Personnels de santé non-vaccinés : pas de RSA

8
6547
Personnels de santé non-vaccinés : pas de RSA
15 départements refusent de verser le RSA au personnel soignant non-vacciné qui a été suspendu. © Adobe stock

Les personnels de santé ayant refusé la vaccination obligatoire contre la Covid-19 sont privés de RSA. C’est le cas dans quinze départements. Pourquoi ce refus ?

Fronde de 15 départements

«Les départements ne devraient pas assumer le paiement du revenu de solidarité active (RSA) pour les employés suspendus du fait de leur non-vaccination contre la Covid-19». Quinze présidents de départements refusent de verser le RSA aux soignants non-vaccinés, suspendus. Un versement imposé par le gouvernement aux départements selon Sud-Ouest, sans communication préalable.

Des RSA aux montants élevés

Autre raison de ce refus avancée par le président du conseil départemental de Gironde :«Aujourd’hui, le RSA est fondé sur les revenus des trois derniers mois. Cela veut dire que demain, nous pouvons nous retrouver à payer le RSA de personnes qui sont cadres et qui ont des revenus très confortables, qui ont simplement choisi de ne pas être vaccinés», explique Jean-Luc Gleyze à Sud-Ouest. Or le budget des départements n’est pas extensible…

Revenu social ou allocation chômage ?

Le premier qui refusa de verser le RSA aux soignants suspendus fut le président de la Loire-Atlantique, suivi par les départements de la Gironde, des Landes, du Tarn, des Côtes-d’Armor ou de Seine-Saint-Denis. Pour eux, le RSA ne peut pas «remplacer une allocation nationale versée suite à un arrêt d’activité pour motif d’absence de pass sanitaire.» En clair : c’est le chômage qui doit prendre le relais des salaires suspendus et non le RSA.

8 Commentaires

  1. soyons realistes et prudents 5 annees seront le minimum a vivre avec le covid c est un virus et de plus un coronavirus ceci etait previsible depuis le debut des mutations et limmunite collective semblant ne pas vouloir etre l objectif de tous voire plus longtemps…

  2. Obliger les gents à ce faire vaccine l’état est hors la loi

    La loi de 2002 qui affirme qu’aucun « aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne » existe bien. Elle est actuellement inscrite dans le code de la santé publique (art L111-4).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici