Détresse Respiratoire Aiguë

0
203
Détresse respiratoire aiguë : docteur

Définition

La détresse respiratoire aiguë est considérée comme une urgence vitale.

La détresse respiratoire aiguë correspond à une inadéquation entre la demande d’oxygène et les apports. A un moment donné : le système ne peut plus subvenir aux demandes cela peut donc entraîner un arrêt cardio-pulmonaire.

➢ Syndrome de détresse respiratoire aiguë : Souvent résultant d’un œdème lésionnel du poumon associant :

  • une évolution aiguë supérieure à 7 jours,
  • des opacités alvéolaires bilatérales diffuses,
  • un manque d’oxygène majeur : hypoxémie,
  • une absence d’argument en faveur d’une insuffisance ventriculaire gauche.

Causes d’une Détresse Respiratoire Aiguë

Les causes liées à des infections : pneumonies bactérienne, virale, parasitaire, ou encore fungique.

On retrouve également des inhalations de fumées toxiques, de liquide gastrique, ou encore la noyade.

➢ Les causes liées à des défaillances d’organes : le sepsis sévère, la pancréatite aiguë. Ainsi que la circulation extracorporelle. Les transfusions massives et les polytraumatismes, peuvent également entraîner des détresses respiratoires.

La clinique

Devant une détresse respiratoire nous devons alors retrouver les signes de lutte :

  • Polypnée : augmentation de la fréquence respiratoire,
  • Faiblesse de l’amplitude respiratoire ,
  • Difficulté à parler,
  • Recrutement des muscles respiratoires accessoires qui ne sont pas censés s’activer lors d’une respiration normale
  • Battement des ailes du nez traduisant le recrutement des muscles dilatateurs des VAS.

➢ Les signes de faillite : la respiration devient paradoxale : c’est à dire que lorsque le patient inspire, la cage thoracique s’enfonce au lieu de s’agrandir. Le patient va présenter une cyanose (couleur bleutée.) Il va également présenter une altération du comportement et de la vigilance.

Détresse respiratoire aiguë : homme et femme

Si l’état du patient s’aggrave, il peut en effet passer en état de choc :

La peau devient froide, des marbrures apparaissent, une hypotension est également mesurée, la fréquence cardiaque s’accélère énormément.

On retrouve aussi une polypnée, une difficulté du patient pour uriner.

Examens complémentaires

La radiographie est intéressante pour voir l’état du poumon et faire possiblement le diagnostic d’une pneumopathie.

En effet, le bilan biologique sera fait systématiquement : le gaz du sang permet alors au médecin de voir le taux d’oxygène dans le sang.

L’état du rein avec l’ionogramme sanguin et la créatinine : mesure le degré de filtration et l’état des électrolytes.

Le numération sanguine et protéine réactive C (CRP) permettant de mesurer l’inflammation.

La prise en charge d’une Détresse Respiratoire Aiguë

L’objectif du traitement sera donc d’installer au mieux le patient : si possible en position assise.

L’oxygénothérapie reste ainsi primordiale dans sa prise en charge.

En cas d’aggravation brutale de l’état du patient, une intubation sera à préconiser devant l’urgence de la situation.

En savoir plus :

🔔 Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale 🔔

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici