Rebond épidémique : les enfants remettent le masque

5
21401
Rebond épidémique : les enfants remettent le masque
A la rentrée, les enfants de CP au CM2 devront remettre le masque dans 39 départements. © Adobe stock

Lundi prochain, à la rentrée scolaire, les écoliers de 39 départements devront de nouveau porter le masque. En cause : la reprise de l’épidémie qui gagne du terrain un peu partout en France. Les indicateurs sanitaires virent – encore- au rouge.

Protocole sanitaire qui se durcit

Dans 79 départements les enfants de 6 à 11 ans n’avaient plus le masque à l’école. Les professeurs, les parents et les enfants s’en réjouissaient. Mais à la rentrée prochaine, lundi 8 novembre, 39 départements sur les 79 imposeront de nouveaux les masques aux élèves de 6-11 ans. C’est ce que vient d’annoncer le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Seuil d’alerte dépassé

39 départements dépassent le seuil d’alerte fixé : plus de 50 nouveaux cas pour 100.000 habitants cinq jours consécutifs. Lors du point presse, Gabriel Attal a rappelé que le protocole sanitaire des écoles s’adapte selon la situation sanitaire : «dès lors que la situation se dégrade, malheureusement, nous devons réactiver un certain nombre de mesures.»

Pandémie chez les non-vaccinés en Allemagne

Le ministre de la Santé allemand, Jens Spahn, a appelé à durcir les mesures pour endiguer le rebond épidémique auquel le pays est confronté. «Nous connaissons actuellement une pandémie essentiellement des non-vaccinés et elle est massive», a-t-il déclaré. En Allemagne, les lits en soins intensifs commencent de nouveau à manquer.

5 Commentaires

  1. Si seulement on pouvait choper toute la caste des sales menteurs « soit disant tous vaccinés » afin de leur injecter pour de vrai ce qu’ils nous promettent à nous et nos enfants……..
    Effet garantie !

  2. Laissez-vous aller à l’outrance et la sottise. Montez un club « On nous ment » et vociférez en privé. Si vous considérez que porter un masque est une maltraitance, priez pour que ce soit la seule que les enfants subissent. Je crains bien plus les effets du laisser-aller en matière d’éducation (excès d’écran, de jeux vidéo violents, défaut s’accompagnement scolaire pour n’en citer que quelques uns) que ce masque derrière lequel les enfants ne manquent pas de sourire, de rire, de parler et contre lequel je ne les vois jamais se lamenter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici