L’OMS déconseille l’hydroxychloroquine en prévention de la Covid-19

9
3435
L'OMS déconseille l'hydroxychloroquine en prévention de la Covid-19
L'anti-inflammatoire est déconseillé comme traitement préventif contre la Covid-19. © Adobe Stock

L’hydroxychloroquine est un anti-inflammatoire. L’OMS vient officiellement de prendre position contre. L’hydroxychloroquine ne diminue pas le risque de décès face à la Covid-19 pour les personnes non porteuses du virus.

6 000 volontaires

Ce sont les résultats de six essais contrôlés et randomisés qui ont fait pencher la balance de l’OMS. «Le médicament anti-inflammatoire qu’est l’hydroxychloroquine ne devrait pas être utilisé comme traitement préventif par les personnes n’ayant pas le coronavirus». Une étude a été publiée dans la revue scientifique British Medical Journal. Elle rapporte les résultats de ces 6 essais auprès de 6.000 participants asymptomatiques Covid-19.

Augmente les effets indésirables

«Des recherches ont permis de démontrer avec certitude que l’hydroxychloroquine n’a aucun effet significatif sur le risque de décès ou d’admission à l’hôpital». Au contraire, le médicament est suspecté d’augmenter «probablement le risque d’effets indésirables» écrivent les experts de l’OMS.

Le médicament déclassé des recherches prioritaires

L’Organisation mondiale de la santé juge que l’hydroxychloroquine n’est plus prioritaire pour de nouvelles recherches. Un avis qui vient contrecarrer la position du Pr. Didier Raoult.

Cosignataire d’une lettre scientifique, le microbiologiste reconnait qu’il faut surveiller les effets secondaires du traitement. Mais il défend toujours l’efficacité du traitement associé à l’azithromicine, souligne Le Monde.

En savoir plus :

9 Commentaires

  1. Qui a dit que l’hydroxychloroquine était préventive ?
    Les mêmes qui la disent toxique.
    Qui a dit que c’était un remède miracle ? Les journalistes.
    Il est largement démontré que cette substance réduit la charge au début de l’infection, comme le font les anti-viraux connus. Passé le troisième jour ils marchent tous aussi mal..

  2. Entièrement en accord avec cet avis : nous sommes sous le règne de la propagande, pas de l’information. Que faire d’un tel article ? Alors que ce médicament est interdit de prescription par détournement de pouvoir ?

  3. Paru dans le point : No comment

    L’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn rejoint l’OMS

    Celle qui fut aussi candidate LREM à Paris aux dernières municipales a rejoint le cabinet du directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

  4. Ah oui, Agnès Buzyn à l’OMS ! Je n’avais pas fait le rapprochement tout de suite… Et effectivement, comme dit plus haut, à part Trump, je n’ai entendu personne recommander l’hydroxychloroquine en prévention. Tentative grossière pour nous manipuler en associant ce mot, au traditionnel  »inefficace’, (voire même  »dangereux, » si affinités). Combien de personnes se laisseront prendre à cette annonce en n’accordant pas toute sa place au mot  »préventif  » .On est en pleine mise en pratique des instructions d’ Edward Bernays pour tromper l’opinion par le flou de la recommandation. Ne manque plus que des rappeurs pour chanter :  » L’hydroxychloroquine, quine quine, Même avec l’azitromycine, cine, cine, En prévention, ça l’fait pas, C’est l’OMS qui dit ça  »(droits d’auteur offerts…l).

  5. L ’hydroxychloroquine. la Chloroquine Interdit par l’OMS
    et pourtant en Algérie on nous a fait avaler de la NIVAQUINE pendant 28 mois et je n’ai jamais eu de problème Mais ce qui ne rapporte rien aux labos est repoussé

  6. Dans la série je publie un article à la con….pour semer le trouble peut être? sinon on le sait depuis le début comment on doit utiliser ce médicament…Taisez vous et écouter Raoult…lui au moins est un spécialiste !

  7. d’accord on peut ajouter du zinc c’est aussi un bon antiviral En attendant si on avait ecouté les pr raoult et peronne il y aurait eu moitié moins de decés du covid

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici