Le coronavirus était présent aux États-Unis dès décembre 2019

4
25727
Le coronavirus était présent aux États-Unis dès décembre 2019
Les Etats-Unis ont été touchés très tôt par la pandémie puisque les premiers cas remontent en décembre 2019. Montage photo © Adobe Stock.

Les premières contaminations au SARS-Cov-2 datent de la fin décembre 2019 aux Etats-Unis selon une nouvelle étude. Comment les scientifiques ont-ils pu définir cette date plus d’un an après le début de la pandémie ? Qu’est-ce que cela change ?

Un virus présent très tôt aux Etat-unis

Ce sont de nouveaux travaux menés par les Instituts nationaux de santé américains (NIH) qui affirment que le coronavirus était sur le sol américain dès décembre 2019 et non en janvier 2020 comme estimé précédemment. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs des Instituts nationaux de santé américains (NIH) ont analysé 24.000 échantillons sanguins prélevés chez des volontaires dans le pays entre le 2 janvier et le 18 mars 2020. 

Anticorps déjà visibles le 7 janvier 2020

Chez neuf patients, des anticorps contre le virus du SARS-CoV-2 ont été détectés. Or, ces échantillons ont été prélevés les 7 et 8 janvier 2020 respectivement. Ce qui suggère qu’ils ont été infectés fin décembre. Car il faut deux semaines à l’organisme pour fabriquer des anticorps après une contamination.
Autre information nouvelle : le virus était présent dans les régions de l’Illinois et du Massachusetts et non à New York ou à Seattle, villes considérées comme portes d’entrée du virus outre-Atlantique.

600.000 décès du coronavirus aux États-Unis

Plus de 600.000 personnes sont décédées de la  Covid-19 aux États-Unis, a déploré Joe Biden. Ce sont les chiffres publiés mardi 15 juin par l’université Johns Hopkins. En revanche, le nombre de contamination baisse drastiquement grâce à la vaccination. La Californie et l’Etat de New York ont annoncé lever presque toutes leurs restrictions comme la fin de l’obligation du port du masque dans les lieux publics pour les personnes vaccinées.

En savoir plus :

4 Commentaires

  1. c’est amusant de relire de « vieux articles » (juin) comme celui-ci pour se rendre compte de la clairvoyance des gouvernants de tous pays face à la pandémie : l’Etat de New York et la Californie ont été les premiers à faire tomber « les masques » et maintenant sont les plus touchés par la reprise du virus à tel point qu’ils rendent le vaccin obligatoire pour de plus en plus de catégories de personnels, servant de variable d’ajustement à leurs conseils totalement irresponsables. Le tout en prenant le bon vieux Pfizer, celui qui fait des centaines de morts, mais chutttt….il est interdit de le dire (mais pas interdit de les décompter, allez lire les rapports de l’ANSM…tant qu’ils seront encore publiés!).
    Bon, pour finir avec une note positive, les dirigeants américains sont aussi incompétents et corrompus que les notres finalement, match nul avec les USA cette fois (déjà qu’ils nous battent au basket, ça suffit !)

  2. Ah oui, au fait comment ça se fait que les contaminations qui baissent grace à la vaccination dans ces Etats ont repris s’ils sont tous vaccinés ?…et en Israel pareil ? et chez nous en Occitanie (parce qu’on parle des Antilles, qui sont montrés du doigts car pas vaccinés mais on transfert aussi des malades en Occitanie…)…alors que vacciné…Oh…..et BFM/CNEWS/TF1 qui n’en parlent pas de l’Occitanie, bizarre, hein ?
    Bein oui parce que l’Occitanie n’a pas eu de véritable 1er ou 2eme vague et en réalité ce qui change la donne n’a rien à voir avec le vaccin, c’est tout simplement le fait qu’une population donnée qui n’a jamais été en contact avec un virus est plus fragile, vacciné ou pas. On voit cela en première année de médecine….mais pas sur les plateaux télé où l’on invite des « spécialistes »….qui ont sèchés la première année visiblement….(pourtant y’a un concours les gars, vous avez fait comment ?). Ah conférences des labos quand tu nous tiens…

    • Bravo ! Ces supers stars des plateaux télé ne sont là et payées en plus, que pour faire avancer le schmilblick . Vaccin vaccin vaccin ! vive les Labos vainqueurs ! Maintenant ils pensent à OBLIGER tout le monde à se faire vacciner ! Pourquoi puisque les ‘ ARN messager ‘ n’entrainent l’organisme qu’à reconnaître le spyke du mutant précédant . Donc tous les 3 mois … une nouvelle dose ! Vive les chercheurs qui ont découvert cela et qui d’après EUX les utilisent déjà depuis 20 ans ! Mais n’ont pas réussi à guérir certaines maladies dont le cancer . Encore Bravo . Où sont les successeurs de Pasteur ?

  3. Ben moi je me souviens très bien avoir eu plusieurs symptômes de ce virus, dont on ne savait rien à l’epoque, des octobre 2019, et je n’ai jamais mis les pieds aux US !
    Et mon médecin n’en savait pas plus que moi : sa seule réponse était mon âge avancé qui était la cause de mes soucis !
    Et c’est peut-être l’absence de soins qui m’a épargné ?! Allez savoir ?
    74 ans, pas vacciné, et tout va bien, merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici