Covid-19 : un test PCR obligatoire pour les voyageurs européens arrivant en France

4
4822
Controle-voyageurs-europeens

Depuis dimanche minuit, chaque voyageur venu d’un pays européen et pénétrant sur le sol français doit présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant son départ. Cette mesure s’appliquait déjà aux voyageurs en provenance d’un pays hors Union européenne depuis le 14 janvier. Son objectif est de lutter contre la propagation des variants de la Covid-19. Le dispositif ne concerne toutefois pas le transport terrestre et les travailleurs transfrontaliers.

Une mesure déjà appliquée dans de nombreux pays européens

Le contrôle des voyageurs aux frontières est une mesure déjà appliquée en Italie, en Belgique, en Espagne ou encore en Allemagne. Après plusieurs jours de flottement, le gouvernement s’est décidé à suivre l’exemple de ses voisins.

Concrètement, les compagnies aériennes et de ferries doivent désormais effectuer au départ des contrôles des tests PCR de leurs passagers. A l’arrivée, des policiers, des officiers de la sécurité civile ou encore des membres de la Croix-Rouge vérifient la conformité des tests. Il n’y aura finalement pas de septaine obligatoire.

Un nouveau test au moindre doute

Au moindre doute, les passagers doivent effectuer un nouveau test en France. Ceux qui voyagent sans test sont conduits dans un centre de dépistage. Ils ne pourront repartir qu’après avoir effectué un test antigénique. Ils devront aussi s’engager sur l’honneur à suivre un isolement de sept jours en cas de résultat positif.

Selon Le Parisien, des contrôles pourront être effectués pour vérifier le respect de cet isolement. « Des amendes pourront également être infligées aux récalcitrants : de 134 euros pour une première infraction jusqu’à 3 750 euros en cas de non-respect répété », souligne le quotidien.

Les enfants n’ont pas l’obligation d’effectuer un test avant de rentrer en France. Une déclaration sur l’honneur signée de leurs parents attestant qu’ils n’ont pas de symptômes peut en revanche être demandée à l’arrivée sur le territoire par voie aérienne ou maritime.

En savoir plus :

4 Commentaires

  1. C’est très bien ce que fais le gouvernement, mais laisser moi rire avec l’engagement sur l’honneur des passagers arrivant en Frances de s’isoler 7 jours en cas de test positif. Personne ne sera là pour contrôler si l’isolement est bien tenu. Par contre, pourquoi, les bateaux et les avions ? Je pense que la Covid ne fait pas de différence, donc les passagers de trains et les automobilistes devraient être eux aussi soumis aux même règles. Le gouvernement ferme des portes et en laisse d’autres ouvertes. Moi, je dis que chacun devrait rester dans son pays d’origine. Le télétravail existe en entreprise pourquoi pas pour tous ceux qui doivent voyager. Les entreprises y gagneraient.

  2. Comment ça très bien ce que fais le gouvernement,mais celà aurait du être fait il y a bien longtemps des le départ de l’épidémie ces mesures auraient du être prises.

  3. Je suis frontalier et je passe quelquefois 4 fois la frontière par jour à pied ou en voiture, tout simplement pour emmener des enfants à l’école en Belgique et aller les rechercher. Je suis cerné par la frontière à l’ouest (500m), au nord (1 km) et à l’est (400m). Pour nous la frontière n’existe plus depuis longtemps, c’est une invention du moyen-âge et il est regrettable qu’il y ait encore des nostalgiques. Pendant le premier confinement on a même posé des blocs de béton sur nos routes. Nous ne voyageons pas, nous faisons nos courses, emmenons les enfants dans les écoles, et consultons des spécialistes en Belgique parce qu’il n’y a plus rien dans ce pauvre pays qu’est la France. Les attestations belges et françaises ne sont pas adaptées à nos besoins vitaux de nous déplacer. Nous ne le faisons pas par plaisir !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici