Les ganglions médiastinaux : qu’est ce que c’est?

0
Les ganglions médiastinaux :  qu’est ce que c’est?

Les ganglions médiastinaux sont nommés ainsi car ils se trouvent dans le médiastin. Il s’agit de la zone située au milieu de la cage thoracique, depuis l’œsophage jusqu’au diaphragme. Comme les autres ganglions du corps, ils jouent un rôle essentiel pour le système immunitaire. Il arrive cependant que les ganglions médiastinaux soient liés à un problème de santé, parfois bénin, parfois important.

Le rôle des ganglions médiastinaux

Les ganglions fabriquent des défenses immunitaires. Ils ont cette même fonction n’importe où dans le corps : dans la gorge, sous les aisselles et également sur la partie du médiastin… On les trouve sur un réseau de vaisseaux qui appartiennent à la lymphe, destinée à assainir et protéger le corps. Ces glandes œuvrent telles de petites usines pour produire des anticorps. Bactérie ou virus, dès qu’un intrus est détecté, les ganglions lymphatiques envoient dans le sang ces armes conçues pour l’éliminer.

Ganglions médiastinaux : symptômes et causes

Même s’il sait bien se défendre, notre corps peut connaître des dysfonctionnements. Des problèmes de santé peuvent se répercuter sur les ganglions médiastinaux. Ils vont alors augmenter de taille. Lorsque qu’ils sont anormalement gonflés, on parle d’adénopathie médiastinale.

Les signes qui doivent alerter

Quand ils enflent trop, ils peuvent entraîner, par effet de compression :

  • une toux,
  • une douleur dans la poitrine,
  • une difficulté à respirer,
  • une difficulté à avaler,
  • des vertiges,
  • des maux de tête…

Les causes

Il est important de consulter, car si des symptômes apparaissent, ils peuvent être causés par :

  • une maladie inflammatoire
  • une infection telle que la toxoplasmose ou la mononucléose
  • une maladie auto-immune
  • une tumeur
  • un cancer…

Adénopathie médiastinale : obtenir un diagnostic

L’Adénopathie médiastinale est désignée comme “profonde”. Cela veut dire que, contrairement à une adénopathie superficielle, par exemple celle du cou, sa localisation ne permet pas d’examen par palpation. Pour vérifier les ganglions du médiastin, on peut passer par :

  • un scanner,
  • une fibroscopie bronchique,
  • ou une médiastinoscopie.

Cette dernière est une exploration sous anesthésie générale. Elle permet d’effectuer, par exemple, une biopsie des ganglions ou d’en visualiser l’aspect à l’aide de fibres optiques.

Les traitements en cas de masse médiastinale

Des solutions seront apportées en fonction de l’origine des symptômes. Cela pourra donc aller de la prise d’antibiotiques à la chimiothérapie, en passant par une intervention pour retirer le ganglion si besoin.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici