Don du corps à la science : comment cela se passe ?

5
Don du corps à la science : comment cela se passe ?
Un décret paru le 28 avril encadre davantage l'utilisation des corps données pour la science et les conditions de restitution à la famille. © Adobe stock

Suite au scandale de corps donnés à la science mais non utilisés ou laissés à l’abandon, de nouvelles règles encadrent le don du corps à la science. On fait le point.

Le scandale de corps abandonnés aux rats

Le scandale est né fin 2019, suite aux révélation du magazine L’Express. Il révélait que des corps donnés à la science à l’Université Paris-Descartes étaient inutilisés, abandonnés aux vers et aux rats. Ces révélations ont poussé le gouvernement à fermer le centre rattaché à l’université et à fixer des règles plus strictes pour protéger la dignité des défunts.

Respect du corps jusqu’à sa reconstitution à la famille

Le nouveau décret paru le 28 avril prévoit que les corps utilisés à des fins de recherche et d’enseignement soient restitués dans un délai maximum de 2 ans. Ensuite, les personnels assurent la meilleure restauration possible du corps avant les opérations funéraires ou la restitution du corps ou des cendres. Ce choix de restitution du corps (ou de cendres) revient à la personne qui souhaite faire le don de son corps.

Gratuité du don et du transport

Le don de son corps à la science est gratuit. «Aucun paiement ne peut être alloué à la personne qui consent au don de son corps après son décès», précise le décret. Quant au transport du corps jusqu’au centre de recherche, il est désormais gratuit. Ce qui semble une évidence mais jusqu’à présent c’étaient aux familles d’assumer cette charge financière. En revanche, la restitution du corps ou des cendres se fait aux frais de famille.

Aucun article à afficher

5 Commentaires

  1. la question se pose: les scientifiques ont-ils vraiment besoin de corps humains pour leurs recherches ou les cours ? et si oui, la conservation de ces corps doit être contrôlée! enfin, la restitution devrait être gratuite ,étant donné l’importance du don de corps pour la famille et le défunt !

  2. Il est évident qu’après les derniers scandales des corps laissés à l’abandon, à Paris, je ne donnerai pas mon corps à la science ! C’est prendre les gens pour des cobbayes ! J’ai vu chez un ami etudiant en medecine, à l’époque, que celui ci se servait d’un crane humain et d’une main, pour ecraser ses megots !

  3. Bonjour,
    Entièrement d’accord, le corps doit être restitué gratuitement à la famille
    2 ans c’est trop long le corps doit être dans un drôle d’état de décomposition
    Prenez ce que vous avez besoin et le redonner aussitôt à la famille
    moi,qui devait faire don de mes organes, je me pose des questions et ça fait peur!!!

  4. moi,chirurgien retraité,je me dis que quand on est mort,le corps a perdu son identité
    personnellement,porteur d’une endofibrose arterielle de l’iliaque primitive
    qui a été stentée il y a 20 ans, pour « la science » il serait utile d’en connaitre l’evolution
    porteur par ailleurs d’une prothese totale de hanche qui en course a pied a parcourue plus d’un tour du monde (40 000km),examiner au CRITT l’usure et l’aspect de cette prothese
    serait source d’enseignement
    avis tout personnel

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici

Articles Similaires