Apnée du sommeil : une action collective en justice contre Philips

0
Apnée du sommeil : une action collective en justice contre Philips
Les personnes qui souffrent d'apnée du sommeil et qui ont un respirateur Philips peuvent souffrir de maux de tête et de toux à cause de l'appareil. © Adobe stock

Plus de 1.400 victimes lancent une action collective en justice contre le fabricant de respirateurs Philips. Tous souffrent d’apnée du sommeil. De quoi est accusé Philips ? On fait le point.

370.000 respirateurs rappelés en France

L’affaire commence en juin 2021. La société Philips rappelle tous ces respirateurs utilisés pour traiter l’apnée du sommeil. Ce rappel concerne 370.000 appareils en France. Philips s’était engagé à retirer du marché tous les appareils défectueux. Mais seul un tiers a été remplacé.

Quel est le problème ?

Le problème vient de la mousse insonorisante à l’intérieur de ces appareils de ventilation. Cette mousse rejette des particules qui peuvent être inhalées par l’utilisateur. D’ailleurs, l’Agence nationale du médicament (ANSM) a reçu près de 3 000 signalements d’effets indésirables.

Maux de tête, asthme et toux

1.411 victimes lancent une action collective en justice. Ils sont représentés par Me. Christophe Lèguevaques. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris. «Pour aller plus vite, nous allons lancer une procédure civile pour défaut d’information» contre Philips. C’est ce qu’ a annoncé l’avocat sur franceinfo. Les appareils défectueux sont accusés de provoquer maux de tête, asthme et toux.

Il y-a-t-il un risque de cancer ?

Me Lèguevaques constate que la notice des respirateurs Philipps mentionne un risque potentiel cancérigène. Mais l’ANSM se veut rassurante : il n’y a pas la preuve d’un risque cancérigène selon elle.  Par ailleurs, les pneumologues recommandent aux patients de poursuivre leur traitement avec ces respirateurs. En effet, «un patient souffrant du syndrome d’apnées du sommeil a cinq fois plus de risque de développer une maladie coronarienne» souligne la fédération française de cardiologie.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici