Covid-19 : top départ pour la vaccination

1
1688
Covid-19-top-depart-vaccination

Elle s’appelle Mauricette. Cette ancienne aide ménagère de 78 ans, hospitalisée à l’hôpital René-Muret de Sevran, est la première personne vaccinée en France contre la Covid-19. Ainsi, l’injection, qui a eu lieu hier, marque le départ d’une campagne de vaccination gratuite de plusieurs mois.

Vaccination Covid-19 : Les premières doses administrées à Sevran et à Dijon

Au total, une dizaine de personnes séjournant à l’hôpital René-Muret ont été vaccinées. Les premières doses du vaccin Pfizer/BioNTech ont ensuite été administrées à des résidents du centre gériatrique de Champmaillot à Dijon.

La vaccination du covid-19 a pour objectif de « faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie », a précisé le ministère de la Santé. Il s’agit aussi de « protéger les soignants ». Sur twitter, Emmanuel Macron s’est réjoui de cette « nouvelle arme contre le virus ». Le chef de l’Etat a également rappelé que la campagne restait basée sur le volontariat.

De son côté, interrogé par le Journal du Dimanche, le ministre de la Santé a affirmé que le vaccin protégeait « 95 % des individus contre les cas de forme grave ». « Il va sauver beaucoup de vie », s’est-il félicité. Par ailleurs, Olivier Véran a précisé qu’il n’excluait pas un « troisième reconfinement » si la situation sanitaire s’aggravait après les fêtes.

Un million de Français prioritaires en janvier

La première phase de la campagne se déroulera en janvier auprès des résidents des établissements médico-sociaux comme les Ehpad. Les professionnels y travaillant restent également concernés. Ce qui représente au total un million de Français.

Ensuite, dès février-mars, une deuxième phase de vaccination du covid-19 s’ouvrira à d’autres volontaires avec le déploiement des vaccins Moderna, AstraZeneca, CureVac et Janssen. Les personnes de plus de 75 ans, celles de plus de 65 ans atteintes de pathologies et les professionnels de santé de plus de 50 ans avec comorbidités demeureront alors visés.

Enfin, dès le printemps, la vaccination sera étendue au reste de la population majeure. Les plus de 50 ans travaillant dans la sécurité, l’éducation et l’alimentation seront prioritaires. Même chose pour les plus « vulnérables », et ceux vivant en « dans des lieux clos », comme dans les foyers de travailleurs migrants.

Source : La stratégie vaccinale. Communiqué du ministère de la Santé, 4 décembre.

En savoir plus :

Avis favorable à la commercialisation du vaccin anti-Covid par l’Agence européenne des médicaments.

Covid-19 : Les plus de 65 ans sont-ils favorables au vaccin ?

La pandémie de coronavirus ne sera pas la dernière prévient l’OMS

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici