Covid-19 : un conseil de défense sanitaire prévu ce mardi

9
4823
Olivier Véran

Vers un troisième confinement ? Un durcissement des mesures ? Tout est possible. Ce mardi, un Conseil de défense sur la situation sanitaire face à la Covid-19 se tiendra en visioconférence. Les autorités redoutent l’arrivée d’une troisième vague dans les semaines qui suivent les fêtes de fin d’année.

12 000 nouveaux cas quotidiens

L’Elysée organise un conseil de défense mardi 29 décembre, principale outils de gestion de crise depuis le début de la pandémie. Responsables politiques, hauts fonctionnaires et spécialistes se réunissent autour d’Emmanuel Macron pour discuter de la gestion de la crise. En France sur les sept derniers jours, les autorités ont rapportées 12 000 nouveaux cas quotidiens. Un chiffre largement supérieur aux 5 000 cas fixés par le gouvernement.

Les autorités craignent que cette dégradation s’accentue dans les semaines qui suivent les fêtes de fin d’année. En cas d’aggravation de la situation sanitaire, le ministre de la Santé, Olivier Veran évoquait ce dimanche l’hypothèse d’un troisième confinement. « Nous n’excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations », évoque t-il dans le Journal du dimanche

Peu d’illusion pour les restaurants

Face à une possible troisième vague, plusieurs scénarios sont à l’étude. Certains espèrent un reconfinement. Certaines régions sont particulièrement touchées : le Grand-Est, la Bourgogne-Franche-Comté ou le département des Alpes-Maritimes. A Nancy, où le plan Blanc est réactivé dans les hôpitaux, le maire Mathieu Klein estime qu’un reconfinement local est inéluctable : « La circulation du virus s’est accélérée fortement depuis quinze jours-trois semaines ». 

https://twitter.com/JCPFTV/status/1341428194264690695

Si le gouvernement se refuse à tout catastrophisme, il dit « surveiller la situation comme le lait sur le feu ». De son côté, un membre de l’exécutif souligne que « les restaurants ne doivent pas se faire d’illusions sur leur réouverture le 20 janvier ». La campagne de vaccination française a quant à elle elle été lancée ce dimanche. Les autorités espèrent qu’elle mettra fin à l’épidémie courant 2021.

Source : Santé Publique
A lire. La pandémie de coronavirus ne sera pas la dernière prévient l’OMSon

 

9 Commentaires

  1. Puisque la propagation du virus ne se fait pas de façon égale sur tout le territoire, la solution serait donc de faire des confinements localisés, ce qui d’ailleurs est demandé par certains élus locaux. Que la possibilité soit donné au conseil général d’un département de demander les mesures qu’il estime nécessaire au préfet qui les mettra en application. Rien ne semble l’interdire, puisqu’on voit que la Martinique n’a pas les mêmes mesures que les autres départements français.
    Et pour soutenir les restaurants, faisons nous vacciner massivement!
    pour soutenir l’événementiel, demandons le vaccin rapidement

  2. Devant tant de pessimisme, il faut rendre le vaccin obligatoire si on veut sortir de cette crise gravissime. Avait-on du recul lorsque le vaccin de la variole est sorti ? Non, et pourtant on l’a fait et on a arrêté l’épidémie… faisons confiance à nos chercheurs et au monde médical si on veut revivre un jour normalement et en attendant pas de réunions de famille ou d’amis, soyons raisonnables et citoyens

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici