Covid-19 : une campagne de vaccination pour les enseignants fin avril

0
4701
Covid-19 : une campagne de vaccination pour les enseignants fin avril
Les enseignants pourront être vaccinés fin avril quand la France recevra plus de doses. © Adobe Stock.

Emmanuel Macron est favorable à la vaccination des enseignants. Le variant britannique qui se diffuse davantage auprès des jeunes, fait exploser le nombre de contaminations dans les écoles. Une vaccination envisagée en avril… dès qu’il y aura des doses disponibles.

Est-il encore possible de laisser les écoles ouvertes ?

Le gouvernement, à chaque conférence de presse, se félicite de maintenir les écoles ouvertes. Y compris dans les départements les plus touchés. Le but est d’éviter un nouveau décrochage scolaire comme l’an passé. Car malgré toute la bonne volonté et l’investissement des enseignants et des familles, de nombreux élèves ont pris du retard dans leurs apprentissages.

Plus de 15 000 élèves testés positifs

Le variant britannique se diffuse très vite. Le nombre de contaminations explose parmi les enfants : ils étaient 15 484 contaminés le 19 mars, contre 9 221 la semaine précédente. Certes, ces chiffres sont aussi le reflets des tests salivaires. Dimanche 21 mars, Jean-Michel Blanquer fut interrogé sur les risques pour les parents d’élèves d’être contaminés par leurs enfants. Sur LCI, le ministre de l’éducation a botté en touche, ce risque étant moindre face au décrochage scolaire lié à un éventuel reconfinement scolaire selon lui.

Les enseignants vaccinés quand il y aura des doses

Emmanuel Macron est favorable à une campagne de vaccination ciblée pour les enseignants à partir de la mi ou fin avril. «Dès que nous le pourrons, je souhaite qu’on puisse avoir une campagne de vaccination dédiée», a-t-il assuré mardi 23 mars. Sauf que… une telle campagne de vaccination demande une grande quantité de vaccins. Or, les centres de vaccination, les médecins et les pharmaciens sont déjà en manque de doses. «Compte tenu du nombre d’enseignants que nous avons dans le pays, je pense que ça ne serait pas responsable de vous dire aujourd’hui ou la semaine prochaine on peut le faire» a rappelé le président de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici