Covid-19 : trois semaines minimum avant la baisse des courbes

3
594
Pas de baisse des courbes de la Covid-19 avant trois semaines

Le pays a devant lui de nombreux mois « avec une situation extrêmement difficile » prévient le Conseil scientifique. Celui-ci est pessimiste. Il ne pense pas que le confinement permette de reprendre le contrôle de l’épidémie d’ici à Noël. Il estime qu’il faut minimum 3 semaines pour voir les courbes épidémiologiques baisser.

Covid à Noël ?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran a commencé à préparer le terrain. Les fêtes de fin d’année risquent d’avoir un goût amer. Pas sûr que les Français puissent passer Noël en famille. Le Conseil scientifique l’a aussi évoqué ce week-end. Pour lui, il faudra minimum trois semaines avant de voir les chiffres de la Covid-19 baisser. Un laps de temps évidemment trop court pour atteindre le fameux seuil des 5000 cas diagnostiqués par jour espéré par le président. En effet, selon les scientifiques, plusieurs vagues épidémiques pourraient se succéder jusqu’au printemps voire jusqu’à l’été prochain.

Les scénarios de l’hôpital Pasteur

Le Conseil scientifique se repose sur les modélisations de l’Institut Pasteur. Elles ont été établies à partir des données d’hospitalisation jusqu’au 29 octobre. Elles révèlent que jusqu’à 9 000 malades atteints du Covid-19 pourraient être hospitalisés en réanimation au pic épidémique – contre plus de 7 100 lors de la première vague, le 8 avril.

Dans le scénario de « référence », 6 000 patients pourraient être hospitalisés en réanimation dès le 12 novembre. Déclinées par région, ces modélisations font apparaître une situation très critique en :

-Auvergne-Rhône-Alpes avec plus de 1 300 patients Covid-19 attendus en réanimation pour seulement 795 lits disponibles.-Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) avec 685 patients Covid-19 anticipés pour 610 lits.
– Ile-de-France où la quasi-totalité des 1 425 lits pourraient être occupés.

Ces projections partent de l’hypothèse d’un impact « instantané » du reconfinement. Or les scientifiques estiment qu’il faudra plusieurs jours pour un changement dans les comportements et une baisse des hospitalisations.  Entre le moment où l’on est contaminé par le Coronavirus et une possible prise en charge en réanimation, il peut se passer 10 à 15 jours.

 « Tant qu’on ne sait pas dans quel scénario on se trouve, il est difficile de savoir combien de temps le confinement devra durer », souligne Simon Cauchemez, du Conseil scientifique.

Source : Avis du 26 octobre du Conseil scientifique.

3 Commentaires

  1. Ce “Noël” en famille ! Comme si tous les ans on ne lisait pas des milliers de commentaires qui disent à quel point les Français s’en passeraient. Ce sont des milliards d’achats revendus dès le lendemain sur Le Bon Coin. Fin de l’hypocrisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici