Mesures anti-Covid à Paris : la mairie rétropédale

4
6769
Mesures anti-Covid à Paris : la mairie rétropédale
la mairie de Paris est revenu sur sa déclaration d'un confinement de trois semaines. © Adobe Stock

Le premier adjoint de Paris évoquait jeudi 25 février un confinement strict de trois semaines. Depuis, il est revenu sur cette déclaration parlant seulement d’une «hypothèse de travail». Le gouvernement a rappelé que la décision n’était pas unilatérale. Sans compter que trois semaines de confinement local ne peut pas venir à bout du virus, a rajouté le porte-parole de l’État, Gabriel Attal.

Des fadaises !

«Il ne faut pas raconter des fadaises.» Le premier ministre, Jean Castex, fut très critique face aux annonces hâtives du premier adjoint de la mairie de Paris jeudi dernier. Le reconfinement de la Capitale n’est donc pas à l’ordre du jour. Cette proposition furtive d’un confinement de trois semaines est utopique, a rappelé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.  «Il y a assez peu de scientifiques qui considèrent que, avec un confinement de trois semaines, on peut terrasser le virus et tout ouvrir, comme l’ont dit les élus de la Mairie de Paris », a-t-il averti.

Trois semaines confinés : inefficace

Cité par le journal Le Figaro,  Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches, démontre pourquoi le délai de trois semaines ne permet pas de mettre un terme à l’épidémie. «Il a fallu 18 jours pour arriver à observer un repli de l’épidémie lors de la première vague. En trois semaines, on peut seulement diminuer la pression hospitalière», souligne-t-il dans les colonnes du quotidien.  

La maire de Paris propose de faire classe dans les parcs et jardins quand le temps s’y prête. © Adobe Stock.

Anne Hidalgo opposée à un confinement le week-end

Lundi 1er mars, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a tenu une conférence de presse sur l’épidémie. «Je propose de faire classe en extérieur quand cela est possible. Nous mettrons à disposition les squares et jardins publics», a-t-elle déclaré. Les mêmes parcs et jardins seraient ouverts «jusqu’à 18 heures, ce qui permettra aux Parisiennes et Parisiens de profiter des espaces aérés» a-t-elle annoncé. Où comment assister à la classe de ses enfants…

Ouvrir les théâtres et les gymnases aux étudiants

Dans ces annonces pêle-mêle, la maire a aussi évoqué la possibilité «d’ouvrir pour les étudiants des lieux supplémentaires pour réviser au calme, en plus des bibliothèques déjà ouvertes». Les musées, théâtres, maisons de la vie associative et citoyenne et les gymnases seraient mis à la disposition des étudiants. Une annonce qui semble plutôt éloignée des aspirations et des besoins des étudiants. A moins qu’Anne Hidalgo installe des centaines de bureaux avec la connectique nécessaire au beau milieu des gymnases et des rangées de théâtre ?

En savoir plus ?

4 Commentaires

  1. Si l’Asie s’en sort mieux qu’en Europe ? C’est soit qu’on ne sait pas le tiers du quart de ce qui s’y passe, culture du secret oblige, soit on y fait moins de simagrées que chez nous. Pour moi, c’est certainement un peu des deux !

  2. Ils sont fou c’est gaulois mare de toutes ces bêtises Il faut arrêter toute cette dictature et punir tout cette privatisations de liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici