Pfizer : bientôt un comprimé anti-Covid

8
15250
Pfizer : bientôt un comprimé anti-Covid
Le Paxlovid est le nom du nouveau comprimé anti-Covid de Pfizer. © Adobe stock

Après la course aux vaccins anti-Covid, c’est le contre-la-montre des comprimés. Pfizer vient de dévoiler des résultats positifs de son nouveau comprimé contre la Covid-19. Quand sera-t-il sur le marché ? Quelle efficacité ? On vous en dit plus.

Quelle est l’efficacité du comprimé de Pfizer ?

Après la pilule de molnupiravir du laboratoire Merck autorisé au Royaume-Uni, Pfizer espère bientôt autoriser son comprimé anti-Covid nommé Paxlovid. Chez les adultes présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie, l’antiviral de Pfizer s’est révélé efficace. En effet, les essais cliniques mettent en avant «une réduction de 89 % du risque d’hospitalisation liée au Covid-19 et de décès de n’importe quelle cause, comparé à un placebo», a détaillé Pfizer.

Aucun décès relevé avec le comprimé

Durant les essais cliniques seulement 0,8 % des patients ayant reçu du Paxlovid trois jours après les symptômes ont été hospitalisés (3 sur 389). Au contraire, 7% patients ayant reçu un placebo ont été hospitalisés (27 hospitalisations sur 385 personnes). 7 sont décédés alors qu’aucun décès n’est à déploré dans le groupe soigné avec l’antiviral Paxlovid.

Demande d’autorisation aux USA très prochainement

L’entreprise, qui commercialise déjà le vaccin Comirnaty contre la Covid-19, souhaite dépose sa demande d’autorisation à l’Agence américaine des médicaments (FDA) «dès que possible». Dans son communiqué, Pfizer affiche également son engagement à proposer des prix abordables, alignés aux revenus des pays.  Sans préciser, pour le moment, de montant.

A qui est destiné ce comprimé ?

Actuellement, le comprimé anti-Covid de Pfizer est seulement destiné aux personnes présentant un risque de formes graves du virus. Toutefois, l’entreprise mène deux autres essais cliniques. Le premier évalue l’efficacité du médicament dans une population ne présentant pas de risque accru de développer une forme grave. Le deuxième teste la capacité du traitement à réduire à titre préventif les risques d’infection chez l’entourage d’une personne ayant contracté le Covid.

8 Commentaires

  1. J’ai 80 ans, j’ai eu les 2 doses Pfizer depuis plus de 6 mois. Je devais avoir ma 3ème dose cette semaine mais j’ai été contrôlé positif au Covid (ainsi que ma conjointe). Mon médecin me dit que je n’ai pas besoin de la 3 éme dose.
    Question : mon passe sanitaire sera t’il mis à jour automatiquement ?
    Merci.

  2. « On vous dit tout… » Ce serait bien la première fois que l’on nous dit tout !!! Où cette folie va t’elle s’arrêter, c’est maintenant démontré aucun vaccin (qui d’ailleurs ne sont pas des vaccins) n’est efficace. La preuve, tous ces gens vaccinés qui attrapent le virus parce qu’ils se croient protégés et perdent de vue l’essentiel : la vigilance des gestes barrière… Sans parler des effets secondaires volontairement occultés, du pass sanitaire qui n’a aucune valeur dès l’instant où seules certaines catégories de personnes y sont contraintes, et enfin, combien cela coûte t’il à la sécu au final, etc, etc… ???

  3. Les complices des exactions de Pfizer ne sont ni plus ni moins que les gouvernements et les merdias (ce n’est pas un lapsus) qui en ont fait la promotion et continuent de le faire. Il est maintenant établie que le vaccin est très loin d’être aussi performant à ce que l’on nous avait annoncé. Il suffit de consulter les très nombreux témoignages sur ce sujet qui sont occultés par les principaux acteurs. Maintenant, on parle d’un comprimé. Le mensonge n’auea pas de limite tant qu’il y aura des gogos pour se faire manipuler.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici