Arrêt-maladie : ce qui va bientôt changer pour vous

12
Arrêt-maladie : ce qui va bientôt changer pour vous
Arrêt-maladie : ce qui va bientôt changer pour vous © Adobe stock

Trop de dépenses liées aux arrêts maladie. Le gouvernement prévoit de sévir contre la fraude et mieux encadrer les règles de l’arrêt-maladie. Qu’est-ce que cela va changer pour vous ?

8,8 milliards d’euros de déficit à la Sécu

Le déficit de la Sécurité sociale est estimé à 8,8 milliards d’euros pour 2023. Abyssal. Le gouvernement prévoit de rogner dans de nombreux postes de dépenses. Il envisage économie de 3,5 milliards d’euros sur les dépenses de l’Assurance maladie. Les règles vont changer pour l’arrêt-maladie.

Ce qui change pour les arrêts maladies

Jusqu’à présent, tout médecin généraliste en téléconsultation peut prescrire un arrêt maladie. Le gouvernement souhaite limiter à trois jours maximum un arrêt-maladie par téléconsultation excepté quand c’est le médecin traitant qui est en téléconsultation.

Suspendre vos indemnités journalières ?

Le gouvernement renforce les pouvoirs de contrôle de l’assurance maladie et des entreprises. En effet, le médecin contrôleur mandaté par l’employeur (appelé médecin agréé) aura la capacité de suspendre le versement des indemnités lorsqu’il estime l’arrêt maladie injustifié. D’autre part, le gouvernement veut discuter des conditions du versement de ces indemnités journalières.

Découvrez aussi :  Covid-19 : Que faire si l’on est positif ?

Le remboursement des transports sanitaires change

Le médecin peut vous prescrire un transport sanitaire léger (dit aussi VSL) pour le déplacement à une consultation ou à examen. Ce transport sanitaire est réservé aux personnes dont l’état de santé l’exige. Le gouvernement souhaite optimiser ces transports, en incitant les patients à partager leur trajet avec d’autres patients. En cas de refus, sans raison médicale valable, les patients devront faire l’avance de frais des coûts de ce transport. De plus, ils ne seront remboursés que sur la base du prix d’un transport partagé.

Aucun article à afficher

12 Commentaires

  1. en faite rien ne change pour les patients transportés. ils étaient déjà pris en charge avec d’autres personnes dans les taxis..
    cela va juste changer pour les chauffeurs de taxis qui jusqu’à présent facturait des prises en charge individuelle pour chaque personne présente dans son véhicule…

    • exact c est de l arnaque pure et dure constatée et dénoncée maintes fois, je suis parfaitement en phase avec cette mesure. Pour répondre à d’autres les passagers attendent dans le vsl que l’ambulancier ait déposé la personne c’est comme cela que ça se passe sur lannemezan…Rien de révolutionnaire…

  2. Comment ça va se passer pour les handicapés qui on besoin d’un aide jusqu’au bout : par exemple pour les aveugles qui ne peuvent se contenter d’être déposés à la porte d’un hôpital ? Mais qui ont besoin d’être amenés et récupères de suite après la porte de leur consultation ??? Il seront lâchés dans la nature en attendant le retour du VSL ? Encore un projet non réfléchi et fouillé jusqu’au bout …

    • mais bien sûûûûrrr! Les aveugles lâchés dans la nature! Tu es de quel pays, toi??? Parce qu’ici c’est la France, le pays des aides et assistanats! Alors les imbécilités on n’a pas besoin d’en lire!!

      • Voilà un commentaire irresponsable de quelqu’un n’ayant aucune perception d’un handicap! Déjà qu’un voyant se perd facilement dans un hôpital (public ou privé), imaginez donc un aveugle… Et parler d’imbécilité…ça couronne le tout.
        Mr PIB contentez-vous de rectifier l’orthographe déficiente de certains commentaires.

    • Vous faites partie de ces gens qu’il faut brosser dans le sens du poil, et plaindre et larmoyer sur eux et faire à leur place et leur dire comme ils sont beaux! Andouille!!!! (même si je n’ai pas voté et encore moins revoté pour lui!)

  3. Si toutes les feignasses votaient « socialiste », elles ne seraient vraiment pas nombreuses si l’on regarde le résultat du premier tour des dernières élections présidentielles : Anne Hidalgo, 1,75% des voix !!! Joke.

  4. Pierre,
    1)les transports sanitaires:
    la SS a été longue à réagir. Les transports sanitaires collectifs existent depuis des lustres et les entreprises qui le pratiquent ont toujours facturé plein pot le transport, ils n’ont jamais appliqué la défalcation tarifaire. La SS connaît très bien la pratique, elle a toujours fermé les yeux. elle est complice du système!
    2)les arrêts de maladie.
    les contrôles des médecins agréés ne servent à rien! Lors d’un contrôle à domicile, le patient était absent, théoriquement, il aurait du être sanctionné! Non, son médecin traitement la fait hospitalisé en psychiatrie le lendemain. le médecin contrôleur et le chef d’entreprise ont été désavoué. double pénalité pour le chef d’entreprise, il a du payer la visite a domicile du médecin agréé! Pour info le comportement de ce patient était connu sur la place de la commune!

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires