ne pas se faire vacciner. C’est tout simple.

    • perso je suis pressé de me faire vacciner
      et je compte sur les vaccinodromes, qui devraient présenter l’avantage de favoriser les candidats a la vaccination et créer une dynamique collective.

  4. Personnellement, j’ai été vaccinée, ainsi que mon mari, dans un gymnase à Apt(84), il y avait là un aréopage de médecins connus et dévoués. Ça s’est super bien passé.
    Non la vaccination H1N1 ne fut pas un échec et elle a permis de rassurer la population.
    C.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici