La France «en alerte» mais pas confinée

11
18531
La France « en alerte » mais pas confinée
Même si un confinement n'est pas à l'ordre du jour par le gouvernement, les équipes soignantes restent en alerte à l'hôpital. © Adobe stock

Mardi 16 novembre, le porte-parole du gouvernement a rassuré les Français. «Il n’y a absolument aucun reconfinement prévu aujourd’hui, ni de près ni de loin» a affirmé Gabriel Attal. D’un autre côté, les équipes médicales hospitalières restent en alerte face au rebond épidémique…

Pas de confinement en France.

«Il faut tout faire pour éviter un nouveau confinement», a martelé Bruno Le Maire, dimanche 14 novembre sur BFMTV. Une position partagé par Gabriel Attal, la veille, sur le plateau de l’émission « On est en direct », sur France 2. «Pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement», a affirmé le porte-parole du gouvernement.

La situation en France est différente de l’Autriche

Alors que tous les regards se portent vers l’Autriche qui vient de confiner tous ces citoyens non-vaccinés, le gouvernement français répète que la situation dans l’Hexagone est différente. Le taux d’incidence en France est plus bas. D’autre part, la couverture vaccinale est meilleure que celle autrichienne : 75 % à Paris contre 65% pour Vienne.

«Il y a cinq fois plus de circulation virale chez les non vaccinés»

L’infectiologue Gilles Pialoux, au micro de France bleu, à invité tous les Français non vaccinés à faire la démarche. Pour lui, le confinement des personnes non vaccinées, sur le plan strictement sanitaire «aurait du sens puisque c’est diminuer la pression sur les urgences, la réanimation et l’hôpital», explique-t-il. «Même si le vaccin ne protège pas complètement contre la transmission, il y a cinq fois plus de circulation virale chez les non vaccinés. Dans mon unité par exemple, où il y a 8 lits pleins en permanence pour l’instant, on a 7, entre 6 et 7 non vaccinés» a-t-il ajouté.

Une disposition non constitutionnelle ?

A France bleu, le chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Tenon rappelle que le confinement sélectif mené en Autriche ne serait pas possible en France. «Je crois que cette disposition n’est pas constitutionnelle, cela me parait donc compliqué à mettre en œuvre». Ce confinement appliqué aux seules personnes non-vaccinées créerait une rupture d’égalité. «Je ne pense pas que l’on puisse prendre des mesures différenciées en fonction du statut vaccinal, car la seule différenciation que permet l’état d’urgence sanitaire est territoriale», a estimé auprès de BFMTV Jean-Philippe Derosier, spécialiste du droit constitutionnel.

11 Commentaires

    • Oui oui, tout va bien ! Je confirme que dans les hôpitaux où il y a 8 lits sur 10 occupés par des accidentés de la route 8 d’entre eux étaient dans une voiture ou sur un deux roues, et donc qu’il faut interdire toute circulation sur la route. Sur les deux lits occupés par des noyés, deux avaient eu le culot de pénétrer dans l’eau. Ah mais quand même, je vais vous les vider moi les hôpitaux !

  1. M. Attal annonce que les non vaccinés représentent 5 fois plus de positifs que les vaccinés.
    C’est simple : les vaccinés ne font pas de tests COVID, car leur pass leur permet d’aller partout.
    Il n’y a donc pratiquement que des non vaccinés qui font des tests (payants) pour pouvoir bosser.
    Le chiffre de 5 fois plus est un élément de langage qu’on peut qualifier de « foutage de gueule ».

    Exemple : 10 tests sur des vaccinés dont 5 positifs et 1000 tests sur des non-vaccinés dont 25 positifs.
    Il y a bien 5 fois plus de tests positifs chez les non vaccinés, mais le rapport positif négatif est, dans cet exemple, de 95 % chez les vaccinés et 5 % chez les non vaccinés 🙂

    On peut faire dire n’importe quoi aux chiffres !

    Enfin, j’aimerai que l’on arrête de parler de « cas » (avec des tests plus ou moins fiables et des « positifs » sans symptôme), mais de MALADES bien réels. On serai plus près des réalités, … mais plus personne n’aurai peur.

  2. Ras le bol des chiffres, un jour c’est ceci, le lendemain c’est cela. Heureusement qu’ils sont là, chacun les manipule, les interprète comme cela lui chante. Je suis une non vaccinée, je le dis à longueur de lignes, mais une allergie sévère au BCG enfant m’a  » fâchée » avec ces vaccins, plus des maladies dont une quasi inconnue, qu’on ne soigne pas, alors ex journaliste régionale, licenciée après la vente dudit journal, je vois non pas avec angoisse (j’ai 58 ans), la fin finale de cette Terre et de cette France où beaucoup écoute notre roi. Il brade le pays, tout en faisant semblant de se fâcher tout rouge. Et les moutons sont à son écoute. Préparez vite vos fêtes, congelez votre poisson, votre roi a fait le nécessaire avec BJ. Et préparez votre dose de rappel après les fêtes. Allez confinés comme les volailles, grippe aviaire oblige. Et ne venez pas pleurnicher

  3. Gardez espoir !
    Ce gouvernement est un parasite qui à part faire le mal et mépriser les vrais gens n’a montré depuis 5 ans que son incapacité à diriger l’économie d’un pays qui il n’y a pas si longtemps encore forçait l’admiration du monde entier. Je pense souvent au Général de Gaule qui doit se retourner dans sa tombe à voir tout ces défaiseurs ! Des sales gosses, des fils à papa tous très certainement zingués. Mais rassurez vous, cette intensification de la propagande de ces derniers jours est symptomatique de leur peur……… D’ailleurs ils ont toujours eu peur, il suffit de voir ce qu’ils nous coutent en protection rapprochée et en flics. Quand on est bien dans ses baskets on a pas besoin de s’entourer d’une armée de gorilles ! Ca ne vous rappelle pas une certaine époque peux glorieuse de notre histoire ?
    En tout cas ils savent lire un calendrier et ce dernier leur rappelle sans cesse l’ultimatum qui leur est promis.

  4. Ausweis n° 566 fuer den kleinen grenzwerkehr (laissez-passer n° 566 pour la traversée des petites frontières) délivré à Nelly Braut ( Bleuir et voir) et vous aurez un aperçu de
    ce qui nous attend Actuellement Pass Sanitaire = AUSWEIS

  5. Accuser encore et encore les non vaccinés, les traiter comme responsables…. alors qu’ils ne vont ni au resto, ni dans les concerts où on enlève le masque ni dans les discothèques…. autour de moi les seules personnes positives sont vaccinées et je continue à me faire agresser par des collègues intellectuellement pourvus qui me disent que je ne protèges pas les autres alors que j’applique scrupuleusement les gestes barrières.,…
    Un tiers des patients hospitalisés à l’heure actuelle en rea sont des personnes vaccinées depuis cinq à six mois sans comorbidite apparente, information venant d’un service de réanimation, et ce taux va augmenter…. À qd les doses à quatre mois ?

  6. Ah Sab comme vous avez raison. Nous les non vaccinés sommes responsables de tous les maux de cette France. Comme vous le dites, nous n’allons pas au restaurant, pas au cinéma, ni en voyage, etc. Perso, je n’aurai de toute façon pas les moyens, depuis mon licenciement économique après la vente du journal, je vis seule.
    Ma région fait partie de celle où le masque est redevenue obligatoire en extérieur, pas plus mal, quand j’en voyais de tous âges cracher par terre. Mais les gestes barrières essentiels comme le lavage des mains, beaucoup l’avaient relégué, alors que pas besoin d’un virus quelconque pour le faire. Alors les vaccinés on vous respecte, faites en de même. Ce n’est pas nous qui gâcherons votre petit Noel. Lors de votre dose de rappel (3e), réservez pour la 4e début janvier (le 2).

  7. si ça continu je me fait vacciné et j’ai mon pass ! ! ! ce qui me permettra de pouvoir contaminer mon entourage sans problème , puisque j’aurai le droit de faire ,et aller ou je veux et je ne serai pas suspect ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici