Covid-19 : une troisième dose de vaccin

8
23548
Covid-19 : une troisième dose de vaccin recommandée pour les soignants
Les soignants ne sont pas les seuls à bénéficier de cette troisième dose. Les salariés des transports sanitaires aussi. © Adobe stock

Les soignants aussi vont pouvoir obtenir une troisième dose de vaccin contre la Covid-19. Le rappel vaccinal concerne deux groupes d’individus en plus des personnes dites vulnérables. Qui sont-elles ?

Qui sont les personnes bénéficiant d’une troisième dose ?

Il est désormais possible d’injecter des doses de rappel pour les plus vulnérables et les personnes de 65 ans et plus. À compter du 6 octobre 2021, les professionnels qui soignent ou accompagnent ces groupes vulnérables peuvent également recevoir la troisième dose. La dose de rappel doit être administrée 6 mois après la dernière.

Depuis septembre, les rappels de vaccins contre le Covid-19 protègent les personnes dites vulnérables aux variantes Covid-19 et Delta. La Haute administration sanitaire (HAS) a annoncé que tous les personnels soignants et professionnels du secteur médico-social peuvent recevoir la troisième dose.

Le rappel vaccinal correspond à l’administration d’une injection de vaccin supplémentaire 6 mois minimum après vaccination complète pour les personnes éligibles, c’est-à-dire :

  • les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) et des unités de soins de longue durée (USLD) ;
  • les personnes de 65 ans et plus vivant à domicile  ;
  • les individus à très haut risque de forme grave ;
  • les citoyens présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19 ;
  • les personnes sévèrement immunodéprimées (qui ont déjà reçu trois doses et en recevront une quatrième indique la HAS) ;
  • les individus ayant reçu le vaccin Janssen. Une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) est recommandée à partir de 4 semaines après la 1re injection.

A quoi sert cette troisième dose ?

Le rappel vaccinal, ou troisième dose, permet de renforcer le système immunitaire. Il s’agit uniquement d’un vaccin à ARN messager, celui de Pfizer/BioNTech ou de Moderna.

La troisième dose concerne 18 millions de Français, les personnes de plus de 65 ans et celles à risque. Les trois nouvelles catégories de personnes éligibles représentent quatre millions de Français.

Une troisième dose pour tous ?

En suivant les recommandations européennes, les autorités sanitaires ouvrent la voie à la promotion des rappels à tous les adultes. Même s’il n’y a pas lieu de recommander d’augmenter la dose en population générale à ce stade, elle répond toujours aux exigences de la HAS. En avertissant déjà que « l’administration d’une dose de rappel deviendra probablement nécessaire au cours des mois qui viennent ».

A lire aussi :

Covid-19 : « Nous n’avons pas encore éradiqué le virus », met en garde Olivier Véran

Covid-19 : une carence en zinc et en sélénium augmente le risque de forme grave

Mutuelle santé: pourquoi des milliers de français y ont recours

8 Commentaires

  1. Pourquoi ne parle t-on quasiment jamais du vaccin Janssen ?
    Au début on disait qu’on ne pouvait pas associer une 2 eme dose ARN à un vaccin tel que Janssen . Maintenant on nous dit le contraire. Est il vraiment nécessaire de faire une deuxième dose aux plus de 65 ans qui ont reçu en première dose le Janssen ? Même aux plus de 65 ans en très bonne santé par ailleurs ?

  2. Ce ne sont pas des vaccins. Cette affirmation est un mensonge. Tout au plus ils évitent peut-être, une forme très aggravée. Ayant une très bonne immunité personnelle j’ai été contrainte de recevoir ces injections à cause du pass sanitaire, cet ausweiss inadmissible. J’ai eu des effets secondaires très pénibles et qui commencent tout juste à se résorber. Qu’en serait-il d’une 3ème dose si l’on me contraint là encore ? Sous peine d’être considérée comme un citoyen de seconde zone tout juste bon à payer des impôts ? JE SUIS SCANDALISÉE par la mollesse et la soumission d’une grande partie de mes concitoyens terrorisés à l’idée du moindre rhume et prêts à abandonner leur liberté si chèrement gagnée au nom de chiffres dont on ne peut prouver la réalité

  3. Il y en marre ils nous prennent pour des c.. ça n’en finira pas je ne suis pas près d’aller voter surtout pour la bande de guignoles qui nous tyrannise , macron avais dit je n’oblige personne a se faire vacciner et aujourd’hui c’est le contraire, donc toute sa propagande électorale n’est que paroles
    Pensez et réfléchissez bien avant d’allez voter

  4. Bonjour, ce que je pense c’est que ce n’est plus une question sanitaire mais une question d’argent, d’abord AstraZeneka a été écarté, puis Janssen soit disant pas assez efficace et maintenant l’HAS retire Moderna pour cause d’effets secondaires. Du coup il n’en reste qu’un Pfizzer qui a pourtant les mêmes effets secondaires.
    Depuis le début c’est une question de fric. Je veux bien qu’on vaccine la population à risques contre les formes graves pour éviter la mort et la réanimation mais de là à vacciner toute la population je suis contre. Et vu comme c’est parti, il nous vaccineront encore même quand le virus aura disparu. Pfizzer a trouvé la poule aux œufs d’or !!!

  5. Et la troisième dose va engendrer un variant * qui va amener une quatrième dose qui elle meme va engendrer un variant ** qui va amener une cinquième dose qui elle meme va engendrer un variant *** etc…………
    Et moi qui croyait que le métier de journaliste était sérieux……..
    Honte à vous !!!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici