Royaume-Uni : doublement des cas du variant indien

0
10559
Royaume-Uni : doublement des cas du variant indien
Londres fait face à une explosion des cas de variant indien© Adobe Stock

Le Royaume-Uni est érigé en modèle dans la stratégie vaccinale contre la Covid-19. Alors que le pays vient de rouvrir ses pubs, restaurants, musées et salles de spectacles, il fait face à une poussée du variant indien. Ce qui pourrait remettre en cause le déconfinement amorcé…

Le variant indien hautement contagieux

B.1.617.2, le nom de code du variant indien, fait des dégâts chez les Britanniques. Dans le nord-ouest de l’Angleterre et dans certains quartiers de Londres, le nombre de cas a atteint 1 313 cas la semaine dernière contre 520 la semaine précédente.

Le comité scientifique conseillant le gouvernement a jugé «réaliste» que le variant B.1.617.2 soit jusqu’à 50 % plus contagieux que le variant britannique. Si cette possibilité se confirme, le déconfinement amorcé le 17 mai au Royaume-Uni serait contre-productif. Il pourrait «conduire à une recrudescence substantielle des hospitalisations» qui serait «similaire ou plus importante que les pics précédents», a averti le comité.

A lire aussi : Un champignon noir affecte les Indiens infectés par le coronavirus

Dépistage renforcé pour traquer le variant indien

Depuis le 19 avril, les voyageurs en provenance de l’Inde sont interdits d’entrée au Royaume-Uni. Seuls les résidents britanniques sont autorisés à rentrer avec l’obligation d’une quarantaine de dix jours à l’hôtel. Dans les zones où le variant indien est le plus répertorié, un dépistage renforcé est mis en place. L’intervalle entre les deux doses de vaccin est également réduit à huit semaines contre trois mois actuellement pour les vaccins à ARN et AstraZeneca pour les plus de 50 ans.

A lire aussi : Vaccination Covid : quand commence l’immunité ?

Des vaccins efficaces

Le ministre de la Santé anglais, Matt Hancock, s’est voulu rassurant au micro de BBC. Il a déclaré, avec une «certitude croissante, sur la base de premières données de laboratoire (…), que les vaccins sont efficaces contre le variant indien». Selon lui, ce variant risque de de devenir «dominant» dans le pays.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici