Le port du masque en extérieur est-il vraiment utile ?

24
20592
Le port du masque en extérieur est-il vraiment utile ?
Les Français espèrent pourvoir en finir avec le masque à l'extérieur. © Adobe stock

Les Français attendent avec impatience la levée du port du masque à l’extérieur alors que le gouvernement reste prudent. Pourtant, on sait désormais qu’en dehors d’un contexte de foule compacte, les contaminations en plein air sont rares. Explications.

Bientôt la fin du masque en extérieur

Lundi 17 mai, le ministre de la Santé, invité de BFMTV, a promis que le port du masque en extérieur ne serait «bientôt» plus obligatoire en France. «Je ne crois pas qu’on soit amenés à demander aux Français de garder le masque à la plage, sur un transat », a justifié Olivier Véran. «Si vous êtes seul ou quelques-uns dans un très grand espace, très aéré comme une plage, une montagne, une forêt, un parc, une rue déserte, là on doit pouvoir être rapidement amené à revenir sur l’obligation du port du masque dans cette situation», a jugé le ministre. «Si la circulation du virus continue à baisser, ça va être rapidement envisagé », a-t-il ajouté

Le masque en plein air absurde ?

Dans une tribune parue dans le journal Le Monde, le Dr Guillaume Barucq estime que le port du masque à l’extérieur est «une mesure plus politique que sanitaire, une mesure voyante qui donne une fausse impression de sécurité». D’autant qu’aucun cluster en plein air n’a été relevé par Santé Publique France depuis octobre 2020 . Les situations en extérieur sans promiscuité prolongée avec d’autres personnes (dans une foule, une file d’attente…) ne comportent pas de risques avérés de contamination.

Plusieurs territoires enlèvent déjà le masque

En France, la situation d’une région à une autre est très différente. Ainsi, La Lozère a levé totalement l’obligation du port du masque à l’extérieur. Dans le Puy-de-Dôme, les habitants des villes de moins de 10 000 habitants sont exemptés de masque. Dans le département du Cher, seul le centre-ville de Bourges est soumis à l’obligation. Quant aux plages de Alpes-Maritimes, on peut respirer l’air marin sans filtre.

En savoir plus :

24 Commentaires

  1. Moi, je suis devenu accroc au masque; ce sera dur de l’enlever! Avec le masque, toutes les femmes sont belles, tous les hommes sont moins moches! Il y a des masques de toutes les couleurs: c’est d’une grande gaité. C’est le règne de l’égalité dans la diversité.On peut « faire la moue ou la gueule » derrière son masque; ni vu ni connu. Si on sourit, cela se voit dans les yeux, c’est bien suffisant. S’il vous plait, Monsieur Macron, laissez nous le masque, sinon gare à vous aux prochaines élections!!!

    • de toute façon tu es libre de porter ton masque .moi je le portais deja bien avant que le gouvernement decide son port d’ailleurs si on avait tous porter le masque des le depart je pense qu’il y aurait eu moins de cas mais il fallait avoir des masques car la derniere pandemie date de 2009 avec le h1n1

    • je trouve que le port du masque obligatoire permet de lutter plus efficacement contre l’anti spécisme, que les hommes et que les chiens enragés portent un masque ou une muselière, au moins, ça a le mérite de mettre ces espèces vivantes sur le même pied d’égalité, vive la biodiversité ! à quand la niche pour lutter contre le mal logement ?

  2. moi aussi je ne sorts plus sans mon masque depuis le premier confinement en mars .portant j’ai travailler 44 ans derriere un comptoir de pharmacie sans masque surtout pendant les epidemies de grippe ou la je pense si on avait eu le masque on aurait pas chopper la grippe .apres c’est une histoire de confiance et pense qu’il faut attendre que toute la population soit vacciner par contre impossible de mettre du rouge a levre et c’est bien dommage .pour le moment c’est pas fini et restons couvert si on ne veux pas avoir une quatrieme vague en septembre

  3. qui vous dis qu’il y aura une 4eme vague en septembre personne ne le sait et si ça se trouve il y aura rien du tout et ne pas croire tous ces gourous du conseil scientifique qui ne savent strictement rien de ce qui va se passer en septembre octobre ils sont tout simplement la pour créer un climat de peur et pour intenter a notre liberté individuelle quand au masque je n’en porte pas et je n’en porterai pas on est pas en asie

  4. Enzo, en Asie il y a beaucoup moins de contamination et surtout beaucoup moins de morts. Ainsi être en Asie n’est pas une insulte à proférer.

  5. Dans quel pays vit on voulez vous d’un pays ou on peut vivre en liberté avec des décès et quelques écarts de conduite ou d’un pays sous dictature zéro covid tous masqué et qui marche a la baguette moi le choix est vite fait je préfère mourir pour la liberté que de vivre sous dictature sanitaire je ne fais pas une insulte d’être en asie je dis tous simplement que la culture occidentale (sans les masques embrassades et accolade) n’est pas la culture asiatique (avec des masques)

    • moi je trouve ça très bien de vivre au milieu de demi visages dans un monde d’hypocondriaque et de devoir rentrer chez moi quand macron me le demande, j’aime bien qu’ils mettent les gens au chomage quand ils refusent d’obéir et qu’il leur interdisse de vivre normalement et qu’il punisse les petits enfants – signé : l’altruiste

  6. Le port du masque à l’extérieur est une hérésie stupide. aucun foyer de contamination au grand air n’a jamais été détecté ! Le masque est une anonymisation épouvantable digne des plus grands pays totalitaires à l’instar des « républiques » islamistes.
    N’existe t-il pas une loi française interdisant de se cacher le visage dans les lieux publics ??
    Ce monde devient fou d’un hygiènisme échevelé !

    • j ai fais ma premiere injection le 16 avril et bientot la deuxieme en juin le 19 .un peu mal au bras mais il ne faut pas avoir peur .de toute façon c’est le premier vaccin utiliser au monde apres il y a les deux serums pfizer et moderna et ensuite jansen .de toutes façons ils ont tous des trombopenies .c est la presse et les medias qui nous bonbardent et parfois nous font peur.j ai travailler 44 ans dans les medicaments et je peux vous dire qu’il y a plus de deces avec certaines molecules et puis le risque zeo n’existe pas

  7. on sait que si il y a personne autour de nous qu’on a peu de chance de se contaminer, mais comment on fait pour se croiser sur un trottoir? comment on fait pour garder les distances en permanence. Lorsqu’on éternue, on projette des gouttelettes à plus de 2m, les masques évitent cela.

    • c est pour ça que je porte le masque depuis le mois de mars 2020.pour moi c’est une securité car j ai pas confiance dans le monde qui nous entoure .qu’en je pense que des personnes cas contact sortent de chez elle .c ‘est fou et tueur en puissance .il ne faut pas oublier que c’est une guerre bacteriologique

    • on ne vous a pas appris à mettre votre main devant votre bouche avant de tousser ? on doit réellement tous vivre dans la peur et la psychose à cause de votre manque d’éducation ?

  8. pas besoin de masque depuis le début c’est une aberration cela est une source de pollution en plus des océans et de la nature et ils ne vous protège de rien du tout c’est juste une fausse impression que l’on croit être protégé avec au contraire il favorise les infections

  9. le virus devient moins agresif: victoire des vaccins (20%!), du masque (depuis juin!), des mesures barrières (ne riez pas, depuis l printemps2020…), depuis les mesures sociales qui ont ruiné l’économie et notre rel.
    La macronie triomphante et le ayatlollahs du covid crient victoire.
    La réalité est plus simple: la grippe saisoniére de 2020-2021 s »arrete au printemps, mi mai, comme toutes les grippes saisoniéres de ce dernières années, y compris celle de 2019-2020 (due à un coronavirus) et celles des années précédentes (dues à d’autres types de virus), y compris la grippe deHong-Kong dont le nombre de victimes est au moins égal aux épidémies récentes.
    La France a été hors épidémie de juin à septembre 2020 inclusivement (voir les statistiques du ministère de la santé). Les gestes barières maitenus inutilement n’ont pas empêché les évènement lorsque les conditions de l’automne 2020 et l’arrivée du mutant Marseille4 ont déclanché une nouvelle  »vague »
    Alors
    Le vaccin pourra peut-etre éviter une nouvelle épidémie à l’hiver 2021… Un espoir!

  10. tout ca est politique pour nous priver de libertés et nous espionner un peu plus avec les application déjà on est suivi partout avec nos téléphones c’est de la dictature complète et notre sante il en on rien a faire ils veulent simplement s’enrichir avec les vaccins les masques tests et autres

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici