Les médecins libéraux réclament un accès à la liste des patients non vaccinés contre la Covid-19

1
3772
médecins libéraux réclament un accès à la liste des patients non vaccinés
médecins libéraux réclament un accès à la liste des patients non vaccinés

Plusieurs syndicats et l’Ordre des médecins réclament cette liste, afin de vacciner plus efficacement ces prochaines semaines. Mais il n’est pas certain que la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) donne son feu vert. Elle craint des atteintes au secret médical. 

Absence d’accord préalable des personnes vaccinées

La proposition initiale émane des syndicats. Mais le gouvernement a très vite repris ce projet, pour le présenter devant la Cnil jeudi 1er juillet. Pour la Cnil, ce sujet est plus compliqué. En effet, selon un responsable syndical : « On n’a pas la réponse, on n’est pas sûr que ce soit autorisé », dit-il à l’AFP. Le problème ? Les « croisements de fichiers contenant des données personnelles et médicales » et « l’absence d’accord préalable des personnes vaccinées« , selon une autre source.

La crainte d’une 4ème vague

Pour le gouvernement, ce projet de loi permettrait de faire avancer la campagne vaccinale, qui piétine depuis quelques jours. La situation est d’autant plus inquiétante que la menace commence à se faire pesante concernant une 4ème vague de l’épidémie. Selon le cabinet du ministre de la santé, Olivier Véran, qui se confie à l’AFP, ce dernier est “en lien étroit avec la Cnil et a des discussions constructives avec elle pour pouvoir permettre rapidement aux médecins d’avoir les données de vaccination de leur patientèle, car c’est un élément majeur pour encore accélérer la vaccination en France”.

Le médecin traitant a déjà accès à ces informations

Pour les médecins, les réticences de la Cnil sont incompréhensibles. « Le médecin traitant a déjà accès à ces informations puisqu’il lui suffit de les consulter sur le système d’information pour savoir qui est vacciné et qui ne l’est pas« , argumente Jacques Battistoni, le président du syndicat MG France, sur France Info. Quant aux médecins conseils de l’Assurance maladie, “ils ont déjà le partage du secret médical avec les médecins traitants”, pour Patrick Bouet, le président du conseil national de l’Ordre des médecins. “C’est d’ailleurs par ce biais, et uniquement par ce biais, que nous pensons que l’échange d’informations peut se faire”. Selon l’Ordre des médecins, l’objectif principal est de pouvoir “recontacter les patients pour leur proposer la vaccination. »

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici