Vaccination des 5-11 ans : l’Europe autorise Pfizer

7
5534
Vaccination des 5-11 ans : l'Europe autorise Pfizer
L'Agence européenne du médicament vient de donner son feu vert pour vacciner les moins de 11 ans après les Etats-Unis et Israël. © Adobe stock

L’Agence européenne du médicament vient de recommander l’extension du vaccin anti-Covid de Pfizer/BioNTech aux enfants de 5 à 11 ans.  Quelles doses recevront les plus jeunes ? Quels sont les effets secondaires chez les enfants ?

L’Europe suit les Etats-Unis

L’Agence européenne du médicament (EMA) se repose sur les données du laboratoire Pfizer dont les essais cliniques ont inclus près de 2 000 enfants. Ces essais ont démontré une efficacité de 90,7 % chez les 5-11 ans pour prévenir une infection symptomatique au Covid. Les autorités sanitaires américaines avaient donné leur feu vert à la vaccination des plus jeunes le 28 octobre dernier.

A lire aussi – Vaccins à ARN messager: des résultats positifs chez les 5-11 ans

Une dose trois fois inférieure

Dans l’essai clinique, les moins de 11 ans ont reçu des doses adaptées, de 10 µg, soit trois moins que celle d’un adulte ou d’un enfant de plus de 12 ans. La vaccination complète a lieu en deux temps, à trois semaines d’écart.

Quels effets secondaires ?

Selon les résultats de l’étude clinique, les effets secondaires des moins de 11 ans sont semblables à ceux des 16-25 ans. Il s’agit :

  • douleur au site d’injection,
  • fatigue,
  • maux de tête,
  • rougeurs,
  • douleurs musculaires, d’intensité faible ou modérée).

2022 en France

Le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué qu’il se rapprochait de la Haute Autorité de santé (HAS), pour préciser le cadre de la vaccination des moins de 11 ans. «Dans tous les cas, si elle était décidée en France, cette vaccination – facultative – ne commencerait pas avant le début de l’année 2022» a précisé le ministre de la Santé. En donnant une raison pratique: «il faut recevoir des vaccins» adaptés aux enfants.

7 Commentaires

  1. Laissons les enfants tranquille, ils ont vraiment très peu de chance d’avoir une forme grave et inutile de le faire pour protéger les autres puisque on le voit nettement le vaccin n’empéche pas de transmettre !!!

  2. Pourquoi omettre de signaler, parmi les effets secondaires rédhibitoires chez les enfants, les myocardites et péricardites qui, même rares, doivent amener normalement à suspendre la vaccination.
    Mensonge par omission, c’est grave pour un site officiel censé protéger la population et, avant tout, les enfants.

  3. Ces complotistes antivax de tous poils n’ont pas connu les temps où dans notre entourage on connaissait toujours quelqu’un qui était touché par la tuberculose ou la poliomyélite, quand les vaccins n’existaient pas.
    Il faut aussi se rappeler que la variole a été éradiquée grâce au vaccin.

  4. Précision à Benard tout le pb c’est qu’on n’est pas face à un vaccin classique l’appellation vaccin est fausse il s’agit d’une thérapie génique reconnue par le laboratoires eux même…. il y a un seul vrai vaccin c’est le Cinovax, que la France refuse de reconnaître (position politique ou intérêt financier…?) reconnu pourtant par l’OMS…!
    C’est ce qui se trame discrètement pour son usage en Guadeloupe et autre Dom-Tom suite à leur refus du génique
    Autre précision à Odile: site officiel oui mais de propagande provax il y’a à lire entre les lignes de ce qu’il profuse comme info.à longueur de journée c’est du BFM/Cnew pour les gens qui les ont boycottés pour les rattraper dans les réseaux sociaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici