Pass sanitaire : projet de loi pour lever du secret médical dans les écoles

4
7363
Projet de loi du pass sanitaire : lever du secret médical dans les écoles
Les chefs d'établissement pourront accéder au statut vaccinal des élèves selon le projet de loi sur le pass sanitaire. © Adobe Stock

L’Assemblée nationale vient de valider le projet de loi du pass sanitaire. De plus, l’un des amendements du projet de loi lève le secret médical dans les écoles. Comment cela se manifeste-t-il concrètement ? Pourquoi les parents d’élèves sont-ils vent debout ?

Pass Sanitaire : Accès au statut virologique des élèves

Le projet de loi du pass sanitaire voté par les députés prévoit que « les directeurs des établissements d’enseignement scolaire du premier et du second degré » puissent « avoir accès aux informations relatives au statut virologique des élèves, à l’existence de contacts avec des personnes contaminées ainsi qu’à leur statut vaccinal ». Le but serait d’éviter la fermeture des classes et d’assurer enfin un environnement sain en classe.

Les chefs d’établissement pas d’accord

Actuellement, le protocole sanitaire mis en place dans les collèges et les lycées repose sur les déclarations sur l’honneur des parents. En cas de Covid déclaré dans une classe, ils indiquent si leur enfant est vacciné ou non. Seuls les élèves vaccinés poursuivent les cours en présentiel. «Un dispositif qui offre de bons résultats», déclare  Bruno Bobkiewiczn secrétaire général du syndicat des personnels de direction, interrogé par LCI.

Les parents d’élèves vent debout

« Une telle mesure porte les prémices d’une stigmatisation des élèves dans l’exercice de leur égal droit à l’éducation », s’indigne la fédération des parents FCPE dans un communiqué publié le 19 octobre. La fédération estime que seuls les vaccins obligatoires doivent être connus des infirmiers et médecins scolaires et de la direction. Pas plus.

Lire aussi : Cinquième vague, nouveau variant et pass sanitaire : Olivier Véran fait le point

4 Commentaires

  1. Lever du secret médical dans les écoles … quelle honte ! Tous ces députés venus de la société civile, sans structure politique, démontrent une fois de plus, que la politique est un métier.
    Lorsqu’ils sont interviewés, on comprend mieux l’énorme fossé qui les sépare des vieux routiers de l’hémicycle qui savaient faire la part des choses. Le résultat de tout ceci : étape après étape nos libertés sont bafouées, mais jusqu’à quand ? Je pense que dans peu de temps les langues vont se délier, il ne peut en être autrement ! Rappelons nous, encore récemment, les policiers municipaux ne pouvaient contrôler les identités … MAIS maintenant, de simples agents de sécurité le font…Alors, du secret médical pour les enfants, ils en ont rien à F…..

  2. Le courage de nos politiques !!! Maintenant, on va s’attaquer à l’intégrité même de nos enfants . Quelle bassesse !!!! La honte est sur notre pays !!!
    A quand une réaction massive contre toutes ces atteintes de notre liberté ?
    Où sont passées nos valeurs républicaines: Liberté, Egalité, Fraternité…?
    Je n’ai pas de mots pour qualifier ces procédés liberticides.

  3. Ce serait pratique si le vaccin donnait une couleur aux individus, on pourrait voir immédiatement qui est dangereux ou pas. Sauf que SOS racisme montrait immédiatement au créneau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici