Les hôpitaux cibles de cyberattaques

11
7794
Les hôpitaux cibles de cyberattaques

Deux attaques informatiques ont destabilisé les hôpitaux à Dax (Landes) et Villefranche-sur-Saône (Rhône). Pourquoi ces attaques sont-elles dangereuses pour le bon fonctionnement des centres hospitaliers ? Les hackers réclament-ils une rançon ?

Ordinateurs et téléphones hors-circuits

Les hôpitaux doivent être davantage et mieux protégés « au premier niveau» réclame Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF). Interrogé au micro de Franceinfo, mardi 16 février, il s’inquiète de l’ampleur de ces cyberattaques. Les ordinateurs et les téléphones des hôpitaux de Dax et de Villefranche ont été paralysé. Seul le standard des urgences a pu fonctionner.

Tous les services touchés

 «On est à une époque où le recours aux technologies, au numérique, sert aussi en chirurgie, dans le suivi des patients, les analyses et les actes eux-mêmes», constate amèrement Frédéric Valltoux.

À Dax, les équipes soignantes s’organisent toujours sans informatique, une semaine après les faits. La cyberattaque a eu lieu dans la nuit du 8 au 9 février. Des patients ont été redirigés vers des établissements voisins pour des traitements spécifiques. De nombreux soins ont été annulés ou reportés.

Les hôpitaux cibles de cyberattaques

Demande de rançon ?

Les demandes de rançon par les hackers ne sont pas systématiques.  Le président de la Fédération hospitalière de France a confié que les pirates ont demandé une somme d’argent à Dax pour débloquer les systèmes. Un montant qui se chiffre «en dizaines de milliers d’euros, parfois en centaines de milliers d’euros».

Peut-on prévenir une cyberattaque ?

« La solution c’est d’être vigilant, de mieux se protéger, de développer des systèmes qui soient les plus efficaces», assure le président de la FHF. «On se protège, assure-t-il, et puis les hackers, depuis l’étranger la plupart du temps, ont un temps d’avance». Frédéric Valletoux demande une assistance du gouvernement pour mieux protéger les systèmes d’informations des hôpitaux.

En savoir plus :

Article précédentSyndrome œdémateux
Article suivantCovid-19 : le calme relatif avant la tempête ?

11 Commentaires

  1. Oh. un virus informatique dans des hôpitaux…. Et les masques et gestes barrières alors?.
    Et pour les variants ce sera du sang et des larmes ?
    Pour les commentaires à suivre. je précise juste qu’à force d’être pris pour des cons. on devient aussi con et méchant.

  2. C’est une délinquance de merde qui répond à une justice de merde qui ne condamne plus assez lourdement,pas besoin d’avoir fait l’ÉNA pour comprendre le problème.

  3. encore un virus de plus a l’hôpital difficile de s’en sortir et des libertés qui s’en vont une a une mais qui ne revienne pas il est beau l’an 2021 on est pas sortie de la !!!!

  4. nous sommes effectivement dans la merde oh pardon, jusqu’au cou, on est un peu lent à prendre les bonnes décisions, regardons les pays nordiqueS ou Israel, ils s’en sortent mieux que nous
    attendons encore et on ne s’en sortira pas
    bravo à tous ceux qui nous gouvernent, on distribue l’argent à pleine main pour aucun résultat
    la dette augmente et nous paierons avec des clopinettes ?
    continuez, on sort encore la tete de la merde, pas pour longtemps !

    • Rocheteau ce n’est pas remboursables,alors qu’ils arrêtent de nous endormirs et qu’ils tirent un trait dessus,les banques n’en mourrons pas c’est certain.

  5. L’impunité !!!… Les ados s’entretuent, les étrangers tuent avec leurs drogues dures vendues à prix d’or et avec toutes les armes, ça vole plus que jamais… selon policiers et gendarmes, 99% des délits en FRANCE sont commis par des étrangers… Comment peut on penser que cela peut ainsi s’arrêter ???… Il y a environ un siècle, il y avait le bagne où les salopards bossaient “à coups de trique” pour rembourser leurs victimes, leurs frais de transport et de pension au bagne… Maintenant on paye leur prison nourris, logés, TV, etc… en centaines d’€ par jour avec l’argent qu’on nous vole pour tout à longueur de journée… les politicards eux ne payent même pas de CSG qu’ils ont votées pour tout le monde… beuuurk…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici