Sécurité sociale : les consultations et les médicaments bientôt moins bien remboursés ?

0
Sécurité sociale : les consultations et les médicaments bientôt moins bien remboursés ?
La franchise médicale des médicaments et de la consultation va augmenter © Adobe stock

Vous vous plaigniez des dépenses médicales ? Tenez-vous bien. Pour sauvegarder le trésor national, le gouvernement pourrait bientôt vous demander de mettre la main à la poche… en double ! Zoom sur ce que cela signifie pour le citoyen.

La franchise médicale : Qu’est-ce que c’est ?

Cette somme déduite des remboursements de l’Assurance Maladie sur les médicaments prescrits est à votre charge. Aujourd’hui, vous dépensez 50 centimes pour chaque boîte de médicament. Demain, ce sera peut-être 1 euro. Les soins d’infirmiers, orthophonistes et autres professions paramédicales, ainsi que les transports sanitaires, ne sont pas épargnés.

Tout le monde concerné ?

Heureusement non ! Si vous êtes :

  • enceinte
  • si vous avez moins de 18 ans
  • si vous bénéficiez de certaines aides

alors cette augmentation ne vous touchera pas. En revanche, des plafonds journaliers et annuels sont fixés, limitant les dépenses pour tous.

Découvrez aussi :  Suppression de 1700 postes à l'Assurance maladie

La surconsommation médicale en cause

Le gouvernement vise une double cible avec cette mesure. Économiser, d’accord, mais aussi mettre le doigt sur la surconsommation de médicaments des Français. La première ministre soulève un point essentiel : notre consommation d’antibiotiques. Mais attention, si autrefois la France carburait aux médicaments, elle a depuis fait des efforts, se rapprochant de la moyenne européenne.

L’avis des professionnels

Luc Duquesnel, à la tête de la CSMF, ne mâche pas ses mots : « C’est un coup de canif dans ce contrat social, de ce qu’est notre sécurité sociale ». Selon lui, cette mesure pourrait avoir des conséquences graves. Si les patients se soignent moins pour économiser, ils risquent d’aggraver leur état de santé à long terme.

Verdict ?

Les débats font rage. Si certains voient cette mesure comme une nécessité pour le bien-être économique du pays, d’autres y voient une menace pour la santé publique. Une chose est sûre : la santé des citoyens et de l’économie sont sur la balance. Reste à voir de quel côté elle penchera.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires