Fromage au lait cru : risque d’encéphalite à tiques

0
Fromage au lait cru : risque d’encéphalite à tiques
43 personnes ont été contaminées par des formages au lait cru de chèvre. © Adobe stock

Les chercheurs viennent de faire le lien entre la consommation d’un fromage au lait cru et des encéphalites à tiques. C’est l’Agence nationale de sécurité sanitaire qui a mené l’enquête.

Première infection alimentaire de ce genre

Lors du premier confinement, au printemps 2020, 43 habitants de l’Ain étaient atteints d’une encéphalite à tiques. C’est une inflammation du cerveau. C’est la première infection par voie alimentaire connue en France, constate l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

De la chèvre au fromage

Une enquête a démontré que tous les fromages provenaient de la même exploitation. Un quart des chèvres présentaient des anticorps contre l’encéphalite à tiques. Ces anticorps étaient une preuve que les animaux avaient déjà été exposés au virus. Celui-ci est passé dans leur lait puis à l’humain. En effet, «le virus a été détecté dans le lait de trois» chèvres.

Des maux de tête aux convulsions

Dans la plupart des cas, les symptômes sont : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires. Toutefois, «chez 20 à 30% des malades,[il y a] des symptômes dus à une atteinte du système nerveux central», explique Santé publique France.  Ces symptômes, ce sont : des tremblements, des troubles du comportement et de la vigilance et des convulsions.
La consommation de produits au lait cru est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants.

Source : Communiqué de presse de l’Anses, 4 octobre 2022.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici