La vaccination sera -t-elle obligatoire pour les soignants ?

15
9437
La vaccination sera -t-elle obligatoire pour les soignants ?
Tous les soignants ne souhaitent pas se vacciner. Ce qui pose problème au gouvernement dans certains cas précis. © Adobe Stock

C’est un sujet qui divise. Faut-il rendre la vaccination obligatoire aux soignants dans l’intérêt de leur propre santé et de celle de leurs patients ? Emmanuel Macron souhaite rendre la vaccination obligatoire pour une certaine catégorie de soignants. Qui sont-ils ?

Une minorité de soignants vaccinés

Un tiers des soignant est vacciné. «Ce chiffre me choque», lance Marie-Laure Alby, médecin généraliste à Paris.  Elle était invitée hier soir à la conférence de presse du Premier ministre. Elle a relayé le message du gouvernement à se faire vacciner en tant que soignant. La question se pose toujours. Car la vaccination contre la Covid-19 est sur la base du volontariat comme pour le reste de la population.

La Covid-19 : principale maladie nosocomiale

 «Dans les services Covid, on a 80 % de vaccinés mais ailleurs beaucoup moins»,  témoigne un participant au Conseil de défense du mercredi 3 mars dernier dans les colonnes du journal Les Echos du lendemain. «Le Covid-19 est devenu la première maladie nosocomiale à l’hôpital. Ceux qui ne veulent pas le faire maintenant, c’est par principe» a-t-il ajouté. Les chiffres interpellent. «Entre le 1er janvier 2020 et le 14 février 2021, 27 000 patients ont attrapé le coronavirus à l’hôpital. Santé publique France recense « 186 décès liés» a confié cette source au journal économique.

Vaccination obligatoire pour les soignants des Ehpad ?

Dans les maisons de retraite et les unités de soins de longue durée (USLD), moins de 200 000 professionnels ont reçu au moins une injection du vaccin, relève l’Agence France-Presse. Soit seulement 42 % des effectifs. Si la recommandation de se faire vacciner « ne suffisait pas, nous pourrions envisager une saisine du conseil consultatif d’éthique qui pourrait nous dire s’il faut aller au-delà [et imposer la vaccination des soignants », avait expliqué Olivier Véran lors du point presse du 25 février.

En savoir plus :

15 Commentaires

  1. Forcément,le pourcentage représente t’il le personnel soignant vacciné qui rentrait dans les critères du 1er vaccin,+ de 55 ans!?La moyenne d’âge dans les établissements hospitaliers et les EHPAD étant sûrement bien en dessous de 55 ans. De plus,comme nous l’apprenons par les médias, »le manque de vaccin « !
    Ne pas obligé à se vacciner couvre nos dirigeants,en cas de futurs problèmes de santé liés aux vaccins,pour petit à petit,par différents moyens de communications,incidieusement ,provoquent la peur,en nous mettant face aux risques pour nos aînés ; pour voyager,etc.En gager notre responsabilité,pour que nous prenions la décision qui sans recul sur ces vaccins,sans certitudes sur leurs efficacités,,nous incitent à devenir responsables quelque soit l’issue !

  2. Ils très doué Macron pour obliger les gens a se faire vacciner
    PASSEPORT VACCINAL transformé en PASSEPORT SANITAIRE
    Ils SAVENT JOUER SUR TOUS LES PLANS pour nous
    Obliger à faire ce qu’ils veulent
    C’est bien ça la dictature !!!!

    • « la dictature !!! » Allez donc voir en Birmanie ou en Corée du Nord entre autres, ce qu’est une dictature Mr Jean… !
      De plus, d’après vous, nous serions en dictature depuis fort longtemps, puisque le 1er vaccin rendu obligatoire en France était contre la variole en 1902. Rien à voir donc avec la politique quel qu’en soit le président de gauche ou de droite.
      Sachez que cette maladie a été éradiqué depuis grâce au vaccin qui n’est donc plus maintenant obligatoire.
      Quand aux soignants qui refusent de se faire vacciner, je trouve cela inadmissible et immoral. Les professions en contacts fréquents avec des personnes vulnérables (hôpitaux, Ehpad, etc) devraient avoir l’obligation d’être vaccinées comme ils le sont déjà pour d’autres maladies. Comment peut-on exercer ces métiers en sachant que l’on pourrait tuer des personnes fragiles en raison de son égoïsme ou de sa bêtise ?

      • Qu’elle est la différence. entre les pays cités. et notre nation de dictature?
        Vous êtes privés de sortie en soirée après le travail et les fin de semaine. Cela ressemble à de l’esclavage.
        Mais il est vrai chez nous on prétend vivre en démocratie. Qui a décider de priver de liberté, le peuple ou une petite soit disant élite ?
        Au moins en Corée ou en Birmanie ou autre ils ne se défendent pas d’être des dictateurs alors que nos dirigeant hypocrites nous parle de démocratie alors qu’ils agissent comme eux. Finalement les dictateurs ou ceux que nous nommons comme tels. sont peut être plus honnêtes.

      • Apparemment Michel n’a jamais été proche du personnel médical. Sinon il saurait que celles et ceux qui savent le plus ce qui se passe à l’intérieur du monde sanitaire n’est pas celui que béatement il imagine. Le personnel en question a subi depuis des années des mensonges à tous les points de vue. Pour faire passer des médicaments, des vaccins etc…avec des résultats quelquefois catastrophiques, mais Michel ne devait pas être concerné.Alors, s’il y a des gens qui peuvent se méfier c’est bien le personnel sanitaire.Mais bon, ils ont tellement peur de la mort tous ses gentils français qui jugent, montrent du doigt ce personnel qu’ils n’applaudissent plus alors. Grrrr, en plus ils les font douter du bienfait du vaccin qu’ils ont , peut-être déjà pris ou sont près à le prendre pour retrouver leur liberté. En tout cas les gouvernements ont bien joué la carte de la division sur la sacro sainte santé. C’est imparable. Ebranler la confiance dans un secteur qui demande « toute » la confiance, les français ne vont pas s’en remettre enfin certains français.

  3. Ne pas se faire vacciner pour un soignant au contact de patients ou de personnes âgées dans les EHPAD, c’est une faute professionnelle !!

    • je suis d’accord avec vous ce n’est pas professionnel surtout pour les soignants en epad je suis d’accord pour imposer la vaccination aux récalcitrants

  4. Qu’est ce qui prouve que le vaccin est efficace puisqu’il faut toujour avoir le masque et tenir
    les distanciations ???? Quel est l’avantage ??,

  5. Je ne vous souhaite pas de vivre un jour sous une dictature…
    A un moment il faut savoir sacrifier ses petites angoisses personnelles de société privilégiée au profit du bien public, que l’on soit médecin ou non…C ‘est ça aussi la démocratie..
    Y en marre du complotisme idiot…

  6. Bien répondu herrard. Les gens n’ont toujours pas compris que si tout le monde se faisait vacciner, il n’y aurait plus besoin de gestes barrières, de masques etc……..
    On en a marre d’entendre parler de complot. Il existe des vaccins pour se sortir de ce merdier alors faisant nous vacciner. Malheureusement j’habite au fin fond de ma campagne et c’est dure pour prendre Rdv. Il sont toujours à cours de vaccins et toutes les semaines c’est la même chose. Par contre, il ne faut pas toucher aux parisiens.il ne faut pas les mettre sous cloche. J’en ai marre, il y a 2 poids 2 mesures. La vie ne tourne pas rien que pour eux. Parlons de nous, si nous voulons faire nos courses, prenons nos voitures. Si nos enfants veulent faire du sport en groupe , prenons nos voitures. Pour des commandes de matériaux lourd payons un bras pour la livraison. Alors que la mairie de Paris arrête de nous casser les. Avec ses maritaux de mes deux.
    S’il y a des vaccins , c’est pour tout le monde et non pour les parisiens uniquement.
    Chez nous aussi la Covid circule. Chez nous aussi il y a de la comorbidite.

  7. Mon epoux et moi avons recu notre première dose de vaccin Astrazeneka vendredi à midi. Notre médecin nous avait prévenus d’eventiels effets secondaires. Nous n’y avons pas échappé nous avons développé tous les deux un bon gros syndrome grippal avec fièvre et maux de tête mais rien de bien méchant, avec du paracetamol et du repos aujourd’hui ça va nettement mieux même si nous sommes encire un peu fatigués, demain il n’y paraitra plus. Pour la seconde injection ce sera aussi un vendredi pour plus de tranquillité si le phénomène se reproduit. Nous avons choisi le vaccin surtout pour ne pas être freinés dans nos voyages et nos sorties et en aucun cas par peur du virus.

  8. Je me suis faite vacciner samedi Midi, pour l’instant aucun effet secondaire, un peu douloureux au point d’injection, c’est tout.
    J’attends encore demain pour crier victoire mais pas de syndrome grippal. Par précautions j’avais pris un Doliprane la veille au soir et le matin de l’injection.
    La solution est vaccinale, les gens hésitent mais quand il s’agit d’aller au soleil à l’étranger, de se faire vacciner contre tout un tas de virus et maladies personne n’hésite…
    Le prétexte … pas assez de recul mais il y a un monde entre les labos d’Antan et ceux d’aujourd’hui, nous avons des techniques beaucoup plus élaborées et les chercheurs ont travaillés d’arrache-pied 24h/24 en équipe.. jamais la recherche n’avait récolté autant de fonds, donc ceci explique cela … en 1966 Quand on a vaccinés les premiers patients contre la rougeole il n’y avait pas de recul non plus, et plus de 50 ans après ce vaccin est toujours administré…
    Tout le monde veut sortir de la crise mais personne ne fait rien, les gestes Barrières ça les saoulent, le couvre feu aussi, les confinements n’en parlons pas mais Quand il y a un moyen de retrouver notre liberté tout le monde dit « Non pas moi », je ne veux pas être un cobaye … l’absurdité dans toute sa splendeur

  9. On aimerait bien que le vaccin empêche la transmission mais on a aucune certitude , ce qui fait qu’il faudra continuer à porter le masque. Pourquoi risquer des pépins de santé imprévisibles sont ça ne change rien dans la vie courante ? Qu’on a pas à voyager ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici