Vaccin Pfizer: l’UE va acheter 300 millions de doses

13
923
Covid-19 : 300 millions de vaccins bientôt achetés par l'UE

L’UE va acheter 300 millions de doses du vaccin Pfizer BioNTech. L’ accord provisoire fut  conclu en septembre. Les deux laboratoires, américains et allemands qui ont élaboré ce vaccin ont annoncé un taux d’efficacité de 90 %. Avant que ce vaccin ne soit distribué en France, il faut attendre les dernières données scientifiques et l’autorisation de la mise sur le marché.

Qui a acheté ce vaccin ?

L’Union Européenne négocie depuis début septembre avec les deux laboratoires. Hier après-midi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a confirmé sur Twitter qu’un contrat de commande de 300 millions de doses serait « bientôt signé ». Le plus gros contrat émane des Etats-Unis avec 600 millions. De son côté, le Royaume-Uni s’est positionné sur 30 millions de doses.

Quand le vaccin sera disponible ?

Avant sa mise sur le marché, l’Agence européenne du médicament doit évaluer la qualité, l’innocuité et l’efficacité du vaccin comme tout médicament. Cet examen est en cours. Puis, c’est au tour de la Commission  européenne de répartir les doses entre les 27 Etats membres.

 ​« Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire », indique le laboratoire Pfizer. « Nous avons activé notre chaîne d’approvisionnement, et principalement notre site en Belgique, et nous commençons à fabriquer notre vaccin afin qu’il soit disponible le plus rapidement possible », a déclaré, très optimiste Albert Bourla, le PDG de Pfizer.

Par ailleurs, les deux laboratoires ont déclaré qu’ils prévoyaient de fournir jusqu’à 50 millions de doses de vaccins dans le monde dès 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021.

Qui en bénéficiera en France ?

Dans un premier temps, tous les Français ne pourront pas en bénéficier. C’est pourquoi, les autorités sanitaires mettront en place une stratégie vaccinale afin de déterminer les populations prioritaires.

13 Commentaires

  1. Pasteur a trouvé son vaccin/rage avec peu de fonds. Il était sûr de sa découverte et courageux d’appliquer sa découverte sur un jeune garçon qui avait la maladie. Il n’avait pas 100.000 cobayes à sa disposition.
    Les deux laboratoires engrangeront des millions de dollars, sans aucune certitude.
    Drôle d’époque que nous vivons.

    • Depuis, nous sommes arrivés aux années fric ! Il n’y a plus qye ça qui compte ! La culture du dollar qui s’étend partout dans le monde et pourrit tout

  2. Bizarre un nouveau président en Amérique du coup un vaccin qui arrive si ça n’est pas étrange que de gros sous des riche il va soigner qui pas tout le monde vous l’avez dit donc ce ne sera que pour les riche comme d’habitude

  3. J’ai bien peur qu’après l’autorisation Positive de Europe! La France va encore s’enliser, grâce à son administration, dans un labyrinthe de procédures qui vont durer des mois, hélas, avant que ce vaccin soit disponible pour nous tous!
    Dans l’administration Française, c’est toujours “ Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué “

  4. Soignons en priorité nos chers parents qui sont doucement euthanasies dans les hehpad sous prétexte de virus. Ils sont posés comme des objets dans les fauteuils sans activité, ils subissent toutes les négligences de leur maison à fric que leurs familles ne peuvent plus totalement corriger et qui sont même menacées d’interdiction de visites quand leur colère éclate devant les erreurs professionnelles renouvelées inlassablement.

  5. La loi Kouchner interdit de forcer les gens à se vacciner. En Inde, une campagne d’essais de vaccin a réduit à l’état de paralytiques définitifs 700 000 personnes si
    Les informations disponibles sont exactes. Le pouvoir essaie depuis le début de contourner les lois en vigueur en mettant les médecins et cliniques privées sur la touche. Normalement îl faut se faire délivrer une ordonnance du médecin de famille pour se faire vacciner et on doit donner son consentement éclairé, qu’in Peut retirer à tout moment. Bill Gâte n’a aucune qualification pour nous imposer un vaccin, or il déclare partout qu’il faut vacciner 7 milliards d’humains. C’est hors la loi et contraire au serment d’Hippocrate que que jurent les médecins pour se voir décerner le titre de docteur en médecine. Un vaccin bricolé en deux ou trois ans ce n’est pas sérieux et ça peut tuer. Il faut entre 8 et 15 ans pour mettre au point un vaccin efficace et sûr. D’autre part les infections ne se prêtent pas toutes à la mise au pont d’un vaccin, par exemple on n’a aucun vaccin contre la syphilis ou le sida malgré des décennies de recherches, et certains vaccins ont un taux de réussite trop bas (siurvent moins de 50%) pour être autorisés . Ce n’est pas en un ou deux ans qu’on peut savoir si le civid19 se prête à l’élaboration d’un vaccin. Enfin certaines infections peuvent être contractées plusieurs fois ce qui signifie que les attraper ne crée dans notre corps aucun anticorps ( vas de la syphilis, de la lèpre et du sida). Se faire viccinrr aujourd’hui avec ce vaccin brcolé trop vite le garantit pas du tout qu’on sera ommunisé, il faut des années avant de le savoir avec certitude ( on connaît des cas de personnes sexuellement vagabondes qui peuvent contracter jusqu’à SIX FOIS une syphilis secondaire qui a de plus en plus de mal à être stabilisée ( car on ne huérit jamais de la syphilis, avant le stade tertiaire ce qu’in Peut faire c’est la stabiliser avec une variété de pénicilline ( distribuée sous le nom d’extencilline). Le trépine se tapit alors dans le cerveau ( comme le virus de lherpès) et ressort à chaque grosse fatigue. De plus même stabilisé, le trépone passe à la descendance.00

    • Pourquoi une telle précipitation, avant de vacciner pourquoi ne cherche-t-on pas à guérir.
      Les effets secondaires apparaîtront dans quelques années, et là on aura tout oublié.
      On a déjà oublié le vaccin contre l’hépatite qui a généré un nombre impressionnant de cas de sclérose en plaques….On a la mémoire courte !
      De grâce n’imposez rien que celui qui veut servir de cobaye y aille !!!!!

  6. C’est la course au vaccin ! Quel laboratoire aura été le mieux doper ?
    Qui dit dopage, dit tricherie.
    Le comble serait de le rendre obligatoire, quand on sait les tests réduits et certains « résultats » occultés.
    Après les divers procès du passé, on peut douter ….
    Après l’obligation de 11 vaccins, dont 2 contre des maladies tropicales !!!! (en Europe), sur seulement 4 à 5 Kg d’humain, obligatoire -sinon menace de prison pour les parents réfractaires-. Le summum est l’introduction de l’aluminium quand on sait que SA maladie consécutive se déclarera dans 10 ans ou 15 ou + . … Clients assurés pour le futur …
    Après la modification, pour soigner l’hypothyroïdie, pour faire du fric en Asie sans tenir compte des conséquences sur les Européens …
    Après les « vieux » médicaments efficaces et mieux tolérés, supprimés parce qu’ils ne rapportent plus de fric ….
    Pourquoi ne pas laisser les personnes juger POUR eux-mêmes, prendre le risque du Codiv19 ou celui de récupérer d’autres maladies dont, au moins une, inconnue ???? C’est cela la vraie démocratie !
    Quid en ce moment de plus dangereux ? Le Covid ou la frénésie de harcèlement médiatisé bon à semer la terreur. Trop, c’est trop ! Et perd de sa valeur exacte et de sa crédibilité.
    Pour la grippe, ce n’est jamais sûr à 100 %, le virus mutant. Mais, au moins, c’est une très vieille « amie » des laboratoires qui la connaissent.
    Mais pas un seul savant ne peut dire la même chose pour le coronavirus (-ayant à juger d’éléments différents, semble-t-il-) qui continue de les surprendre. Ce n’est pas de leur faute et je ne doute pas de leur volonté de réussir vite. C’est ainsi : une nouvelle saleté qui rampe. Mais, entre les chercheurs et le marketing allié aux états qui savent tout avant tout le monde, il y a une grande marge.
    Je ne suis pas contre les vaccins, mais pas pour le pis-aller du contexte actuel où les déclarations des « avis autorisés » (?!) ont toutes les couleurs de l’arc-en-ciel !
    J’ai 82 ans et mes « maladies » présentes me suffisent amplement. Je ferai ce vaccin …. lorsqu’il aura été vraiment testé et reconnu sûr.
    Dommage de « foncer » sur les personnes à risques :
    Les soignants parce qu’il faut « soigner » la politique, les vieux parce qu’ils peuvent ainsi servir à tester.
    Après, on s’irrite et on s’indigne de ce qu’il y ait des récalcitrants !

  7. Vacciner en pleine épidémie trop peu pour moi. A moins de faire le sérum.
    J’ai des lapins si je les vaccinent en pleine épidémie de mixomatose ils crèvent plus vite au lieu d’être vacciné puisqu’il faut au moins 15 jours pour que le vaccin ne commence à être efficace alors je pose la question si on vaccine pour la covid (plus dangereux que la grippe quand même) que se passera t’il si par contact inopiné la personne l’attrape?????
    Faudra t’il mettre les vaccinés en quarantaine!!!!

  8. Facile de mettre en quarantaine tout le monde mais plus difficile de soigner tout les médecins sont à baver sur les plateau de télé et de radio ainsi que dans les journaux et il faut arrêter la propagande de la télé ce qui rend les gens dépressif et agressif et trop de différence de confinement

  9. JE PENSE qu’il faut rester prudent en ce qui concerne ce vaccin nous n’avons aucun recul sur les effets indésirables a l’on therme
    favoriser un traitement efficace avant une vaccination incertaine me semble plus raisonnable
    par la même occasion je tiens à remercier tout les chercheurs ainsi que tout le corps médicale
    ces personnes travaillent énormément pou sauver des vies
    MERCI A EUX

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici