Fibrillation atriale

0
416
Fibrillation atriale : femme qui a mal au coeur

Définition

La fibrillation auriculaire correspond à des contractions anarchiques et désynchronisées au sein des deux oreillettes du cœur avec perte de leur efficacité.

  • Par épisodes intermittents (appelés paroxystiques) avec un retour spontané en rythme sinusal en moins de 7 jours.
  • Persistante ou permanente si le retour à un rythme normal est tardif.

Fibrillation atriale Clinique

Les signes fonctionnels sont représentés par : des palpitations, une gêne respiratoire d’effort, un angor (douleur thoracique).

A l’examen clinique :

Nous pouvons retrouver des bruits du cœur irréguliers, à la recherche d’un souffle cardiaque. On doit rechercher les complications : signes d‘insuffisance cardiaque, d’embolie pulmonaire, d’œdème aigu du poumon

Complications

Les différentes complications sont :

Causes de Fibrillation atriale

On retrouve principalement des causes cardiaques.

  • Valvulopathies (surtout mitrales)
  • Cardiomyopathie dilatée (première cause, hypertrophique)
  • Myocardite
  • Embolie pulmonaire
  • Coeur pulmonaire chronique infarctus du myocarde Péricardite
  • Chirurgie cardiaque récente
  • Cardiopathies congénitales
  • Communication inter-auriculaire ancienne

D’autres causes non cardiaques peuvent rester retrouvées comme l’hyperthyroïde.

Fibrillation atriale : chirurgie cardiaque

Examens complémentaires

> ECG: examen primordial. Il permet de poser le diagnostic.

> Échocardiographie trans-thoracique : étudie les différents segments du cœur.

> Biologie

  • Bilan thyroïdien: pour éliminer une hyperthyroïdie.
  • lonogramme sanguin : hypokaliémie, dyscalcémie, dysmagnésémie
  • Bilan d’hémostase
  • Bilan hépatique et rénal

Radiographie thoracique à la recherche d’un cœur trop volumineux.

Les personnes à risque :

  • Les personnes âgées
  • Personnes souffrant d’une anomalie génétique, d’un trouble cardiaque, de diabète, d’hypertension, d’un problème de thyroïde ou d’apnée du sommeil
  • Les personnes sous certains médications
  • Personnes qui souffrent d’obésité
  • Les personnes abusant d’alcool, de tabac, de café ou tout autre excitant.
Fibrillation atriale

Le traitement de Fibrillation atriale :

En cas de tachycardie : la première molécule prescrite sera : le Béta bloquant permettant de ralentir la fréquence cardiaque. L’amiodarone pour arrêter l’arythmie.

Lors de la fibrillation auriculaire, le sang ne demeure plus pompé convenablement. Afin d’éviter le risque de formation de caillot le patient recevra un anticoagulant permettant de fluidifier le sang.

La cardioversion électrique sera envisagée en cas d’échec de l’abolition de la fibrillation. Elle sera donc réalisée en délivrant un choc cardiaque au patient.

Le défibrillateur automatique implantable. Il émet une décharge électrique destinée à rétablir le rythme cardiaque sinusal et abolir la fibrillation.

Ablation par radiofréquences. Le cardiologue va bruler le circuit électrique du cœur responsable de l’arythmie.

Cette pathologie nécessite une surveillance au long court avec des consultations biannuelles chez son cardiologue afin d’évaluer l’évolution de la maladie et surveiller l’apparition d’éventuelle complications.

En savoir plus :

🔔 Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale 🔔

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici