Patients Covid long : les organes atteints durablement

0
10557
Patients Covid long : les organes atteints durablement
Un patient sur trois Covid long voit sa santé affectée plusieurs mois après l'hospitalisation. © Adobe Stock.

Une nouvelle étude confirme qu’après une hospitalisation pour Covid-19, les problèmes de santé subsistent chez un patient sur trois. Les chercheurs constatent que plusieurs organes sont atteints à long terme. L’étude est parue le 22 mars dans la revue Nature Medicine.

Un patient sur trois présente des troubles durables

Après une hospitalisation Covid-19, au moins un malade sur trois voit sa santé affectée de façon durable. C’est le constat de chercheurs qui ont fait la synthèse de neuf études menées en Europe, aux États-Unis et en Chine sur le suivi des patients sur le long terme.

Leur article, publié lundi 22 mars dans la revue Nature Medicine, est inquiétant. Le virus affecte plusieurs organes durablement. Les poumons restent l’organe le plus touché avec des difficultés respiratoires qui persistent de longs mois, parfois jusqu’à un an après l’hospitalisation.  

Le système immunitaire et les articulations touchés

Plus d’un patient sur deux (53,1%) déclare une fatigue intense plusieurs mois après leur hospitalisation. Les études soulignent aussi des douleurs articulaires pour 27,3% des patients et une perte de cheveux pour 20% d’entre eux.

Selon trois études menées en France, au Royaume-Uni et en Chine, 25% à 30% des patients rapportent des troubles du sommeil plusieurs semaines après avoir guéri de la phase aiguë de la Covid.

Troubles du stress post-traumatique

Plusieurs études avaient déjà averti du risque de dépression comme symptôme du Covid-long. L’étude italienne a été plus précise. Sur les 402 patients italiens, un mois après leur sortie de l’hôpital, 56% s’étaient vus diagnostiquer au moins un problème psychiatrique. Pour 30 % d’entre eux, il s’agit d’un trouble du stress post-traumatique. Un trouble long à soigner.

Pour les auteurs américains, il est urgent d’approfondir la recherche sur la Covid long et de multiplier les consultations pour prendre en charge ces symptômes handicapants.

Source : «Post-acute COVID-19 syndrome», de A.Nalbandian, K.  Sehgal et E. Y. Wan, publié dans Nature Medicine.

En savoir plus :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici