Hypertension artérielle ou haute pression sanguine

0
1348
Hypertension artérielle healty

L’hypertension artérielle, ou haute pression sanguine, se caractérise par une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères. En situation de stress ou durant un effort physique, il est normal que la tension artérielle s’élève. L’hypertension devient pathologique chez les personnes ayant une tension élevée en tout temps, même au repos ou en l’absence de stress. C’est donc lié à la cardiologie !

C’est la maladie chronique la plus fréquente : environ 12 à 15 millions de personnes en France. On dénombre seulement 30 à 50% des patients traités efficacement. Il s’agit du 1er motif de consultation, 10% des prescriptions médicamenteuses, 6% des dépenses de santé. Cette maladie touche donc plus les hommes chez les moins de 65 ans et les femmes chez les plus de 65 ans.

Une hypertension non contrôlée à long terme, est aussi un facteur de risque pour plusieurs maladies :
• Troubles cardiaques et vasculaires comme l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral.
Insuffisance cardiaque. L’hypertension oblige le cœur à augmenter son travail, ce qui au fil du temps, entraîne une altération de la fonction cardiaque.
• L’insuffisance rénale
• L’atteinte des vaisseaux oculaires. La pression au sein des petits vaisseaux qui vascularisent les yeux peut augmenter. Ceci les fragilise jusqu’à les détruire.
L’hypertension fait partie d’une maladie très compliqué à soigner. En effet, elle est indolore, le patient ne se rend pas compte de son état jusqu’aux complications.

DEFINITION

La tension artérielle se compose ainsi des pressions systolique et diastolique, lesquelles sont mesurées en millimètres de mercure, ou mmHg.
• La pression systolique correspond au reflet de la pression de sang éjectée lors de la contraction du cœur.
• La pression diastolique est la pression de sang présente dans les artères entre chaque contraction cardiaque.

Hypertension artérielle : personnes âgées

PHYSIOPATHOLOGIE

Plusieurs systèmes régulateurs interviennent donc dans la régulation de la pression artérielle :
• Le système rénine angiotensine : système rénal qui produit des hormones ayant pour objectif la régulation de la pression artérielle
• L’excrétion rénale de sodium : En cas de pression artérielle augmentée, le rein augmente son excrétion de sel.

PERSONNES A RISQUE

  • Les personnes de plus de 55 ans. La tension artérielle tend à augmenter à partir de cet âge.
  • Américains d’origine africaine.
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux d’hypertension précoce.
  • Personnes atteintes de certaines maladies souvent associées à l’hypertension, comme le diabète, l’apnée du sommeil, ou les maladies rénales.

FACTEUR DE RISQUE

  • Il existe une prédisposition génétique chez les patients.
  • La consommation excessive de sel (surtout dans les premières années de vie)
  • Alcoolisme, obésité, tabac, stress, sédentarité

HYPERTENSION ARTÉRIELLE : CLINIQUE

L’hypertension non compliquée est asymptomatique dans la plupart des cas, c’est-à-dire sans aucun symptôme visible

Dans l’hypertension symptomatique, il existe aussi des manifestations fonctionnelles :

  • épistaxis (saignement du nez)
  • acouphènes,
  • vertiges,
  • phosphènes (taches ou petits point lumineux dans le champ visuel),
  • céphalées (maux de tête),
  • fatigue,
  • asthénie (grande fatigue),
  • insomnie
diagnostic de l'hypertension artérielle

HYPERTENSION ARTÉRIELLE : DIAGNOSTIC

On pose le diagnostic d’hypertension artérielle (HTA) si on retrouve une pression artérielle systolique supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou une Pression artérielle diastolique supérieure ou égale à 90 mmHg mesurée au cabinet. Cette mesure devra donc être confirmée par 2 mesures sur 3 en consultation sur une période de 3 à 6 mois.

Il existe plusieurs type de contrôle de la tension artérielle :


Prise de tension au brassard : 2 mesures espacées d’1 minute (retenir la moyenne). Il est nécessaire d’avoir un brassard adapté à la morphologie, le patient doit être au repos depuis au moins 5 min en position couchée ou en position assise. Il ne doit pas avoir eu de prise de café ou d’alcool dans l’heure ou de tabac dans les 15 minutes. La prise de tension sera faite aux deux bras (retenir la valeur la plus haute)


• En cas de suspicion d’HTA à la 1ère consultation le médecin met en place une mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA). Le patient garde alors un brassard durant 24 heures d’affilées. Les prises de tension se font automatiquement toutes les 15 min. Cette technique élimine une suspicion « d’HTA blouse blanche », quand la tension est seulement élevée en cabinet médical mais normale à la maison.

PRISE EN CHARGE

Tout d’abord nous devons mettre en place des règles hygiéno-diététiques.
Elles sont donc recommandées chez tous les patients hypertendus :

  • Réduction pondérale si surcharge pondérale/obésité : l’objectif de l’indice de masse corporel est d’être inférieur à 25,
  • Normalisation de la consommation de sel : inférieur à 6 g/jour ,
  • Limite de la consommation d’alcool : 3 verres (homme) ou 2 verres (femme) de vin ou équivalent par jour,
  • Régime alimentaire méditerranéen : riche en fruits et légumes, pauvre en graisses totales et saturées,
  • Exercice physique régulier : supérieur ou égal à 30 minutes au minimum 3 fois par semaine.

Si cela ne suffit pas, une prise en charge médicamenteuse sera réalisée. La mise en place d’une de ces 4 classes médicamenteuse montre une efficacité démontrée sur la réduction de mortalité et le risque cardiovasculaire.

• Diurétiques thiazidiques : HYDROCHLOROTHIAZIDE INDAPAMIDE. Ils favorisent l’élimination de l’excès d’eau et de sel par l’urine.
• Bêtabloquants : ATENOLOL NEBIVOLOL BISOPROLOL. Ils réduisent la fréquence cardiaque et la force d’éjection du sang par le cœur.
• Inhibiteurs calciques : AMLODIPINE- LERCANIDIPINE. Ils entraînent une dilatation des artères et diminuent l’effort cardiaque.
• Inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine : RAMIPRIL PERINDOPRIL. Ils ont aussi un effet de dilatation sur les artères, en contrant la production d’une hormone (l’angiotensine).
• Bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine : LOSARTAN IRBESARTAN , VALSARTAN . Comme la classe de médicaments précédente, ils empêchent l’angiotensine de faire se contracter les vaisseaux sanguins, mais par un autre mécanisme d’action.
• Les bradycardisants : VERAPAMIL : ils diminuent l’action de contraction du cœur.

hypertension artérielle : se prendre soit mem

HYPERTENSION ARTÉRIELLE : SUIVI

Lors de la mise en place d’un traitement médicamenteux, une phase d’ajustement thérapeutique doit alors être mise en place avec une consultation toutes les 2 à 4 semaines.
Après avoir réussi à trouver le bon équilibre, la continuité de contrôle tensionnel est donc primordiale :

  • Patient à faible risque, HTA grade 1 : une consultation tous les 6 mois.
  • Patient à risque élevé ou sous règles hygiéno-diététiques seules : consultation tous les 1 à 3 mois.

Lors de chaque consultation une surveillance biologique recherche les facteurs de risques comme la glycémie (taux de sucre dans le sang) et le bilan lipidique (cholestérol et les triglycérides).

Un électrocardiogramme (ECG), dont le but est de mesurer et d’enregistrer l’activité électrique qui traverse le cœur, est programmé tous les 3 ans si le bilan initial est normal.

En cas de prise de diurétique ou IEC/ARA2 : kaliémie, créatininémie 7 à 15 jours après chaque modification de dosage puis tous les 1-2 ans.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici