Variants du coronavirus : comment les vaccins s’adaptent-ils ?

1
7631
Variants du coronavirus : comment les vaccins s’adaptent-ils ?

Les scientifiques s’inquiètent de l’efficacité des vaccins face aux trois variants. AstraZeneca vient d’être écarté de la campagne de vaccination sud-africaine. Comment les vaccins peuvent-ils être efficients contre la souche originelle et les variants ? Comment les laboratoires s’adaptent-ils?

Les laboratoires continuent leurs tests

Les doses de Pfizer/BioNTech sont déjà administrés en Europe et aux Etats-Unis. Cependant, les scientifiques continuent leurs recherche. C’est le cas de tests in vitro réalisés par des chercheurs de l’université du Texas et un chercheur de Pfizer. Ces tests confirment que le vaccin reste efficient face aux principales mutations des variants anglais et sud-africain du coronavirus. D’ailleurs, le laboratoire allemand de BioNTech a assuré pouvoir produire un vaccin contre de nouveaux variants en seulement six semaines.

D’un autre côté, Moderna, dont le vaccin a aussi obtenu le feu vert, mène actuellement un essai clinique pour une dose contenant une protéine spécifique à la souche sud-africaine. Le laboratoire expérimente l’efficacité en ajoutant une dose supplémentaire soit trois injections au total.. Comme pour Moderna, le nouveau vaccin embarquerait une protéine spécifique du variant.

« [Les variants] sont en compétition les uns avec les autres pour la conquête de leur hôte, à savoir en l’occurrence l’Homme »

Pr Vincent Maréchal

Début février, l’agence Public Health England a alerté sur la capacité du variant anglais à acquérir la mutation la plus préoccupante du variant sud-africain. Cette mutation est appelée « E484K ». Elle est à l’origine de la résistance des anticorps face au virus.

La communauté scientifique redoute la domination de ces mutations. «Aujourd’hui, on a des milliers de variants en circulation», expliquait le professeur de virologie Vincent Maréchal à la chaîne LCI.

« [ Il ] faut bien comprendre qu’ils sont en compétition les uns avec les autres pour la conquête de leur hôte, à savoir en l’occurrence l’Homme», ajouta-t-il.

En savoir plus :

1 COMMENTAIRE

  1. Chacun donne son opinion surtout quand il n’y connaît rien.
    Ce sont les virus qui s’adaptent et non les vaccins. Demandez aux vétérinaires ce qu’ils en pensent.
    L »inventeur de la PCR a dit que ça servait à confirmer un diagnostic et a prévenu que son usage en population générale donnerait trop de faux positifs pour qu’on s’en serve en dépistage systématique. Cherchez les erreurs de nos soi-disant scientifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici