Vous ne dormez pas assez ? Le risque de maladies chroniques augmente de 20 à 40 %

0
Vous ne dormez pas assez ? Le risque de maladies chroniques augmente de 20 à 40 %
L'étude franco-britannique a suivi le sommeil de 7.000 personnes de plus de 50 ans pendant 35 ans. © Adobe stock

Une nouvelle étude franco-britannique fait le lien entre le manque de sommeil et le risque de maladies chroniques. Êtes-vous concerné ?

 Des petites nuits mauvaises pour la santé

Si vous dormez peu, 5 heures ou moins par nuit, le risque de développer une maladie chronique augmente. Ce sont les résultats d’une étude menée par l’Inserm, Université Paris Cité et l’University College London. Les chercheurs ont examiné « comment la durée du sommeil à 50, 60 et 70 ans est associée à l’évolution des maladies chroniques au cours du vieillissement. Un manque de sommeil accroit le risque de développer une première maladie chronique de 20% et plusieurs maladies chroniques de 20 à 40%.

Quelles sont ces maladies chroniques ?

Les scientifiques franco-britanniques ont pointé 13 maladies sont les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les maladies des reins et du foie, le diabète, les troubles neurologiques et le risque dépressif. Ils ont analysé les données d’un panel de 7.000 Britanniques pendant 35 ans.

Quel lien entre manque de sommeil et maladies ?

Le sommeil est essentiel dans la récupération physique, la restauration de l’énergie, les sécrétions d’hormones ou encore l’élimination de déchets et toxines dans l’organisme. Le sommeil «régule en effet plusieurs fonctions dont l’humeur, la cognition, le métabolisme ou encore l’immunité», rappellent les chercheurs.

Les Français ont perdu 1h de sommeil

«Même quand on vieillit, dormir suffisamment est donc tout aussi nécessaire que de manger quand on a faim», souligne Séverine Sabia. Elle est chercheuse Inserm et première auteure de l’étude. Les Français ont perdu en moyenne entre une heure et une heure et demi de sommeil en 50 ans. Un manque de sommeil qui ne touche pas seulement les ados.

Source : De courtes nuits de sommeil dès 50 ans augmenteraient le risque de développer plusieurs maladies chroniques, Inserm.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici