Vaccination Covid-19 : pas obligatoire

1
3058
Vaccination Covid-19 : pas obligatoire

Le chef de l’État l’a assuré hier : «Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire». La campagne de vaccination commencera fin décembre/début janvier. «Un comité scientifique sera chargé du suivi de ces vaccinations. La vaccination doit se faire de manière claire, transparente», a précisé le président de la République.

Premières vaccinations : où, quand, qui ?

Les premiers vaccins contre la Covid-19 seront déployés dans les hôpitaux et les maisons de retraite. Une campagne qui sera lancée dès fin décembre dès l’aval des autorités sanitaires, a déclaré Emmanuel Macron. Les personnes vaccinées prioritairement seront les personnes les plus âgées et les plus fragiles

Quel vaccin ?

Le chef de l’Etat n’a pas donné de noms mais il a assuré que ce sera plusieurs vaccins. En effet, il souhaite «sécuriser le nombre de doses. Nous l’avons fait avec l’Union européenne et la Commission en achetant auprès des producteurs, en nous mettant en possibilité d’en produire un maximum en Europe», affirme-t-il.

Les vaccins achetés par l’Union Européenne : le Pfizer/BioNTech et le Moderna. Emmanuel Macron a précisé qu’une seconde campagne de vaccination aura lieu ce printemps  avec d’autres vaccins.

Qui vérifie la bonne marche
de cette vaccination ?

 C’est un comité scientifique qui sera chargé du suivi de ces vaccinations. « La vaccination doit se faire de manière claire, transparente, en partageant à chaque étape toutes les informations ce que nous savons comme ce que nous ne savons pas», poursuit-il.

La vaccination sera-t-elle obligatoire ?

La réponse est clairement NON. «Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire», assure-t-il. En rappelant que ce sont les « sciences » qui guident les décisions de l’urgence sanitaire et pas le complotisme ou l’obscurantisme.

1 COMMENTAIRE

  1. Europe 1 Culture Médias
    Votre dose d’info médias quotidienne

    Declaration de Manuel Macron mardi 24 novembre 2020 à 20 heure

    La France va bénéficier de 270 millions de doses de vaccins. Comme l’a indiqué mardi soir Emmanuel Macron, les sujets les plus à risques, notamment les personnes âgées, devraient bénéficier des premières doses d’ici la fin décembre ou au début du mois de janvier.
     »
    L’exécutif entend lancer une campagne de vaccination « rapide et massive », qui pourrait démarrer dès la fin de l’année. Les personnes les plus fragiles et les plus âgées seront vaccinées en priorité, a indiqué le chef de l’Etat car la stratégie vaccinale repose sur des vaccins différents qui n’arriveront pas tous en même temps.

    Pour les populations moins à risque, on préfère attendre un peu. »

    Conclusion : Faire des essais sur les vieux !!et les malades!!
    Apres si tout va bien ont pourra continuer sur les sujet jeunes et sain
    Rappelez vous la méthode Adolf Hitler

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici