31 mamans blogueuse révèlent le conseil qu’elles auraient aimé recevoir avant la naissance de leurs enfants.

0
31 mamans blogueuse révèlent le conseil qu’elles auraient aimé recevoir avant la naissance de leurs enfants.

L’arrivée d’un enfant est une étape de la vie importante, c’est un évènement merveilleux et unique qui bouleverse la vie des futurs parents. S’y préparer est donc primordial, que ce soit pour le jour de la naissance ou pour l’après.

En effet, il y a tellement de choses à faire face comme la préparation de la valise le jour j, la chambre du bébé, se préparer pour les nuits et trouver le temps de penser à soi !

Si vous aussi vous cherchez à savoir les diverses astuces et conseils pour que la naissance de votre enfant et le post partum se passe au mieux possible alors vous êtes au bon endroit.

Nous avons pour cela décidé de contacter des mamans, expertes de par leur profession ou qui aiment partager leurs expériences afin de recueillir leurs témoignages.

Puisque rien ne remplace l’expérience faite, nous avons posé à ces mamans la question suivante :

« Quel est le conseil que vous auriez souhaité avoir avant la naissance de votre première enfant ? »

Aussi diverses qu’elles soient, nous sommes sûrs qu’il y aura plusieurs réponses que vous appliquerez et que vous garderez en mémoire.

Les témoignages sont classés dans l’ordre reçu.

Amanda et Sophie ( deux fois maman ) | Céline / ( Blog de mère ) | Jaime / ( Je suis une maman) | Isabelle / (E-zabel) | Emilie / ( Mamanmi ) | Camille/( Camille G ) | Lalie / (Madame Floutch) | Élodie / ( Le petit monde d’Élodie) | Sixtine/ (ma petite organisation) | Maud / ( Motsdmaman ) | Céline et Sophie / ( Copines mamans et femmes très actives ) | Nadège / ( Un amour au naturel) | Fanny / ( Bulle de doula ) | Clémence / ( Clémence Fillot) | Manuela / ( Poulette blog ) | Julie / ( Very-july ) | Amélie / ( Famille Epanouie ) | Nora / ( Nature, Bien-Être et Moi ) | Marine, ( Mint and paper ) | Louise / ( Akna ) | Claire / ( En cabine les copines ) | Sheily/ ( Paris Maman et moi ) | Alexandra / ( Blog des Parents ) | Flo / ( À l’Ouest rien de nouveau ) | Maman chou | Vanessa / ( Only brightness blog ) | Élodie / ( Elofancy ) | Virginie / ( Ne le dites à personne ) | Maman locaaa | Anaïs/ Maman Loutre

Amanda et Sophie / deux fois maman

Nous commençons avec Amanda et Sophie, deux mamans vivant en Bretagne et en Corrèze qui ont créé leur blog Deux fois mamans il y a plusieurs années et qui partagent leur vie avec leurs 5 enfants.

Leurs réponses :
“- Lors du premier mois de vie de l’enfant, toujours prendre les feuillets marron chez le pédiatre ou le généraliste pour se faire rembourser, en effet pendant un moment l’enfant n’existe pas à la sécurité sociale. Si vous présentez votre carte vitale pour enregistrer le mouvement et que vous payez, l’argent est perdu, car l’enregistrement est en échec.

– Bien alterner durant le sommeil le côté de la tête du bébé dès les premiers jours, y faire attention toujours, avoir un cale-tête. Aucun conseil à ce sujet n’est donné aux parents avant que le mal ne soit fait… C’est assez triste de voir les parents inquiets et parfois obligés de mettre des casques à leurs enfants pour rétablir cela.

– Si un bébé a une petite goutte de lait au réveil au coin des lèvres, cela veut dire qu’il a un reflux gastrique moyen que l’on peut louper et qui peut être à l’origine de son mal-être, de ses pleurs, de sa mauvaise humeur…

– Un frein de langue trop court à la naissance doit être bien coupé et suffisamment, pour son confort de tétée, mais aussi pour la suite. Ma fille a actuellement le frein qui n’a pas été assez coupée, du coup elle va devoir repasser en chirurgie dès que ce sera envisageable, elle ne peut pas bien tirer la langue, certains « S » sont mal prononcés et elle en complexe, mais également et malheureusement elle aura déjà des séquelles pour des malpositions dentaire à cause de cela…elle a 7 ans.”

Concernant la période avant accouchement :

– La montée de lait est douloureuse et sincèrement inévitable, il faut bien prévoir les homéopathies nécessaires surtout si la maman ne souhaite pas allaiter. (Car ils ont retiré les cachets qui fonctionnaient bien utilisés pour cela donc cela a été compliqué ensuite, à vérifier car en 2014 c’était mal géré, en 2012 j’ai pu avoir accès à ce cachet automatiquement à l’hôpital).

– Pensez toujours à avoir des moufles et des habits chauds car certains bébés perdent en degrés les premiers jours et on besoin de beaucoup de chaleur.

– Les douleurs d’épisiotomie dure 2 à 3 semaines, se munir d’un coussin pour le premier mois et penser à emporter des garnitures longues, des culottes filets jetable. Les hôpitaux ne fournissent pas assez.

– Enfin dernier point, accoucher est douloureux ce n’est pas une partie de plaisir, se préparer mentalement en discutant avec de multiples mamans déjà passées par là à vivre cette douleur, car on peut en rester traumatisé une bonne année. »

Leur Instagram : @deuxfoismamanleblog

Céline / Blog de mère

Céline est mère de 3 enfants, elle raconte et partage sa vie de maman avec ses 3 enfants sur blogdemere. Ou elle partage très régulièrement des articles. Elle a également une section témoignages : vos histoires de parentalités, vous pouvez la contacter pour témoigner si vous le souhaitez.

Sa réponse :
“Je dirais que j’aurais aimé qu’on me dise que j’avais le droit de me tromper, de changer d’avis et me sentir perdue. Qu’il fallait que je me fasse confiance, mais aussi que j’ose demander de l’aide quand j’en ressentais le besoin.”

Son Instagram: @blogdemere

Jaime / Je suis une maman

Jaime est la maman créatrice du site je suis une maman site qui regroupe des articles sur la maternité, la vie de femme, des trucs et astuces et tant d’autres et qui a la particularité d’être écrit aussi par beaucoup de collaboratrices, d’autres mamans qui font partie de la team J !

Sa réponse :
“Personnellement, j’aurais aimé mieux comprendre la fameuse phrase « profites-en, car ça passe vite ». C’est SI vrai. Je dirais aussi l’importance de s’écouter et que c’est OK de demander de l’aide quand et si on se sent dépassé. La maternité, c’est un cadeau inestimable. Mais c’est aussi une aventure avec des hauts et des bas. Comme ils disent, ça prend un village pour élever un enfant. Demander de l’aide, demander conseil – ça ne fait pas de nous un mauvais parent. Au contraire, ça démontre qu’on est humain, imparfait et prêt à apprendre afin d’être la meilleure version de nous-même pour notre enfant.”

Son Facebook : jesuisunemaman

Isabelle / E-zabel

Mère de 2 enfants, Isabelle, parisienne et consultante en marketing d’influence, nous partagent depuis 2008 ses péripéties de mère sur e-zabel , à travers des récits qui touchent le voyage, l’éducation ou encore le bien-être.

Sa réponse :
« Ne pas s’oublier, oser s’occuper de soi, car un bébé a surtout besoin d’une maman bien dans sa tête et bien dans sa peau. Et puis… ne pas oublier dans les moments/cycles difficiles que ça prend fin. Promis. C’est dur, mais ça s’arrête à un moment. »

Son Instagram: @mamanparisezabel

Emilie / Mamanmi

Maman de 3 enfants, passionné par la nature, les chevaux et son travail de tatoueuse, elle partage sa vie sur son blog Mamanmi ou elle raconte son quotidien, ses recettes de cuisines, lectures, et de plein d’autres sujets de la vie.

Sa réponse :
“Pour mon 1er enfant, j’avais 23 ans, et j’aurais aimé qu’on me conseille de profiter pleinement de mon bébé, de ne pas me soucier des choses futiles (ménage, repassage, …) et de prendre vraiment soin de moi ! ”

Son Instagram: @mamanmiblog

Camille/ Camille G

Cette maman social média manager écrit depuis 2009, mais pas que ! En effet au-delà de partager sa vie de mère et de femme, Camille notre enquêtrice blonde aime aussi parler de sujets d’actualité et fouiner en faisant ses propres recherches sur son site Camilleg. Une véritable maman enquêtrice !

Sa réponse:
“ J’aurais aimé qu’on me dise que les professionnels de santé ne sont pas assez formés au sujet de l’allaitement, sauf s’ils ont effectué des formations dédiées à ce sujet, chose rare en France. Mais également au sujet de l’alimentation pour les bébés. Je recommande de voir des consultants en lactation et des nutritionnistes pédiatriques.”

Son Instagram: @camillegblog

Un bébé mange avec l'aide d'une nutritionniste
Les nutritionnistes en pédiatrie sont importants pour savoir comment bien allaiter

Lalie / Madame Floutch

Madame Floutch. En voilà un curieux nom, mystérieux. Derrière ce pseudo se cache Lalie, une véritable Maman de 3 enfants et qui écrit sur Maman floutch , de la vie de mère et de famille avec sa petite tribu, la famille Floutch.

Sa réponse :
“ De ne pas écouter les autres et de s’écouter soi ! De dire « oui oui » a tous les conseils et rentrer chez soi faire le tri et se dire que c’est nous les parents et c’est nous qui connaissons le mieux notre bébé.”

Son Instagram : @madamefloutch

Élodie / Le petit monde d’Élodie

Maman d’une petite fille nommée Izia, cette web designer et Community manageur, nous parle de ses voyages, de sa fille, de shopping, et de tant d’autres choses. En somme de tout son univers sur Le petit monde d’Elodie.

Sa réponse :
“Prendre du temps pour soi. Et continuer suite à la naissance de bébé de s’octroyer des pauses rien que pour soi (des « me » time). Cela n’est pas évident, d’où le fait d’insister sur ce point, me semble-t-il. Dormir avant l’arrivée de bébé, se faire masser, aller marcher, nager… Et profiter à 100% lorsque l’on est avec son bébé ! »

Son Instagram : @lepetitmondedelodie

Prendre du temp pour soi pendant la grossesse
Beaucoup de conseils reviennent pour dire qu’il faut prendre du temps pour soi

Sixtine / ma petite organisation

Mère de 4 enfants, cette designer graphique, nous raconte son quotidien et nous livre plein d’astuces. Elle est notamment une experte de l’organisation pour allier vie de famille et professionnel, elle en parle d’ailleurs et propose de quoi vous aider sur son site Ma petite organisation.

Sa réponse :
“Écoute-toi. Accueille tous les conseils que l’on te donne puis fais le tri. Toi seule sait ce qui est bon. Fais confiance à ton instinct sans fermer la porte aux conseils. L’un d’entre eux pourrait t’être utile. C’est court, mais vraiment ce que j’aurais aimé qu’on me dise ! »

Son Instagram : @mapetiteorganisation

Maud / motsdmaman

Pas facile d’être la seule femme à la maison ! Maud à 2 garçons, elle partage à travers son blog ses récits de vie de maman et de femme. Elle réalise aussi des tests de mode pour femmes et des tests sur les jouets, livres et tout ce qui touche plus généralement aux enfants sur motsdmaman.

Sa réponse :
« Cajole ton bébé autant que tu le souhaites, si tu en as besoin, c’est qu’il en a besoin également… »

Son Instagram: @motsdmaman

Celine et Sophie / Copines mamans et femmes très actives

Ces deux mamans copines dans la vie, ont décidé un jour de monter leur blog pour parler de déco, de lifestyle, voyages. Elles sont devenues ensuite toutes les deux mamans et ont évolué ensemble en tant que maman. Aujourd’hui elles vous racontent toutes leurs aventures sur Copines mamans et femmes très actives.

Leurs réponses :
“Nos amis, notre famille et le corps médical nous avaient préparés mentalement à la douleur de l’accouchement, aux complications éventuelles, à la fatigue des jours qui suivent, à savoir lâcher prise une fois bébé là, au bouleversement de notre vie, bref au fait que nous ne serions pas des parents parfaits parce que cela n’existe pas.
Ce à quoi nous n’étions pas préparés, c’est l’angoisse et le stress que peut générer la venue au monde de son enfant et l’amour inconditionnel qu’on lui porte.
La maternité est source de joie et de bonheur incommensurable, nous le savons et nous aimons nos enfants plus que tout et c’est ce à quoi on ne pense pas forcément avant sa venue au monde…
Une fois là, on aimerait le protéger de tout, tout le temps et à n’importe quel prix. Ce n’est malheureusement pas possible et il faut savoir faire preuve de résilience et accepter ce que l’on ne peut contrôler. C’est d’autant plus vrai en ce qui nous concerne car nos enfants sont « différents ». ”

Leur Instagram : @copines_mamans

Nadège / Un amour au quotidien

Maman de 2 enfants et infirmière puéricultrice, Nadège s’est aussi formé dans les techniques de bien-être, ce qui lui permet d’accompagner les parents et enfants. Cette véritable experte vous accompagne sur Un amour au naturel afin de vous aider dans l’éducation de votre enfant.

Sa réponse :
« Devenir parent est un grand chamboulement dans la vie, dans son quotidien. Tu te sentiras peut-être perdue parfois, ou encore pas à la hauteur.
Mais sache qu’il n’y a pas de parent parfait. Sache que tu fais de ton mieux et que c’est tout ce qui compte pour ton enfant.
La fatigue sera sûrement présente et c’est normal. Essaye de t’entourer de personnes de confiance et bienveillantes à ton égard.
Tu ressentiras peut-être parfois des phobies d’impulsion, là aussi c’est très courant.
Alors si un jour tu doutes, garde en tête que tu n’es pas seule et que tu es le meilleur parent pour ton enfant. »

Son Instagram: @unamournaturel

Fanny / Bulle de doula

Fanny est une Maman de 2 enfants, cette ancienne infirmière est blogueuse depuis 2011 et elle écrit sur la famille, la culture et d’autres sujets. Passionnée de périnatalité, elle s’est reconverti en tant que Doula. Si le domaine des Doula vous intéresse alors n’hésitez pas à aller sur son site Bulle de doula.

Sa réponse:
“ Je trouve qu’il y a encore pas mal de tabou, de mythes sur la réalité de la parentalité. Les futurs parents doivent savoir que devenir parent va leur changer la vie, grâce à l’arrivée de ce petit être dans leur famille. Mais qu’il y aura aussi des moments déroutants, des doutes, des peurs, de la fatigue accumulée, beaucoup de questionnements car oui, on cherche toujours à faire au mieux sans trouver une solution magique à chaque fois. On avance en tâtonnant, on apprend de ses erreurs, on se fait sa propre vision des choses. Surtout se faire confiance, ne pas écouter tous les conseils et se fier à ce qui nous semble le plus logique, ce qui vous parle le plus ❤ ”

Son Instagram : @bulle.de.doula

Femme enceinte en train de faire un exercice avec une doula
Une femme enceinte pratiquant un exercice avec une doula

Clémence / Clemence fillot

Clémence est une experte de la naturopathie et de la périnatalité, sur son site Clemence Fillot. Elle parle des liens entre la naturopathie et l’enfant, l’accouchement ou encore le post partum. Des sujets peu connus et pourtant importants et qui sont à explorer.

Sa réponse:
“Préparer la période post-partum avec un accompagnant dans ce domaine.
En effet, au cours de la grossesse, on parle beaucoup de la grossesse et de l’accouchement, puis à la maternité on nous accompagne dans les soins du bébé.
En revanche, les jeunes mamans ne sont presque pas préparées à l’après les concernant.
Entre bouleversement psychologique (matrescence) et physique (conséquences de la grossesse et de l’accouchement), nous sommes vite perdues et seules.
Étant moi-même naturopathe spécialisée en périnatalité, lors des accompagnements de grossesse de mes clientes, je propose toujours un RDV pour préparer le post-partum au mieux, car l’alimentation, la micro nutrition, les plantes, etc…, peuvent aider à mieux surmonter cette période.”

Son Instagram : @clemencefillot.naturopathe

La naturopathie et la grossesse
La naturopathie est une pratique à visée thérapeutique qui prétend équilibrer le fonctionnement de l’organisme par des moyens vus comme naturels

Manuela / Pouletteblog

Manuela a commencé son aventure comme blogueuse mode, elle a ensuite évolué et depuis , partage aussi son quotidien et ces astuces de mère. Cette maman technophile toujours à la page est également une entrepreneuse connue pour ses poulettes party, évènement réunissant blogueuse et marques. Vous pouvez la retrouver sur Poulette blog .

Sa réponse:
« Conseil 1 : ne pas écouter les autres
À partir du moment où notre grossesse est officielle, la planète entière se permet d’avoir un avis.
Sur la grossesse, sur notre hygiène de vie, le choix du prénom, la décoration de la chambre, l’allaitement ou non, le type de garde, l’éducation future…
TOUT est sujet à jugement et discussion même si on ne demande rien.
Le conseil le plus précieux que j’aurai à donner est de faire abstraction de tout.
L’essentiel est d’écouter son cœur et son intuition de maman.

Conseil 2 : prendre soin de soi
Finalement il complète le premier conseil 😉
Pendant la grossesse, j’ai voulu faire plein de choses et je courrai partout.
Et résultat je n’ai profité de rien : à trop en faire, je me suis fracturé la cheville à 7 mois de grossesse et j’ai terminé plâtrée et alitée.
Si j’avais su…
J’aurai profité de ce moment pour prendre soin de moi, me mettre en mode cocooning pour fabriquer mon petit bonhomme, me faire des souvenirs, prévoir une jolie décoration pour la chambre…
Et faire des siestes !!!
Et une fois l’arrivée du bébé, continuer sur sa lancée mais à deux : faire des siestes, être à l’écoute de soi et profiter de ces moments qui passent beaucoup trop vite. »

Son Instagram: @poulettenela

Julie / Very-july

Originaire du sud de la France, Julie est une blogueuse passionnée de Maquillage, elle partage depuis 2015 ses coups de cœur make-up et beauté. Evidemment elle est aussi maman, de deux enfants et partage aussi ses aventures en famille et de maman sur son blog Very July .

Sa réponse:
“Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide quand on se sent fatiguée ou dépassée par bébé. C’est un conseil que l’on n’accepte en général pas des proches et des amis et pourtant il est plus qu’essentiel; Et cela que ce soit le premier ou le deuxième enfant, peu importe. Il est important de pouvoir souffler, se recentrer sur soi-même, cela ne fait pas de nous de mauvaises mères bien au contraire, cela fait de nous des mères responsables.”

Son Instagram: @veryjuly

Amélie / Famille Epanouie

Amélie est maman de 3 enfants, avec son mari Fabien ils ont créé Famille epanouie et y racontent leurs aventures. Ensemble ils ont décidé d’aider des parents et partagent beaucoup de contenu autour de la parentalité positive. Une éducation différente mais qui tend à gagner en succès. Peut-être grâce à ses résultats disons… Positifs?

Sa réponse :
“L’enfant qui arrive dans votre foyer change votre vie. Tout le temps que vous pouviez prendre pour vous va se retrouver consacré à ce petit bébé dont les besoins sont infinis.
Ne résistez pas, parce que plus vous résisterez, plus ça sera difficile à vivre.
Acceptez pleinement que ce bébé a fondamentalement besoin de vous, de vos bras et de la chaleur de votre corps.

Le meilleur investissement que vous puissiez faire est un moyen de portage physiologique. C’est comme ca que j’ai pu continuer à faire tout ce que j’avais à faire tout en ayant mon bébé lové contre moi. C’est dans le porte bébé qu’il faisait la sieste (et non dans son lit, comme l’auraient tant aimé mes proches…), c’est dans le porte bébé qu’il se consolait, c’est dans le porte bébé qu’il rigolait… et pendant ce temps-là je pouvais préparer à manger, travailler, puis m’occuper des ainés lorsque mes autres enfants sont nés.
Le porte-bébé fut ma solution miracle à énormément de problématiques quotidienne.
J’ai appris à gérer mon quotidien avec mon bébé sur moi.
Je ne regrette jamais d’avoir agit ainsi envers et contre tous, parce qu’aujourd’hui, je vis avec l’empreinte de leurs cœurs sur le mien.”

Leur Instagram : @famille_epanouie

Nora / Nature, Bien-Être et Moi

Nora est une naturopathe aguerri, passionnée par le sujet depuis toute petite, elle s’est reconvertit en naturopathe et à créer son blog Nature bien être et moi ou elle parle bien évidemment de naturopathie mais pas que ! Elle aborde divers autres sujets comme la périnatalité, ou encore ses recettes healthy. Elle propose aussi des ateliers et accompagne les personnes désireuses de s’accaparer ses services de naturopathe.

Sa réponse:
“C’est vraiment un sujet très important et très intéressant. Même si je suis formée j’aurais aimé qu’on me dise qu’il faut prendre un jour après l’autre, qu’une journée peut être parfaite avec un nouveau né et le lendemain difficile, que laisser son enfant pleurer dans son lit pour souffler un moment ce n’est pas grave puisqu’il est en sécurité. Le maître mot du post partum c’est le repos. Le manque de sommeil est une torture et que chaque petit moment de sommeil grappillé est super important.

En fait j’aurais aimé avoir un peu plus de vrais conseils et beaucoup moins d’injonctions.”

Son Instagram: @naturebienetreetmoi

Marine, Mintandpaper

Marine est une jeune maman lilloise, photographe professionnelle mariage et naissance. Autant vous dire que la maternité ça la connaît ! Elle partage sur son blog Mint and paper beaucoup de DIY, elle parle de déco et de son quotidien de mère, de femme ou encore de ses humeurs.

Sa réponse:
“ De n’écouter que soi, d’en prendre et d’en laisser. Et surtout de ne pas avoir honte d’avoir une maison désorganisée et de passer ses journées en pyjama. On a le droit d’être fatiguée, de pleurer, de douter, de vouloir être seule, de se reposer, de crier aussi et surtout de dire non aux visites à la maternité ou à la maison. Bref, futures mamans et futurs papas : prenez soin de vous et de l’autre ! N’oubliez pas votre couple, n’oubliez pas que vous pouvez dire stop quand ça ne va pas, n’oubliez pas non plus que vous pouvez demander de l’aide extérieure. Mais surtout faites vous confiance ! ”

Son Instagram: @0paline

Louise / Akna

Louise est une maman passionnée qui a eu des débuts difficiles. En effet après un burn out au 7eme mois de sa grossesse et donc une fin de grossesse difficile, elle a décidé de parler de son expérience sur Akna mood ou elle cherche à sensibiliser à l’importance du bien-être pendant et après la grossesse.

Sa réponse:
“ Le conseil que je pourrais donner, c’est de se constituer une petite liste de personnes à contacter en cas de besoin. D’une part, une liste de pro de santé et/ou du bien-être au cas où une ou plusieurs problématiques seraient rencontrées (ex: pédiatre, consultante en lactation, ostéopathe,…). Quand on est dans le jus, après la naissance, on a moins le temps de trouver quelqu’un de confiance et à l’écoute. Et d’autre part, savoir aussi vers quel proche se tourner, si nous avons besoin de nous confier ou pour solliciter de l’aide. Des proches dont on sait qu’ils seront bienveillants et sans jugement.

C’est personnellement ce qui m’a permis de surmonter les difficultés rencontrées lors de mon post-partum.

Et deuxième conseil, si je peux me permettre, c’est de dire que si les pleurs de son enfant nous exaspèrent, nous mettent à bout : le « réflexe » à avoir est de placer bébé en sécurité et de s’éloigner de lui pour pouvoir prendre le temps de nous apaiser (5 min, 10 min même s’il le faut). Et d’ensuite seulement, de retourner le voir si personne n’a pu prendre le relai. C’est un conseil que j’ai donné à plusieurs reprises, notamment pour de la prévention syndrome bébé secoué, et qui a aidé de nombreux parents (déculpabilisation notamment). ”

Son Instagram : @akna.mood

Claire / En cabine les copines

Claire est une blogueuse lifestyle et beauté passionnée depuis 2013 .Cette maman vous partage sa vie entre ses coups de cœur, ses animaux, ses hobbies et sa famille sur En cabine les copines. Elle est aussi énormément présente sur YouTube plateforme qu’elle apprécie grandement.

Sa réponse :
“Mon conseil aux futurs parents, c’est de profiter de leur vie de couple car après tout est différent et c’est aussi un deuil.
Evidemment, je ne dis pas que c’est moins bien mais quand on est des parents on a moins de temps pour son couple.
De profiter des neuf mois pour s’aimer encore plus fort.
Enfin de ne pas écouter les avis, les conseils des gens qui parfois sont maladroits, voire déplacer.
D’écouter sa petite voix intérieure et de se faire confiance.”

Son Instagram: @encabinelescopines

Sheily / Paris Maman et moi

Sheily est une maman blogueuse depuis 2007. Cette autrice qui se décrit comme une bobo parisienne, vous fait découvrir la capitale à travers ses coups de cœurs et explorations. Elle vous parle aussi ses chroniques sur Paris Maman et moi. Qui sait, avec un peu de chance vous pourriez la croiser au détour d’une ruelle à Paris !

Sa réponse :
“J’ai eu la chance d’être très entourée à l’époque de ma première (et unique) grossesse, donc très bien informée sur 98% des interrogations que je pouvais avoir.
Il y a cependant un point sur lequel je n’avais pas été alerté : les premiers jours d’allaitement sont douloureux pour la majorité des femmes, et ce n’est qu’au fil des tétées que cette douleur diminue, puis disparaît totalement.
Je me suis crue anormale et pas faite pour l’allaitement.
Heureusement en quittant la maternité, la sage-femme qui me suivait m’a expliqué que ces douleurs étaient la norme !
Et c’est ainsi que j’ai pu allaiter mon fils 6 mois, alors que j’ai failli arrêter au bout de 4 jours.”

Son Instagram: @sheilyparisienne

Femme ayant mal pendant l'allaitement
L’allaitement entraine souvent des douleurs qui sont en réalité normal.

Alexandra / Blog des Parents

Alexandra est une maman blogueuse à la pointe de la technologie, cette webmarketeuse est sur le Web depuis 2005. C’est tout naturellement qu’a la naissance de son second enfant cette Maman est donc ouvert son blog pour parler de sa vie et expériences de maman avec son époux. Ce qui nous donne le jolie Blog des parents.

Sa réponse :
“ Lâcher prise…Et surtout, profitez de chaque instant !

La venue d’un enfant est un moment unique dans la vie des parents. Il apporte son lot de bonheur, magie et tendresse, mais aussi des moments de doutes…. Alors arrêtez de vous tracasser et de lire des articles remplis de conseils génériques, faites tout simplement ce qui vous plaît !
Et surtout, sachez que rien n’est parfait car la perfection n’existe pas dans la vraie vie ! Vous n’êtes pas obligé de faire comme tout le monde: avoir une poussette Yoyo, avoir un baby Cook, une écharpe de portage,…
Ne participez aux «tendances » que si ça vous plaît et vous tente réellement ! Chaque femme, future maman est unique !”

Son Instagram: @ctout_alexandra

Flo / À l’Ouest rien de nouveau

Flo est une journaliste et rédactrice web, passionnée avec son mari Rémi par les voyages, ils en ont entrepris plusieurs, et depuis peu avec leurs enfants. Vous pouvez suivre leur périple de parents à travers le grand nord américain par exemple sur A l’Ouest rien de nouveau.

Sa réponse :
« Je me suis beaucoup préparée en amont même de ma première grossesse, je me suis renseignée pendant des années sur la grossesse et la parentalité afin de savoir ce qui m’attendait. Je m’attendais à ce que le post-partum soit très dur, à ne pas dormir, et finalement la réalité a été encore plus difficile que ce que j’imaginais. Ma fille aînée a souffert d’un reflux interne sévère pendant 2 ans, elle a passé les premiers mois de sa vie à hurler et se réveillait une dizaine de fois par nuit jusqu’à plus d’un an. Je crois que ce que j’aurais voulu savoir c’est que rien ne peut préparer à l’expérience de la parentalité, on a beau lire et se renseigner, chaque parentalité est unique et peut nous surprendre, positivement comme négativement. Futur parent, sachez que vous mettez un pied dans un nouvel univers qui risque bien de vous bouleverser à bien des niveaux, mais dans les moments difficiles souvenez-vous que tout finit par passer ! »

Son Instagram : @flogeneuf

Maman chou

Maman de 2 enfants, Maman chou a créé son blog autour de ses passions de la mode, de la déco et de sa petite famille. Passionnée de jouets et de jeux vidéos, vous pouvez retrouver sur son blog Maman chou des revues de tests de jouets pour enfants, mais aussi en lien avec la puériculture et la vie de tous les jours.
Pratique quand on est à court d’idées !

Sa réponse :
« Avant l’arrivée de mon premier bébé en 2012, j’ai reçu des conseils de la part de tout le monde. Il faut faire ceci, il faut faire cela… Mais à aucun moment personne ne m’a parlé du post-partum. Il y a pourtant tant de conseils à donner à ce sujet et tellement de tabous à faire tomber.
Je n’ai reçu aucune information à propos de l’épisiotomie et comment bien vivre avec les premières semaines. Je n’étais même pas préparée à cette éventualité et à toutes les difficultés qui viennent avec : la gestion de la douleur, la peur d’aller aux toilettes (qui ajoute encore d’autres douleurs), les soins de l’épisiotomie et la reprise d’une intimité.
Le conseil indispensable pour gérer cette partie du post-partum qu’il aurait fallu avoir à ce moment-là : avoir des suppositoires de glycérine “au cas où”. »

Son Instagram : @mamanchou83

Vanessa.ihtm /Only brightness blog

Vanessa est une rédactrice web passionnée par l’écriture, anciennement blogueuse sous le pseudonyme Only Brightness. Elle a depuis relancé son blog sous la thématique principal voyage et découvertes. Elle partage aussi des articles à destination d’un public passionné par le blogging et les réseaux sociaux, ainsi que sa vie de maman avec sa petite fille.

Sa réponse:
“J’aurais souhaité que l’on me parle plus des petits tracas de bébé.
De ses maux de ventre, dès la naissance, par exemple.
Heureusement, je me suis immédiatement intéressée à l’homéopathie et j’ai pu soulager ma fille. Ça fonctionne très bien, que ce soit pour les poussées dentaires ou pour faciliter l’endormissement.
J’aurais également voulu qu’on me conseille sur le coucher.
Non pas le rituel du coucher, mais plutôt qu’il est préférable d’alterner pour que le bébé n’ait pas un torticolis ou le crâne qui s’aplatit d’un côté (car toujours couchée dans le même sens).
Cela nous aurait évité des soucis et des séances de kiné ! 🙂
Concernant la maman et le post-partum, il y a plusieurs choses que j’aurais souhaité savoir avant. Mais ça, c’est encore un autre sujet. ”

Son Instagram: @vanessa.ihtm

Elodie / Elofancy

ELodie est une blogueuse rennaise d’adoption comme elle dirait, elle a commencé par parler sur son blog de voyage, de ses looks, et de ses bons plans à Rennes, avant d’évoluer et de parler aussi de sa vie de maman. Vous pouvez vraiment lire et apprendre de tout auprès de cette maman curieuse sur elofancy .

Sa réponse : « Il faut se faire confiance. Il faut écouter son instinct de jeune parent.
Je développerai en disant que devenir parent peut être une chose effrayante.
Certaines personnes n’ont jamais changé de couches avant d’être parent. Je ne dis pas ça dans le sens ou c’est compliqué de changer une couche, bien au contraire, mais dans le sens où certains jeunes parents n’ont jamais porté ou manipulé des nourrissons. Les jeunes parents ont parfois peur de mal faire ou de faire mal à l’enfant.
J’ai trouvé que notre instinct: le mien mais aussi celui du papa étaient parfaitement alignés avec les besoins de notre bébé.
On a très vite su déceler les pleurs de faim, des pleurs de fatigue ou pleurs de douleurs.
C’est parce qu’on s’est fait confiance qu’on a rapidement compris notre fille qui en retour s’est sentie en sécurité »

Son Instagram: @elofancy

Virginie / Ne le dites à personne

Virginie est une maman blogueuse experte en marketing digital.Vivant à Bordeaux elle blog sur sa ville mais aussi ses envies, ses humeurs, sa parentalité. Passionnée d’écriture elle a d’ailleurs sortie son premier roman intitulé « le village ». Pour en savoir plus vous pouvez la retrouver sur Ne le dites à personne.

Sa réponse : « J’ai perdu ma mère peu de temps avant la naissance de mon premier enfant, son soutien et ses conseils m’ont cruellement manqué… Avec le recul, je crois qu’elle m’aurait dit ces deux choses, ou plutôt répété car ce sont des phrases que j’ai souvent entendues étant jeune. La première est assez classique je crois : il faut faire confiance à son intuition. Encore faut-il être capable de l’écouter ! C’est là que le deuxième conseil prend tout son sens : ne surtout pas céder à la panique dès que quelque chose ne va pas. Les bébés sont encore fragiles, mais ils ne s’auto-détruisent pas au premier coup de froid… ! J’ai cette fâcheuse tendance à toujours envisager le pire, ce qui me plonge parfois dans un état de stress tel qu’il m’est impossible d’être lucide. Il est clair cependant que lorsque j’arrive à prendre du recul, à réfléchir calmement ; je suis capable de faire appel à mon instinct maternel, qui, le plus souvent, me permet de savoir s’il faut réellement s’inquiéter… ou pas 😉 »

Son instagram : @ne.le.dites.a.personne

Femme sommet d'une montagne
Avoir confiance en soi pour atteindre les sommets

Maman Locaaa

Maman locaaa est une blogueuse folle depuis 5 ans. Elle vous partage des conseils éducation, astuces et sortie pour vous aidez à vous épanouir dans votre vie de famille et de maman, parce que comme elle le dit  » une maman heureuse, ce sont des enfants heureux ». Vous pouvez la retrouvez sur Maman locaaa

Sa réponse : « Le seul conseil que je donne autour de moi est d’apprendre à s’écouter et à écouter bébé. Aujourd’hui, on veut toujours être au top, être performant au travail, à la maison, cuisiner comme un cordon bleu, avoir la déco digne d’un magazine.. et la liste est encore longue. Avoir un enfant remet les pendules à l’heure. Chaque enfant est unique car il y a beaucoup de choses qui sont innées, chaque enfant nous confronte en tant que parents à qui nous sommes vraiment et pas ce que les médias, l’environnement nous poussent à être. On est rapidement obligés de redéfinir ses priorités, ses valeurs et j’en passe…. Du coup, dans cette magnifique aventure, pour vivre cette période le plus simplement possible, il faut absolument se connecter à soi-même et à son bébé. Vous verrez qu’au fur et à mesure des jours votre enfant vous apprendra de la plus belle des manières à devenir parent. »

Son instagram : @maman_locaaa

Anaïs/ Une Maman Loutre

Maman de deux enfants, Maman Loutre est une maman moderne qui partage son quotidien sur la parentalité et notamment les liens avec la société d’aujourd’hui,  comme l’écologie. Elle partage aussi ses tests de meilleurs jeux éducatifs pour les enfants.

Sa réponse : « Pour répondre à votre question, le conseil que j’aurais aimé recevoir avant la naissance de mon premier enfant est d’aussi se préparer aux premières semaines avec bébé. Je trouve qu’en France on parle beaucoup aux femmes enceintes de la grossesse, de l’accouchement et que l’on est très bien accompagnée sur ces sujets. Mais on oublie parfois de parler de la réalité des premiers jours et semaines avec bébé. Et ce que l’on en entend est uniquement que ce sera beaucoup de bonheur d’avoir enfin son bébé avec soi.
Mais mon expérience a été un peu plus douloureuse. Je n’avais pas été préparée aux premiers jours avec bébé à l’hôpital, avec les douleurs liées à l’accouchement et l’épuisement que l’on ressent après ce marathon de l’accouchement et des premières nuits mouvementées avec son enfant.
Les semaines qui suivent sont aussi très intenses avec un enfant qui a des besoins constants et qui ne peut pas communiquer pour les exprimer ni pour échanger avec ses parents. J’ai donc trouvé ces semaines difficiles car le don de soi est permanent sans avoir de réel retour de son enfant qui ne sourit pas, ne babille pas, ne communique pas du tout.

Je donnerai donc comme conseil aux futurs parents de se préparer à ces premières semaines. Je les préviendrai que c’est une période qui peut être particulièrement difficile à cause du manque de sommeil et de l’impression de ne pas savoir où l’on va et si cela deviendra plus facile après. Qu’il faut être tolérant avec soi et savoir qu’il est normal de trouver cela difficile et de ne pas voir que le bonheur d’avoir son enfant près de soi. Et je leur dirai aussi que cette période ne dure pas et que lorsque l’enfant commence à sourire et plus interagir, une nouvelle ère commence avec de vrais grands bonheurs qui aident à accepter les difficultés du quotidien. »

son instagram: @une_maman_loutre

 

Conclusion

Comme vous avez pu le voir, certains témoignages se retrouvent, ce qui prouve que ces conseils ne sont pas forcément connus et partagés à nos futures mamans.

Un énorme merci à toutes les participantes, qui ont donné de leur temps pour aider à la rédaction de cet article et grâce à qui vous avez une multitude de bons conseils, qui vous permettront, de profiter pleinement de la jouissance de la naissance de votre enfant et de la maternité. Si vous avez, vous aussi, un conseil, n’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires de cet article.

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici