Tests de dépistage : ils ne sont pas « un totem d’immunité »

1
1600
Tests de dépistage : ils ne sont pas « un totem d’immunité »

C’est la formule choc du ministre de la santé, Olivier Véran. Il invite les Français à ne pas  «utiliser le test comme une sorte de totem d’immunité». Une allusion à tous les Français qui souhaitent se faire dépister avant les fêtes pour ensuite relâcher complétement leurs gestes barrière. Une très mauvaise idée qui participe à la propagation du virus auprès de ses proches les plus fragiles.

 Se faire dépister pour se dédouaner : mauvais idée

Combien de Français ont eu la même idée ? Se faire dépister et brandir le test négatif comme passe-droit pour rendre visite à tous ses amis et proches. Une très mauvaise idée. Pour une raison simple explicitée par le ministre de la Santé : «Il existe un risque que le test soit négatif alors que nous ne sommes pas encore contagieux», alors que nous sommes bien porteurs du virus de la Covid-19. Avec le risque de partager le virus avec toute la famille….

Il va plus loin dans sa démonstration. «Le danger serait que 20 personnes qui ont prévu de partager un repas pour Noël décident de se faire tester, ayant confiance, arrête de porter le masque etc. En réalité, le virus est là et le risque de transmission est réel». Olivier Véran invite chacun à ne pas «utilisez le test comme une sorte de totem d’immunité».

250.000 tests antigéniques par semaine

Plus vite, plus fort. C’était le crédo du ministre de la Santé hier, lors de la conférence de presse. Quand il a évoqué la stratégie de dépistage du gouvernement, il a souhaité aller plus loin avec des résultats de tests PCR rendus en 12 heures. Actuellement,  «75% des résultats de tests PCR sont rendus en moins de 24h». Pas assez efficace selon lui. Car on perd du temps pour accompagner une personne positive et tracer tous ceux qu’elle aurait pu croiser.

Par ailleurs, Olivier Véran se réjouit de la montée en puissance des tests antigéniques. ces derniers sont aussi effectués chez les dentistes, les kinés ou les sages-femmes.  En tout, «250.000 tests antigéniques sont réalisés par semaine» a-t-il souligné.

A lire : Tests antigéniques : en pharmacie et chez le médecin

1 COMMENTAIRE

  1. Alors maintenant il est déconsillé de se tester avant d’aller voir ses proches, pourquoi pas!
    Le résultat des tests PCR est trop long, il est donc préférable de se faire tester avec les tests antigéniques car le résultat est plus rapide mais leurs fiabilité est médiocre, 30% ne seraient pas détectés, en conclusion se faire tester n’apporte que confusion.
    Alors docteur j’ai le COVID, peut-être que oui, peut-être que non!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici