La Covid-19 explose chez les moins de 30 ans

9
14963
La Covid-19 explose chez les moins de 30 ans
Les moins de 30 sont les plus touchés par la Covid-19 et le variant delta dans deux départements français. © Adobe Stock

Dans les Pyrénées-Orientales, le taux d’incidence chez les 20-29 ans est de 1100 cas pour 100.000 habitants. Il est de 600 dans les Alpes-Maritimes. Le variant Delta et le faible taux de vaccination sont pointés du doigt.

Ce sont les plus jeunes qui font circuler le virus

Selon les données de Santé Publique France, trois classes d’âge font principalement circuler le virus dans le département des Pyrénées-Orientales : les 10-19 ans, les 20-29 ans et les 30-39 ans. Les adolescents entre 10 et 19 ans sont particulièrement touchés par la Covid-19 dans ce département puisque le taux d’incidence est de 733. Dans les Alpes-Maritimes, ce taux est en deçà – 300 cas- mais bien plus élevé que la moyenne nationale.

Les moins de 30 ans peu vaccinés

Peu de jeunes sont complétement vaccinés selon les derniers chiffres de vaccination (11 juillet) par classe d’âge : 3,2 % des moins de 20 ans et 29,2 % des 20-39 ans.
Le faible taux chez les adolescents tient en partie à l’ouverture de la vaccination tardive pour les moins de 18 ans. En revanche, les plus de 20 ans peuvent se faire vacciner depuis le 31 mai dernier.
Le pass sanitaire élargi serait en train de modifier la donne. De nombreux jeunes prennent en effet leur premier rendez-vous vaccinal selon les informations communiquées par la principale plateforme de rendez-vous en ligne.

La hausse dans les hôpitaux se confirme

Le variant Delta est 97 % plus contagieux que la souche originelle de la Covid-19. Les hospitalisations repartent à la hausse depuis une semaine. Mercredi 21 juillet, l’agence sanitaire rapportait que 281 nouveaux patients Covid-19 , tous âges confondus, ont été admis à l’hôpital durant les dernières 24 heures. Au total, 6 869 patients sont actuellement en hospitalisation à cause du coronavirus.

9 Commentaires

  1. Vos chiffres sur la vaccination Covid en France sont faux : il n’y a pas 65 millions de personnes vaccinées (mais de doses), vous comptez deux fois ceux qui ont reçu deux doses.

  2. En GB, 40% des nouveaux cas sont des vaccinés, donc 60% des non vaccinés. Malgré ça, il n’y a pas d’augmentation des admissions à l’hôpital, ce qui prouve que ce n’est pas la vaccination qui évite les formes graves, mais que ce variant est moins virulent que le virus originel.

    • Pardon, mais ce raisonnement ne tient pas la route, il est peut aussi bien être vrai que faux. car vous ne tenez pas compte des sensibilités et co-morbidités associées pour affirmer que la souche est moins virulente: si vos 60% sont des jeunes (et c’est probablement le cas, comme en France), il est logique que le nombre d’admissions n’augmente pas, ou très peu. De plus, les 40% vaccinés, s’ils sont âgés, ne sont pas hospitalisés car le vaccin les protège…
      En conclusion, je pourrais dire, en ayant les même chiffres que vous: en GB 40% des nouveaux cas sont des vaccinés, donc 60% des non vaccinés, et il n’y a pas d’augmentation des admissions à l’hôpital. Ceci prouve l’intérêt du vaccin car il protège les personnes les plus sensibles des formes graves…

  3. merci de fournir des chiffres plus précis:
    -tranche d’âge et taux de vaccinés dans la tranche d’age
    -nombre de malades vaccinés ou non vaccinés et faire un ratio par rapport au nombre de vaccinés et non vaccinés
    bref de pouvoir voir l’utilité du vaccin ou pas.
    Dans un article sur les chiffres anglais le risque entre vaccinés/non vaccinés d’avoir le covid était de 1/20. Autrement dit si on prend en % de population selon les catégories d’âge et vaccin ou pas:
    -aucun cas de personne de plus de 50 ans vaccinées ne présentait les symptomes de la maladie, car cette tranche d’âge était vaccinée à plus de 90%
    par compte si on comptait le nombre de malades, il y avait pratiquement égalité. mais en pourcentage un rapport de 20

  4. J’en ai mare d’entendre que grâce au vaccin et au passé sanitaire on va pouvoir reprendre une vie normale .on n’a pas besoin de ça . On arrête le délire . On reprend une vie normale sans masque sans vaccin , est-ce qu’on a pris de pareilles mesures dans les épisodes de grippe les plus sévères ? Chaque automne on vaccine les plus fragiles, ceux pour qui il y a un vrai bénéfice à être vacciné ! Je n’en peux plus de ces mensonges , ces chiffres n’ont vérifié, ces journalistes qui ne font plus leur travail et qui répètent gentiment ce qu’on leur demande de dire sans se poser de questions , même les politiques de l’opposition ne s’opposent plus à rien! Ne dénoncent rien ! Mais réveillez vous ! Où est votre sens critique ? Renseignez vous auprès de spécialistes mais pas ceux que l’on voit partout et qui ont des conflits d’intérêt , ceux qui sont discrets mais beaucoup plus fiables car indépendants ! Ce virus ,il va falloir vivre avec normalement comme avec le virus de la grippe . On est dans une hystérie collective provoquée par nos gouvernants . Reprenons nous ! Ne les écoutons pas , résistons à la pression, libérons nous !

  5. ” On arrête le délire . On reprend une vie normale sans masque sans vaccin , est-ce qu’on a pris de pareilles mesures dans les épisodes de grippe les plus sévères ? ”
    Excellente suggestion!
    En fait, c’est ce qui s’est passé pour la grippe espagnole. Le temps de guerre et l’état de la science n’avaient pas permis le développement d’un vaccin, et le masque n’était pas un concept applicable culturellement et socialement.
    Il en a résulté seulement 10 millions de morts qui s’ajoutaient aux victimes de la guerre. Le ménage était fait.
    En fait, dans la lignée de cette suggestion, il suffirait de fermer les hôpitaux et les services de santé; on aurait là une véritable société darwiniste, qui ne serait pas encombrée par des personnes incapables de résister à un pauvre petit virus de rien du tout.
    C’est çà, la liberté!

  6. J.C. Gillet: Les 8 plus grosses sociétés pharmaceutiques
    ont augmenté de +de 50% leurs bénéfices pendant cette période du covid et les personnes politiques et autres qui boursicotent réalisent d’ énormes profits, et cela sans reverser un centimes pour lutter contre cette situation. ces bénéfices devraient être confisqués, cela réduiraient la spéculation à faire peur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici