Hôpitaux : les évacuations sanitaires se poursuivent

3
1058
Evacuations sanitaires des patients des hôpitaux surchargés

61 patients Covid ont été transférés vers d’autre hôpitaux pour éviter la surcharge de patients dans les services de réanimation qui travaillent déjà à flux tendu. C’est particulièrement le cas de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui comptabilise à elle seule 43 transferts. Les patients sont évacués par avion spécialement affrété vers les Pays de la Loire, la Nouvelle Aquitaine et la Bretagne.

Des services de réanimation débordés

4 230 patients Covid-19 était en réanimation hier, dont 447 supplémentaires en un jour. « C’est beaucoup »,  a fait remarque le ministre de la Santé lors de la conférence de presse tenue hier soir. D’autant plus que 2 000 à 3 000 lits de réanimation sont toujours nécessaires pour les patients atteints d’autres maladies ou suite à un accident de la route.

Avions militaires mobilisés

Pour éviter la surcharge des services de réanimation, les évacuations sanitaires se poursuivent. C’est notamment le cas pour les hôpitaux de Lyon, Saint-Etienne et Bourg-en-Bresse. Les patients Covid qui sont stabilisés sont envoyés vers les centres hospitaliers de Nantes, Saint-Nazaire et Angers. Ces malades sont transférés à bord d’un appareil militaire A400M, a rapporté jeudi l’agence régionale de santé (ARS).
«Deux cents nouvelles évacuations sanitaires sont prévues car nous préférons prévenir que subir», a annoncé Olivier Véran.

3 Commentaires

  1. N’ y a t il rien de plus proche ….
    La dernière fois on avait appris la dispo de lit dans les cliniques ???Sur TOULOUSE de grands complexes Capio ….
    Pas moins cher que ces transferts ???lol ….où va notre argent même pendant ces crises !!!

    • De La Com’ !!! j’imagine le cout d’un transport enavionmilitaire avec le plein de kérozène … et beaucoup de cliniques privées qui doivent etre vides car non réquisitionnées ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici