Manque de sommeil : les enfants souffrent de troubles de la mémoire et du raisonnement

0
Manque de sommeil : les enfants souffrent de troubles de la mémoire et du raisonnement
Les enfants de 9-10 ans qui dorment moins de 9 heures par nuit mémorisent moins bien. © Adobe stock

Les enfants ont besoin de dormir suffisamment. Car en dessous d’un certain nombre d’heures,  leur mémoire et leur raisonnement sont moins performants. Une autre fonction cognitive est particulièrement touchée par le manque de sommeil. Laquelle ?

Une nuit de 9 heures minimum

Une nouvelle étude publiée le 29 juillet dans la revue Lancet Child & Adolescent Health,  a démontré le lien entre le sommeil et le développement cognitif des enfants. Ceux qui dorment moins de neuf heures par nuit présentent des différences significatives dans certaines régions du cerveau responsables de la mémoire, de l’intelligence. Par ailleurs, ils sont plus lents dans la résolution de problème et la prise de décision.

Répercussion sur la santé mentale

Les enfants qui dorment moins de 9 heures par nuit sont plus exposés à des problèmes de santé mentale : dépression, anxiété ou comportements impulsifs. Pour mener à bien cette étude, les chercheurs américains ont examiné les données de plus de 8 300 enfants âgés de 9 à 10 ans qui ont participé à l’Adolescent Brain Cognitive Development. C’est la plus grande étude sur le développement du cerveau et la santé des enfants aux États-Unis.

Troubles cognitifs à long terme

Selon les chercheurs, le manque répétitif de sommeil altère durablement les capacités cognitives des enfants de cet âge. En effet, les troubles de la mémoire ou du raisonnement étaient encore observables «après deux ans, un résultat inquiétant qui suggère des dommages à long terme pour ceux qui ne dorment pas assez», soulignent les chercheurs.

Le sommeil avant les loisirs

«Le sommeil peut souvent être négligé pendant les journées d’enfance chargées, remplies de devoirs et d’activités extrascolaires. Nous voyons maintenant à quel point cela peut être préjudiciable au développement de l’enfant», concluent les auteurs de cette étude.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici