Covid : la huitième vague et le variant Centaure

10
Covid : la huitième vague et le variant Centaure
La rentrée scolaire et professionnelle fait craindre une nouvelle vague par les infectiologues. © Adobe stock

Le scénario d’une huitième vague est de plus en plus évoqué par les scientifiques. Quels sont les facteurs nécessaires à une nouvelle vague ? Pourquoi faut-il toujours qu’un nouveau variant en chasse un autre ?

Les vagues sont provoqués par trois facteurs

Une huitième vague de Covid-19 est annoncée pour l’automne. En effet, les trois « ingrédients » des précédentes vagues sont réunis :

  • Une baisse de l’immunité collective (le dernier rappel vaccinal date de plus de 6 mois pour de nombreux Français),
  • Des conditions climatiques favorables à la transmission (froid)
  • Un nouveau variant

Encore un nouveau variant ?

«Le virus SARS-Cov2 produit des variants et sous-variants sur un rythme de six à quatre mois. Cette apparition est liée au fait que la vaccination protège sur une période relativement courte». C’est ce qu’a expliqué Denis Malvy, infectiologue au CHU de Bordeaux, au micro de France Culture le 19 août 2022 dernier.  Actuellement, les autorités sanitaires surveillent le sous-variant d’Omicron nommé Centaure. Celui-ci est déjà très actif en Italie.

La vaccination contre les formes graves

La vaccination anti-Covid protège efficacement des formes graves. Cependant, les vaccins perdent en efficacité au fil des mois contre le virus et ses nouveaux variants. C’est pourquoi de nombreux Français ont été contaminé par le Covid alors qu’ils étaient vaccinés. D’un autre côté, les laboratoires ont élaboré des vaccins adaptés à BA.4 et BA.5 pour limiter le risque de nouvelles vagues.

Une épidémie comme une grippe

«Si on continue comme ça, on aura des vaguelettes et probablement finirons nous par arriver à une épidémie qui ressemblera à celle de la grippe, avec des poussées hivernales», affirme Yves Buisson, président de la cellule Covid à l’Académie nationale de Médecine, dans les colonnes de Ouest France.

Aucun article à afficher

10 COMMENTS

    • En effet, il faut croire que les auteurs de ces articles, qui ne sont ni journalistes ni scientifiques, vont continuer encore longtemps à utiliser des termes pour attardés. 8ème vague ? Je n’ai pas souvenir, au minimum, des 6 précédentes.

  1. L’auteur de l’article ne fait même plus semblant de faire du journalisme, c’est purement et simplement de la promotion pour les produits des laboratoires.
    On pourrait le dire autrement pourtant : l’automne et l’hiver approchent, les températures vont diminuer, il va probablement faire froid, et il n’est pas rare qu’en de telles situations, on s’enrhume, voire qu’on attrape d’autres maladies saisonnières comme la grippe. Heureusement, grâce à un régime de vie adapté, garantissant au système immunitaire d’être fort et réactif, vous vous rétablirez rapidement.
    Les personnes âgées et les personnes fragilisées par une pathologie grave doivent consulter pour envisager une vaccination adaptée, ne présentant pas de risques d’effets secondaires graves.
    Ce n’est pourtant pas difficile.

  2. Renée, pour info, que connaissez vous du vaccin contre la grippe? je n’ avais jamais eu la grippe de ma vie, sauf l’année ou j’ ai eu l’idiote idée de me faire vacciner!! résultat, une grippe de cheval, avec hospitalisation.donc merci!! je vous laisse le vaccin contre la grippe.

    • Le vaccin contre la grippe ne protège pas, car il est basé sur le virus de l’année passée. Et beaucoup de gens qui le reçoivent tombent effectivement malades. C’est juste pour faire gagner de l’argent aux labos.
      Il faut savoir que le prochain sera, lui aussi, à l’ARN messager !
      Donc prudence…

  3. Ça y est les nouveaux vaccins de moderna et Pfizer sont prêts, deux labos qui s’accusent d’avoir piquer l’idée de l’autre… oups euh le fric de l’autre aussi, il faut relancer la machine des piquouses…si l’immunité collective est en berne c’est parce que ces vaccins sont mauvais et perturbent le fonctionnement naturel de notre système immunitaire…

  4. Ces vaccins Covid m’ont fait perdre l’odorat pour un Covid 2 fois attrapé
    ans problème grave. C’est dur de ne plus sentir vraiment et ça ne reviendra pas ou peu .

  5. Même si avec 1% voire 5% de décès le vaccin protège les 99 ou 95% de la population mondiale.
    Personne oblige la vaccination par contre ne pleuront pas aux urgences !!

  6. Prenons enfin les informations des scientifiques au sérieux. Nous trainons depuis le début de l’épidémie ce doute né de la confusion initiale des instances gouvernementales et de la presse relative à la manière de lutter efficacement contre la pandémie.
    Il me semble que le contexte a complètement changé. Tout le monde peut se tromper, même les scientifiques, mais il faut accepter leurs conseils. L’épidémie est présente et continuera à se développer avec cette propension immense de variantes. On devra malheureusement vivre avec elle pendant longtemps encore. Chacun devra faire le nécessaire pour éviter qu’elle ne le touche ou qu’elle ne se propage.

  7. Bjr
    Mon mari étant cardiaque à effectué ses 3 doses la dernière février 2022 il a 69 ans
    Moi 68 ans jamais malade et réaction des que je prends un médicament pas de piqûre expérimental
    Mon mari a une artère qui se rétrécit deux mois après 3eme dose
    On a eu le covid le 28 juin moi 2 jrs fièvre et 8 jrs fatigué aucuns autre symptômes
    Mon mari fièvre maux de tête rhume et toux importante il a été obligé de voir le médecin qui lui a prescrit antibios et cortisone
    Cherchez l erreur

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici