Retrouver une vie normale passera-t-il par la vaccination des enfants ?

3
3137
Retrouver une vie normale passera-t-il par la vaccination des enfants ?
L'Institut Pasteur estime qu'il faudrait vacciner les plus jeunes pour une immunité collective efficace. © Adobe Stock

A défaut de vaccin, l’Institut Pasteur excelle dans ses modélisations mathématiques des maladies infectieuses. Une nouvelle modélisation démontre qu’une vaccination partielle des seuls adultes ne suffira pas à contrôler l’épidémie. La faute aux variants qui contaminent les enfants.

Le variant anglais rabat les cartes

L’Institut Pasteur estime que vacciner 90% des plus de 65 ans et 70% des 18-64 ans ne permettrait pas de retrouver une vie “normale”. Car le nombre d’hospitalisations resterait encore très élevé, au-dessus de 1000 hospitalisations quotidiennes.  Des projections obtenues par l’équipe «Modélisations mathématiques des maladies infectieuses» et communiquées sur le site de l’Institut.

A lire aussi : Covid-19 : la production de vaccins démarre en France

Maintenir les gestes barrière

Selon les auteurs il n’y a que deux alternatives. Soit maintenir un minimum de mesures restrictives. Soit étendre la couverture vaccinale aux enfants. Dans leur modélisation, en vaccinant les moins de 18 ans, le taux de couverture vaccinale permettant de se passer des gestes barrières tomberait à 60-69% de la population. Un objectif atteignable avec une vaccination volontaire, soulignent les auteurs.

A lire aussi : Vaccin Pfizer : efficace à 100% chez les 12-15 ans

Les laboratoires pensent déjà à vacciner les enfants

La modélisation de l’Institut Pasteur est réaliste. En effet, les vaccins à ARN Pfizer et Moderna diminuent de 90% le risque d’être infecté par le virus. Le laboratoire germano-américain a aussi récemment mené des essais cliniques sur des enfants aux Etats-Unis. Le taux d’efficacité de son vaccin chez les enfants de 12/15 ans est de 100%. Il mène actuellement des études sur les moins de 12 ans. Moderna fait de même.

En savoir plus :

3 Commentaires

  1. qu’une histoire de pognon ils en on rien a foutre de la sante des gens gouvernement de dictature pensez y aux prochaines élection si elles auront lieu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici