Un champignon noir affecte les Indiens infectés par le coronavirus

0
18550
Un champignon noir affecte les Indiens infectés par le coronavirus
De nombreux Indiens, malades de la Covid-19 sont touchés par un champignon. © Adobe Stock

Le champignon noir est une moisissure qui touche de plus en plus d’Indiens malades de la Covid-19. Or, son taux de mortalité est estimée à 50 %.  Pourquoi ce champignon se développe particulièrement en Inde ? Quels sont les profils des patients les plus à risque ?

Une moisissure qui attaque les yeux et le cerveau

Le mucormycose, c’est le nom de la maladie. Une moisissure qui se développe dans des endroits humides et pénètre par les voies respiratoires. Elle peut atteindre les yeux et le cerveau avec un taux de mortalité de 50%. Cette maladie existait déjà en Inde mais de façon confidentielle. Depuis plusieurs semaines, à cause de la Covid-19, les médecins indiens constatent une recrudescence selon les informations publiées par le New York Times.

A lire aussi : Coronavirus : la prise d’ibuprofène n’aggrave pas l’infection à la Covid-19

A cause de l’oxygène à domicile ?

Les médecins cherchent encore le lien entre cette infection et le coronavirus. Face aux hôpitaux bondés, de nombreuses Indiens contaminés par la Covid-19 n’ont pas le choix. Ils se traitent eux-mêmes par oxygénothérapie à domicile. Sans pouvoir respecter les règles d’hygiène adéquate. C’est ce qui pourrait déclencher le champignon noir. La mucormycose peut atteindre les yeux avec le risque de devenir aveugle. Si l’infection s’étend au cerveau, le risque est mortel.

A lire aussi : Covid-19 : l’anosmie durable élucidée

Les diabétiques, principales victimes

Les médecins ont constaté que le champignon noir se développe quasi exclusivement chez des personnes diabétiques. Or l’Inde compte plus de 10% de la population adulte souffrant du diabète.

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici